Ecologie : ce dont rêvent les femmes

Whirlpool aurait-il pris la tête des Chiennes de Garde ? On n’en est peut-être pas encore là mais sa récente étude  intitulée  "A la recherche du rêve écologique"* met les hommes au placard et les femmes à l’honneur, en les présentant comme les "soldats du Green au quotidien".

Un sondage confirmant la progression de la conscience écologique de mesdames, qui se manifeste dans leurs choix de consommation et pourrait se manifester à l’avenir dans leurs choix… d’homme.
Developpement durable article

La femme : le sexe vert

Selon cette étude menée en janvier dernier auprès de 1000 Françaises, l’écologie a envahi presque toutes les têtes féminines, blondes et brunes confondues :

  • 98 % des femmes pensent très souvent ou de temps en temps à l’environnement dans leur vie quotidienne,
  • 94 % ont changer leurs comportements en faveur de l’écologie au cours des 3 dernières années.

Developpement durable article
Et leurs conjoints en prennent pour leur grade, plus des trois quarts d’entre-elles estimant être la personne la plus concernée de leur foyer par cette problématique, 63 % souhaitant même donner l’exemple…

Bref, on a beau voir s’agiter les hommes "verts" à la télé (Nicolas, Dany, Yann, Jean-Louis…), ce sont bien les femmes qui joindraient l’action à la parole écolo !

Les femmes : le sexe au vert

Et attention messieurs : 1 Française sur 2 pense qu’un homme respectueux de l’environnement est plus séduisant  !
Developpement durable articleNous ne voulons pas nous initier dans la vie privée de Claude Allègre mais il voit sans doute là son pouvoir de séduction anéanti par son surpoids … en discours écolo-sceptiques.

Et son avenir politique, s’il en a un,  pourrait encore plus s’obscurcir puisque la moitié des Françaises serait également prête à élire un Président de la République Vert. Gageons que Claude Allègre aura tout le loisir en 2012 d’écrire des livres et de se cuisiner de bons petits plats (peut-être pas avec un four Whirlpool).

Quand Whirlpool joue les profilers

Si 72 % des femmes pensent que la planète est réellement menacée, l’adoption de comportements plus respectueux de l’environnement ne s’effectue pas toujours pour les mêmes raisons.

C’est ainsi que Whirlpool  a dressé 6 profils de "green consommatrices" :

  • les "éco-persos" (20 %) qui voient en l’écologie un moyen de réduire leur consommation et de faire des économies.
  • les "éco-fashions" (19 %) qui sont sensibles à l’environnement, faisant des efforts, mais pas au détriment de leur confort. D’ailleurs,  60 % des femmes interrogées ne sont pas prêtes à changer leurs habitudes si cela doit se traduire par moins de confort et de plaisir.
  • les "éco-flippées" (19 %), stressées par l’urgence de la situation, estimant que l’Etat doit s’engager plus.
  • les "éco-humanistes"  (16 %) qui font rimer écologie avec solidarité, avec l’envie de créer du lien social tout en préservant la planète et les générations futures.
  • les "éco-activistes"(15 %) , plus âgées que la moyenne, très sensibles aux questions environnementales qui les préoccupent au quotidien, avec l’envie de se sentir utiles.
  • les "éco-hédonistes" (11 %) qui sont avant tout des citadines, consommatrices de bio, à la recherche d’une écologie "facile à vivre".

 

Et vous, où vous situez-vous ? (Nous n’exigeons aucun test hormonal pour répondre à cette question, autorisant les hommes à y prendre part.)

* Etude Whirlpool Research Plus réalisée sur 1 000 femmes de 23 à 60 ans, interviewées sur Internet, en janvier 2010.

A Lire également :