Sonia Rykiel : les petits gestes façon Reine du tricot

Tout le monde connaît cette grande dame à la crinière rousse qu’était Sonia Rykiel, grand nom de la mode depuis les années 1960.

Rédigé par Annabelle, le 30 Aug 2016, à 18 h 10 min

En 1976, elle conçoit la « démode », une nouvelle philosophie très novatrice qui la pousse à militer pour la liberté des femmes à ne pas subir les diktats des couturiers : elle suggère aux femmes d’adapter la mode à ce qu’elles sont, à leur personnalité.

La créatrice est née en 1930 à Paris et travaille dans la mode depuis ses 17 ans, période à laquelle elle a été engagée pour habiller la vitrine d’un magasin de textile parisien. Elle est décédée en 2016, à l’âge de 86 ans.

En premier lieu, elle habille les femmes (et crée en particulier des petits pulls moulants qui lui ont valu le sobriquet de Reine du tricot) puis crée des accessoires, des parfums, de la lingerie et même des sex-toys ! L’excentrique Sonia Rykiel sait tout faire et est au quotidien une femme qui multiplie les petits gestes écocitoyens.

De petits gestes qui font la différence

Sonia Rykiel chez H&M

C’est ce que nous prônons chez consoGlobe.com : les petits gestes écocitoyens qui font la différence  !

Éviter le gaspillage de l’eau ou de l’électricité par exemple, préférer le durable au jetable etc. Sonia Rykiel n’a pas attendu la vague verte pour devenir écocitoyenne. Elle faisait très attention aux énergies qu’elle utilisait, évitait tout gaspillage d’eau et d’électricité, et militait pour l’utilisation du papier recto-verso… Elle cherchait constamment à convertir ses équipes au studio !

Pour l’anecdote, Sonia Rykiel révélait dans une interview donnée au magazine Psychologies qu’elle était anti-lingette : « Cette obsession de tuer les bactéries, de tout nettoyer est complètement absurde et dangereuse pour la planète » s’insurgeait-elle alors.

Action locale pour désordre global

Pour la créatrice, l’écologie est bien entendu l’affaire de tous. Pour elle, il faut que chacun agisse à sa mesure, c’est cela qui pèsera dans la balance. Agir localement pour résoudre l’état d’urgence planétaire est selon elle la bonne méthode. Sa manière de concevoir l’action pour l’environnement est conforme avec le Défi pour la Terre initié par Nicolas Hulot, opération pour laquelle elle s’est engagée en tant qu’ambassadrice.

Lire page suivante : Sa présence aux côtés de Nicolas Hulot

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Je ne vois absolument pas l’intérêt de cet article dans Consoglobe.
    Pourquoi ne pas parler de la chatte de Karl Lagerfeld tant qu’on y est ! C’est la nature !!!

    Je pense que Leonardo di Caprio, Gisele Bundchen ou encore Kevin Costner sont beaucoup plus impliqués dans le mouvement écologique que Sonya Rykiel.
    Et il y a là de quoi écrire des articles pleins de sens…

  2. C’est une méga blague, je suis abasourdi ! Regardez ce communiqué qui lui a été adressé récemment, cela devrait remettre les pendules à l’heure pour ceux qui ne connaissent pas le vrai visage de cette femme : animalter.com/le-blog/fourrure/130-sonia-rykiel-voila-de-quoi-vous-soigner

    • Alan

      L’article date de 2011 et je ne pense pas qu’on l’écrirait à l’heure actuelle, mais d’accord avec vous :/

  3. Je n’aime pas les femmes qui portent de la fourrure dans ses défilés. Je ne vois même pas ce qu’elle fait dans un article de consoglobe.

Moi aussi je donne mon avis