Souffrance animale : encore une vidéo choc dans un élevage de poules

Vous pensiez avoir tout vu concernant l’élevage des poules en cage ? Malheureusement, l’horreur n’a pas de limite en matière de souffrance animale. L214 a rendu publique une nouvelle fois les images épouvantables d’un élevage intensif de poules pondeuses à Bessay-sur-Allier en Auvergne.

Rédigé par Valérie Dewerte-Debisschop, le 28 Jun 2019, à 14 h 00 min

Une vision d’horreur : 300 000 poules pondeuses sont entassées dans des cages empilées et alignées dans cet immense bâtiment. Dans certaines cages, on trouve des poules mortes qui n’ont pas été ramassées et dont le corps est momifié. Des oeufs sont infestés de poux dénonce l’association dans un communiqué.

Le cauchemar des poules pondeuses

Ces images ont été tournées en avril dans une ferme usine du groupe hollandais Interovo Egg Group. Depuis, les poules filmées ont été envoyées à l’abattoir. Elles ont été remplacées par un nouveau cheptel dans les mêmes cages. Les services vétérinaires de l’Allier alertés par L214 n’ont pu que constater la présence de jeunes poules bien emplumées et vives, mais leur état de santé se dégradera après quelques semaines d’enfermement en cage.

La pression de l’opinion publique, 90 % des Français sont favorables à l’interdiction de l’élevage en cage selon un sondage YouGov de 2018, les engagements de nombreuses entreprises et les révélations faites par les associations poussent la filière à faire évoluer ses pratiques et à se détourner progressivement de ce type d’élevage. Bien qu’il soit encore majoritaire, il recule année après année : il représentait en 2018 près de 58 % de la production française contre 81 % en 2008.

Les images de cet élevage de Bessay-sur-Allier sont révoltantes. Nous appelons la France et l’Europe, via l’Initiative citoyenne européenne (ICE) End The Cage Age, à planifier la fin de l’élevage en cage. Nous demandons également au groupe Interovo de s’engager à tourner le dos à ce mode d’élevage.
déclare Johanne Mielcarek, porte-parole de L214

 

L214, ainsi que plusieurs autres associations en France et en Europe, demandent l’interdiction de l’élevage des poules en cage. Signer la pétition

Des oeufs de batterie « cachés »

À noter que ces oeufs sont utilisés pour la fabrication industrielle de produits agroalimentaires. La réglementation en France et en Europe exige de préciser le mode d’élevage sur les emballages ainsi que d’apposer un code sur chaque oeuf indiquant les conditions de vie de la poule pondeuse. Devant les lettres du pays d’origine (FR par exemple), un chiffre allant de 0 à 3 permet de savoir si cette poule vit en cage, au sol en bâtiment fermé, ou si elle a un accès au plein air. Lorsque les produits sont transformés comme les quiches, gâteaux ou encore les plats cuisinés, les consommateurs ne disposent pas de cette transparence.

Illustration bannière : Les conditions de vie déplorables des poules élevées en cage – © L214 – Éthique & Animaux
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




1 commentaire Donnez votre avis
  1. Dans ce cas aussi : qu’attend le gouvt pour fermer définitivement tous ces endroits monstrueux qui font souffrir les animaux ???? pourquoi ne pas construire une prison qui soit pareille à toutes ces prisons animales pour y enfermer tous ces pauvres d’esprit qui font souffrir tous ces animaux, pour qu’ils voient exactement comment on y vit……..

Moi aussi je donne mon avis