Sondage pouvoir d’achat : êtes-vous à découvert avant la fin du mois ?

Le pouvoir d’achat demeure une préoccupation majeure des Français et notamment des ménages les plus modestes, qui s’avèrent généralement les plus impactés par les hausses de prix. Alors que les tarifs de l’énergie, des carburants et de l’alimentation sont en hausse, parvenez-vous à finir le mois sans être à découvert ? Nous vous donnons la parole dans notre sondage du mardi.

Rédigé par Cecile, le 19 Apr 2022, à 8 h 12 min
Sondage pouvoir d’achat : êtes-vous à découvert avant la fin du mois ?
Précédent
Suivant

D’après l’indicateur infrog / RMC du « 10 du mois », les Français les plus précaires n’avaient plus que 53 euros sur leur compte en banque le 10 mars dernier. Une somme évidemment bien trop juste pour terminer le mois sans finir dans le rouge et qui prouve que le pouvoir d’achat des classes populaires est toujours très fragile.

Le 10 du mois : une date redoutée pour les Français gagnant moins de 2000 euros mensuels

Une cinquantaine d’euros, c’est donc ce qu’il restait au 10 du mois sur le compte bancaire des 10 000 Français gagnant moins de 2 000 euros mensuels, ayant accepté de participer à l’élaboration du baromètre Finfrog-RMC. Et ce n’est pas un hasard si la société de crédit Finfrog a choisi pour ce sondage RMC d’observer les comptes en banque à la date du 10.

En effet, au 10 de chaque mois, les salaires (retraites ou bourses) ont été versés, mais aussi les aides sociales et la quasi-totalité des prélèvements automatiques liés aux dépenses fixes sont intervenues (loyer, crédits, énergie, télécom, etc.). Ne reste plus que le fameux « reste à vivre » et pour l’échantillon de Français sélectionnés, il s’avère particulièrement bas : 53 euros en moyenne. Un chiffre particulièrement préoccupant, puisque comme le souligne RMC, en mars 2021, il restait à ces mêmes ménages presque 84 euros au 10 du mois.

Une inflation élevée, alimentée par les prix de l’énergie et de l’alimentation

L’explication serait à chercher du côté de la hausse des tarifs énergétiques, qui ponctionnerait entre 30 à 50 euros de plus chaque mois aux foyers français, précise ce même baromètre. Des prix d’autant plus élevés en raison du conflit en Ukraine, lequel impacte également les tarifs des matières premières.

Il existerait toutefois une lueur d’espoir, comme l’explique Virgile Chassagnon de l’Université Grenoble Alpes (UGA), auprès de La Tribune. Ainsi, l’économie mondiale entrant dans une phase de relance « post-crise » pourrait permettre aux prix de se stabiliser, voire même de baisser un peu en fin d’année 2022.

A lire aussi : Hausse des tarifs de l’électricité : comment y faire face ?

pouvoir d'achat

Le pouvoir d’achat des Français est impacté par les hausses des prix dans plusieurs secteurs – © iStock.

Un découvert bancaire qui survient désormais plus tôt pour les ménages les plus précaires ?

Pour l’heure, le reste à vivre plus faible des Français dont les revenus ne dépassent pas 2 000 euros implique également le risque d’un découvert bancaire survenant plus tôt dans le mois. Alors que pour les ménages les plus précaires, cette zone rouge se produit généralement entre le 15 et le 18 du mois, elle pourrait ainsi avoir lieu plus tôt.

Il est également important de souligner l’existence d’inégalités en termes de reste à vivre. En effet, si le pouvoir d’achat moyen des Français a augmenté depuis 2017, ces gains financiers ne concernent pas les ménages les plus modestes. Comme le rapporte une récente étude de l’Institut des politiques publiques, le niveau de vie a pour sa part diminué pour les 5 % de foyers les plus modestes.

En cause : les modes de vie contraints de ces ménages, qui ont plus de risque de résider dans des logements mal isolés ou encore d’utiliser plus fréquemment leur voiture, en raison d’emplois moins propices au télétravail, davantage réservé aux cadres, mais aussi de l’éloignement géographique. Malgré les aides gouvernementales comme le chèque énergie et l’indemnité d’inflation, le pouvoir d’achat des Français les plus précaires demeure donc en berne.

Alors que le débat de l’entre-deux-tours sera probablement axé sur le pouvoir d’achat, préoccupation majeure des Français selon les instituts de sondage, nous vous laissons la parole dans notre sondage du mardi.

Êtes-vous à découvert avant la fin du mois ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis