Réchauffement climatique : une ville d’Iran enregistre le nouveau record mondial de température

La ville d’Ahvaz, en Iran, aurait battu un nouveau record mondial de chaleur, avec une température de 53,7°C le 29 juin dernier.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 6 Jul 2017, à 9 h 25 min

Le sud-ouest de l’Iran a connu une importante vague de chaleur à la fin du mois de juin. En effet, les températures ont dépassé les 53°C dans la ville d’Ahvaz. Cette information a été révélée sur Twitter par Etienne Kapikian, un météorologiste de Météo France. Ce dernier a indiqué qu’il s’agissait d’un nouveau record de chaleur national.

Ahvaz aurait établi un nouveau record mondial de canicule

Il a fait 53,7 °C dans la ville d’Ahvaz, en Iran, le 29 juin 2017, un record dévoilé par le météorologiste Etienne Kapikian qui a souligné qu’il faisait en moyenne 35°C dans le reste du pays. Toutefois, selon le site d’information météorologique américain Weather Underground, les températures citées par Etienne Kapikian ne seraient pas les plus chaudes enregistrées pendant cette journée, relate Mashable.

Les experts américains précisent que le 29 juin dernier, la température est montée jusqu’à 129,2 degrés Fahrenheit, soit 54°C. Si cette température est confirmée par l’Organisation météorologique mondiale, il s’agira “de la température la plus haute jamais mesurée sur Terre“, selon les experts du Washington Post.

Un record de chaleur encore débattu

Selon l’historien météorologique, Christopher Burt, une température de 53,8°C a déjà été atteinte deux fois : le 30 juin 2013 en Californie et le 21 juillet 2016 au Koweït. Un autre record existe mais reste très discuté. En effet, il aurait fait 57°C dans la Vallée de la Mort en Californie, le 10 juillet 1913. Cependant, de nombreux experts ont remis en cause ce chiffre, expliquant qu’il pourrait s’agir d’une erreur de lecture.

Le réchauffement climatique touche désormais de nombreuses régions. Une étude publiée en 2015 indiquait même que le Moyen-Orient deviendrait inhabitable pour l’homme si rien n’est fait pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Effectivement, la peau humaine ne serait plus en mesure de supporter la chaleur.

Illustration bannière : Les températures augmentent – © ESB Professional
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis