Tesla se lance dans l’assurance auto électrique moins chère

Pour faire baisser les coûts d’assurance de ses Tesla électriques, Elon Musk a décidé de se lancer lui-même dans l’assurance automobile.

Rédigé par Paul Malo, le 5 Sep 2019, à 9 h 59 min

Ses bolides électriques de luxe sont trop chers à assurer ? Le milliardaire entrepreneur créateur de Paypal et de Tesla décide de les assurer lui-même pour faire baisser les prix.

L’assurance voiture électrique trop chère

Certes, c’est un problème qui touche principalement les riches Californiens soucieux de style comme d’environnement. En effet, s’offrir une Tesla électrique est un plaisir onéreux, mais cette voiture futuriste est aussi très onéreuse à assurer. En effet, les assurances de voitures électriques coûtent cher, estime Elon Musk lui-même, qui a vendu pour l’instant 230.000 « model 3 » en 2018.

C’est pourquoi le milliardaire vient d’annoncer qu’il se lançait également dans l’assurance, afin de faire baisser les prix de 20 à 30 % pour les consommateurs. Une offre d’abord lancée sur son fief d’origine, la Californie. De là à partir à la conquête du monde… Rien qu’en France, il se vend plus de 2 millions de véhicules neufs par an. L’idée d’Elon Musk n’est pas encore prête a faire trembler les grands assureurs, et leurs primes d’assurance.

Elon musk

Elon Musk, fondateur de la marque Tesla © JD Lasica de Pleasanton, Californie, États-Unis Wikimedia Commons

Des assurances à la mesure des sinistres

Les véhicules électriques sont-ils plus chers à assurer que les véhicules classiques ? Dans le cas des Tesla, qui sont avant tout des bolides de luxe, c’est une évidence. Mais pour les modèles moins chers, tout comme pour les imposants SUV, le coût de l’assurance est à la mesure des coûts de réparation. En effet, les sinistres les concernant sont plus onéreux, et réparer l’électronique de haut vol peut aussi se révéler très coûteux.

Pour autant, l’initiative d’Elon Musk pose une question : un bon constructeur peut-il être un bon assureur automobile ? Si les prêts à la consommation proposés par le constructeur pour acheter sa voiture sont monnaie courante, jusque-là aucun constructeur automobile n’a réussi dans l’assurance : à chacun son métier ? Mais alors que l’on se dirige de plus en plus vers la vente non plus de voiture, mais de « service de mobilité », le temps des grands assureurs est peut-être révolu.

Illustration bannière : L’assurance voiture électrique encore très chère © RossHelen Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Quand on pense qu’en 2050 les réserves de Pétrole et l’Uranium auront disparu de la planète, je veux bien qu’on m’explique le pourquoi tout cet acharnement à changer le parc automobile à essence contre l’électrique alors qu’il n’y aura plus de possibilités de rouler avec une des deux solutions…. L’électricité et l’essence deviendront si chères que seulement les milliardaires pourront se les payer !!!!

Moi aussi je donne mon avis