Pour Stephen Hawking, Trump fait une erreur criminelle pour le climat

Selon le scientifique Stephen Hawking, le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris voulu par le président Donald Trump pourrait entraîner des conséquences irréversibles pour notre planète.

Rédigé par Maylis Choné, le 6 Jul 2017, à 10 h 45 min

Interrogé dimanche 2 juillet par la BBC, le scientifique et cosmologiste britannique Stephen Hawking a expliqué les graves conséquences causées par le retrait des États-Unis de l’Accord de Paris.

Les conséquences du départ de Trump de l’Accord de Paris

Si Stephen Hawking peut être considéré comme pessimiste à propos de l’avenir de la planète Terre, ses déclarations à propos du récent départ de l’Accord de Paris de Donald Trump semblent plutôt réalistes. En effet, le 2 juillet dernier, il a déclaré à la BBC que ce revirement causerait des conséquences irréversibles pour notre planète. 

stephen Hawking

© Sergei25

“C’est un danger que nous pouvons éviter en agissant maintenant. En niant les évidences du changement climatique et se retirant de l’Accord de Paris, Donald Trump va causer des dommages évitables à notre belle planètea-t-il expliqué. Au cours de la même intervention, Stephen Hawking a expliqué que le dérèglement climatique était le plus grand danger auquel l’humanité était confrontée aujourd’hui ; avant d’ajouter qu’il est encore temps de l’empêcher si nous prenons des mesures efficaces.

Coloniser une autre planète pour survivre

Le scientifique ne mâche pas ses mots. Il a expliqué que le réchauffement climatique rendra la Terre inhabitable, car la température atteindra les 250°C. Une chaleur mortelle  pour l’Homme, qui devra sans doute organiser des colonies loin de sa planète pour survivre : “Le meilleur espoir pour la survie de l’espèce humaine pourrait bien être des colonies indépendantes dans l’espace“.

Lire aussi : Réchauffement climatique : une ville d’Iran enregistre le nouveau record de température

Cette situation, causée en partie par la désastreuse opposition de Donald Trump à l’Accord de Paris et son refus de “l’évidence du réchauffement climatique“, causera des dégâts – aujourd’hui encore évitables –  et “mettra en danger la nature, (pour) nous et nos enfants”. Le scientifique a également exposé ses craintes liées au récent Brexit : “La science repose sur l’effort de coopération. L’impact du Brexit va être très dévastateur, et va forcer la recherche scientifique britannique à s’isoler et à se replier sur elle-même“.

Illustration bannière : Stephen Hawking – © Martin Hoscik Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Vous êtes sur que c’est bien 250°C ? Ça fait un peu beaucoup quand même…

Moi aussi je donne mon avis