Terre de Femmes. Un prix pour les projets en faveur de l’environnement

Rédigé par Aurore, le 22 Aug 2011, à 9 h 25 min

Les lauréates du Prix Terre de Femmes 2011

En 2011, le prix Terre de Femmes France a été remis à quatre femmes, puisque la deuxième place a été attribuée à deux personnes.

Premier Prix 2011 : Fanny Struelens

C’est en proposant un projet alliant environnement et valorisation sociale des personnes handicapées que Fanny a été récompensée.

Son projet : la mise en place d’ateliers de maraîchage entretenus par des personnes handicapées afin de favoriser leur insertion sociale tout en offrant un outil pédagogique de sensibilisation au respect de l’environnement.

Les travailleurs autistes que Fanny, travailleuse sociale, encadre dans le cadre du maraîchage bio produisent à destination des cantines scolaires et centres de loisirs du village, mais les légumes sont également vendus aux particuliers.

Second Prix 2011 : Faiza Hajji

Faiza Hajji a créé sa propre association, celle du Docteur Fatiha, afin de répondre à un problème environnemental : la prolifération des sacs plastiques dans la nature, véritable plaie pour notre environnement et la santé de notre planète.

Ainsi, elle a cherché à mobiliser les populations locales dans le but de les sensibiliser à la protection de l’environnement, a organisé des ateliers de nettoyage et de collecte ainsi que des ateliers de plantation d’arbres.

Mais ce n’est pas tout. Afin d’aider les femmes sans emploi vivant dans les zones rurales du Maroc, Faiza a mis en place avec des coopératives de femmes, des formations afin d’apprendre de façon artisanale à recycler les sacs plastiques. Ces derniers sont alors transformés en sacs à main et vendus : le recyclage au féminin !

L’ensemble de ce projet est basé au Maroc et aujourd’hui, Faiza Hajji et son association comptent bien étendre leurs actions.

Second Prix ex-æquo 2011 : Charlotte Fredouille

Amoureuse de l’Indonésie et de Bali, Charlotte Fredouille a fait un terrible constat sur place : le plastique jonche les sols, les rivières, les villages, fragilisant les écosystèmes de l’île.

Ainsi, la jeune femme a créé en 2009 l’association Peduli Alam qui a pour objectif de mettre en place un réseau de poubelles publiques et individuelles à Bali. Des actions de sensibilisation sont également à mener, dans les zones rurales de l’île et auprès des enfants.

Prochain objectif pour Charlotte : l’installation de 200 bacs de collecte et la mise en place d’un centre de tri et de revalorisation des déchets.

Troisième Prix 2011 : Sylvie Faye

Réunir l’environnement, les cultures, l’art, les enfants, les adolescents et les personnes âgées sous un même projet : voilà l’objectif de l’association Multi’Colors que partage Sylvie Faye.

En mettant en place des jardins et potagers collectifs ainsi que des ateliers artistiques, l’association compte sensibiliser la population aux enjeux du développement durable et aux bonnes pratiques à adopter, tout en rapprochant les générations et en intégrant des personnes âgées atteinte d’Alzheimer.

Un projet vert et citoyen que le Prix Terre de Femmes n’a pas manqué de récompenser.

Rappelez-vous, les dossiers de candidature au Prix Terre de Femmes sont à déposer avant le 30 septembre 2011. De son côté, consoGlobe salue la Fondation Yves Rocher de l’organisation de ce prix, ajoutant une touche de féminité supplémentaire à la défense de l’environnement !

*

Cela me donne une idée

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis