La guerre aux sacs en plastique continue…

La guerre aux sacs en plastique continue...

On est d’accord, le sac plastique est léger, imperméable, multifonctions et bien utile lorsque nous faisons nos courses. Toutefois, il est grand temps de nous interroger sur nos actes d’achat et ainsi de limiter la production massive de pollution et de déchets.

Un Français rejette en moyenne une demi tonne de déchets par an et nous utilisons 500 milliards de sacs en plastique par an dans le monde. Alors que 100 millions de tonnes de déchets ont rejetés à la mer en 1 siècle, la guerre contre les sacs plastiques, engagée depuis plusieurs années, s’accélère. Il est grand temps.

Haro sur le plastique !

décharge-sasc-plastiquesCe fléau apparu dans les années 70 et fabriqué en matière polyéthylène, entraîne chaque année la mort de dizaine de milliers d’animaux tels que les dauphins qui les confondent avec les méduses. Ce déchet à base de pétrole, non biodégradable, mettra 400 ans avant de se décomposer.

Le sac plastique a longtemps été perçu comme un bénéfice de la modernité. Et il est si pratique ! Il peut en effet supporter jusqu’à 2000 fois son poids !

Pourtant, on déchante, facilement dispersés par le vent, ces sacs se retrouvent facilement dans les rues, les cours d’eau et les égouts. Faisons un petit tour d’horizon quant à l’emploi du sac plastique dans le monde…

Plastique – L’effet boomerang est en marche

Chiffre effrayant : “100 millions de tonnes au moins de plastique ont été déversées dans les océans en un siècle”, explique la fondation Algalita, à Santa Monica, en Californie. Fondée pour lutter contre l’invasion des océans par le plastique, elle lutte contre la prolifération du plastique dans notre vie quotidienne

Car les effets du plastique dans l’environnement sont désastreux.

Outre l’ingestion du plastique par les animaux, un autre inconvénient majeur du plastique dans les océans, est la diffusion du bisphénol A dont des chercheurs allemands ont montré qu’ils ont un effet très net et dévastateur sur les escargots d’eau testés.

100 fois plus de plastique dans l'océan Pacifique

La graisse des cétacés contient des retardateurs de flamme mais on ne sait pas encore quelle est la conséquence de ce polluant trouvés dans des animaux en haute mer et produit à des centaines ou milliers de kilomètres.

Le plastique en France

Le 25 juin 2014, dans le cadre d’un projet de loi sur la biodiversité, l’assemblée nationale a voté un amendement gouvernemental interdisant les sacs en plastique à usage unique à partir du 1er janvier 2016.  La France avait déjà décidé de taxer – à hauteur de 6 centimes – les “sacs de caisse à usage unique non biodégradables” à partir du 1er janvier 2014.

Il n’y aura plus de sacs plastiques à usage unique, dans les commerces, à compter du 1er janvier 2016, ni à la vente ni gratuits.

En octobre 2005, l’Assemblée Nationale française avait déjà voté l’interdiction de la commercialisation des sacs plastiques non biodégradables à partir de 2010. Dès 2003 les grandes surfaces de Corse avaient cessé de distribuer des sacs en plastique.

Le vendredi 10 octobre 2014, les députés ont voté  l’interdiction des sacs plastiques fins de type “primeur” : ils sont interdits à partir de janvier 2016

sachets-plastique-dechets

  • Le nombre de sacs en plastique distribués en France aux caisses des grandes surfaces alimentaires est déjà passé de 10,5 milliards à 700 millions entre 2002 à 2011. 
  •  En 2013, les Français ont consommé 80 sacs plastiques à usage unique par personne,
  • contre 460 pour les Portugais et les Polonais et 198 sacs en moyenne sur l’Europe. (source : association environnementale France Nature Environnement -FNE)> Planetoscope : Sacs plastiques distribués en France

Un taux de recyclage des sacs largement insuffisant

25 % des sacs plastiques sont recyclés (2014) contre 33 % pour les déchets d’emballage en général. Sur le plan de l’Union européenne, les déchets plastiques représenteraient (selon les sources) de 13 à 25 millions de tonnes par an  dont 40 % pour les seuls emballages. Une étude américaine de 2004 avait déjà montré que :

-    50 % du plastique produit finissent en décharge
–    20 % du plastique sont transformés en biens à longue durée de vie
–    5 % du plastique sont recyclés
–    Où passent le quart manquant soit 12,5 millions de tonnes ? Dans l’océan

 

Suite > les sacs plastiques dans le monde