Absence d’anesthésie et mise à mort… La souffrance des rongeurs de laboratoires en vidéo

Une technicienne de laboratoire a filmé en caméra cachée son quotidien. La vidéo, choquante, a été diffusée le 6 novembre et permettra peut-être de remettre en question les traitements subis par les animaux en laboratoires.

Rédigé par Maylis Choné, le 8 Nov 2017, à 10 h 55 min

La vidéo montre les mauvais traitements infligés aux souris de laboratoire. Filmées par une zootechnicienne, ces images visent à dénoncer des pratiques « barbares ».

Les souris filmées en caméra cachée

Depuis le 6 novembre dernier, la vidéo mise en ligne par l’association Animal Testing sur Youtube fait le tour de la toile. Ces derniers mois, les vidéos « choc » de ce genre se sont multipliées – on se souvient notamment des images tournées dans les abattoirs par l’association L214. Cette fois-ci, ce sont des souris d’un grand laboratoire parisien qui sont au coeur du sujet.

Filmées en caméra cachée par une zootechnicienne, les souris subissent les expériences des techniciens avec ou sans anesthésie. Les antidouleurs ne sont pas administrés si ces derniers sont susceptibles de fausser les résultats finaux. Animal Testing précise également que les souris peuvent être mises à mort par gazage au CO2 ou par dislocation cervicale à la main.

Les pressions exercées sur le comité d’éthique

Depuis 2012, les comités d’éthique qui permettent d’étudier tous les dossiers avant les expériences et de les valider ou non, sont obligatoires. La technicienne à l’origine du film fait partie de l’un d’eux et explique qu’elle aurait subi des « pressions en interne et hiérarchiques pour éviter de compliquer la validation des protocoles ».

Lire aussi : 119 chiens et chats sauvés des laboratoires et adoptés via la SPA

« Le but était de dévoiler ces pratiques barbares », explique au Parisien Audrey Jougla, fondatrice de l’association Animal Testing. « Mais aussi de demander l’ouverture d’une commission d’enquête parlementaire sur le sujet. Le dernier rapport sur les douleurs animales date de 2009. » Les expériences sur les animaux sont peu à peu remplacées par des tests sur des cultures cellulaires, mais cette pratique n’est pas encore très courante car les résultats obtenus ne sont pas jugés satisfaisants par les scientifiques.

Illustration bannière : Souris de laboratoire – © panyawat bootanom
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Les querelles peuvent bien aller bon train, quoi que nous fassions aujourd’hui, nous avons déjà dépassé largement les limites du tolérable pour notre planète.
    Qu’il s’agisse des ressources naturelles (forestières, minières, animales, aquatiques et humaines) ou des pratiques industrielles (santé, transports, habitat, habillement), nous constatons, depuis des lustres, une fuite en avant totalement égocentrique de la part d’une minorité, au détriment de la majorité des populations persécutées, exploitées et maintenues dans une précarité totalement inadmissible au XXIe siècle !
    A ce rythme-là, certains scientifiques sérieux prévoient la disparition de l’espèce humaine dans les 200 ans à venir.
    Nous aurons donc épuisé en 300 ans environ l’essentiel des ressources développées naturellement en plusieurs milliards d’années.
    Il faut alors en conclure que l’humain est bien l’être vivant le plus débile et suicidaire de la planète !
    Les belles certitudes partisanes de certains seraient risibles si ces entêtements intéressés ne faisaient courir un tel risque à tous, y compris à leurs propres enfants !
    Réveillons-nous, braves gens ! S’il est peut-être encore temps ?

  2. Pourritures d’humains !!!
    Il y a tellement de produits non testés qui sont parfaits ..
    Pourquoi torturer si ce n’est pour satisfaire l’envie sadique de tuer !

    • Vous préférez tester sur des humains ? Ou alors arrêter la recherche et laisser les malades se soigner avec des jus de fruits detox bio ?

Moi aussi je donne mon avis