Transition énergétique ou pouvoir d’achat ? Les Français ont choisi

Quand on leur demande quelle est leur priorité entre une augmentation de leur pouvoir d’achat ou la concrétisation de la transition énergétique, les Français ont souvent tendance à bouder les risques climatiques pour privilégier le portefeuille.

Rédigé par Maylis Choné, le 19 Nov 2018, à 11 h 17 min

Un sondage paru dans le Journal du dimanche permet de mieux comprendre les préoccupations des Français dans cette période troublée par les blocages des Gilets jaunes. Explications.

Les Français mobilisés pour le pouvoir d’achat

Pas facile pour les Français qui se sentent délaissés par le pouvoir, d’oublier leurs soucis quotidiens et financiers de se concentrer sur la transition énergétique. Et c’est d’ailleurs cette France des périphéries qui a exprimé, le 18 novembre, son désaccord et sa colère sur de multiples barrages répartis dans tout le pays par le mouvement des Gilets jaunes.

pouvoir achat ecologie

62 % des Français plus concernés par le pouvoir d’achat ©Mopic

Et quand un sondage vous demande de choisir entre pouvoir d’achat et transition énergétique, les chiffres sont très parlants : 62 % des sondés considèrent que la politique à mener pour ces prochaines années doit être de « donner la priorité au pouvoir d’achat, quitte à aller moins rapidement sur la transition énergétique ».

Des clivages selon les partis politiques

La principale leçon que l’on peut tirer de ce sondage est que l’environnement reste encore une question politique alors même que l’on attendait qu’il dépasse les barrières des partis. En effet, 80 % des sympathisants Les Républicains et 85 % de ceux du Rassemblement National donnent ainsi priorité au pouvoir d’achat.

Du côté des Insoumis et de LREM les chiffres sont plus partagés : 50 % des Macronistes et des Insoumis souhaitent donner la priorité à la transition énergétique. Des différences politiques donc mais qui dépendent aussi des milieux sociaux : les sondés qui habitent en ville, avec des revenus confortables sont plus soucieux de l’environnement que ceux qui prennent chaque jour leur voiture pour parcourir des dizaines de kilomètres afin de se rendre sur leur lieu de travail.

Illustration bannière : Gilet jaune ©sylv1rob1
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




9 commentaires Donnez votre avis
  1. Transition énergétique des taxes habillées en vert pour renflouer les caisses de l’état, ni plus ni moins.

  2. Suite du message précédent :
    Quant à la foultitude d’emplois partiels concernés, là franchement je ne sais pas comment ils font , s’ils ont besoin d’aller bosser en voiture c’est la mort lente assurée.
    Tous ces « responsables » qui se débrouillent habilement pour faire payer aux plus pauvres une transition écologique qui profitera d’emblée aux plus riches , qu’on leur supprime tout sauf un smic pendant trois mois…pour simplement réaliser dans le concret ce que vivent des millions de gens pendant toute une vie…

  3. Je suis en zone rurale et je connais plein de smicards qui doivent faire 30km pour pouvoir travailler (Donc 60km A/R, certains font plus encore, avec obligation par pôle-emploi de se soumettre).
    J’ai fait le calcul des simples taxes/carburant (60% du prix) à payer par an pour avoir simplement le droit (et l’obligation) de travailler :
    7l/100km pour 60km 260 fois/an…çà fait…1092€ d’impôt…sur un revenu annuel de 10500€ net…juste pour payer le « droit » d’aller bosser.
    La moindre augmentation ne sera pas payée avec ce smic, mais avec ce qui reste de ce smic en fin de mois après paiement de tout ce qui est incontournable, soit quasiment rien.
    La plupart de ces gens ne sont pas du tout contre une transition écologique, ils sont tout simplement en train de crever à feu doux.

  4. Donner à choisir entre le pouvoir d’achat et la transition énergétique est vicieux et cynique. Des millions de Français veulent vivre écologiquement mais ne le peuvent pas, faute de moyens. Il faut de l’argent pour acheter une voiture, un mode de chauffage, une nourriture bio… Alors pouvoir d’achat, oui, pour pouvoir agir en faveur de la planète!
    Je viens d’acheter un poêle à bois avec beaucoup de privations. Je ne peux absolument pas remplacer ma vieille voiture en même temps!

  5. Normal quand on habille en les taxes pour une soit disant écologie et que l’on se rend compte qu’au final cela sert qu’à renflouer les caisses de l’état.

  6. Je pense que l’un de ne va pas sans l’autre. Utiliser le moins possible sa voiture, moins consommer, acheter de l’occasion, réparer au lieu de jeter… C’est bon pour la planète et le porte-monnaie !!!

  7. C’est évident, une majorité semble approuver les gilets jaunes! L’intérêt privé à courte vue prime sur l’intéret public et l’avenir! C’est d’ailleurs ce qui explique la crise des villes moyennes et le succès du pavillonage et des zonings, l’érosion du commerce de proximité et de l’artisanat! La majorité des français ne se remettent pas en question et restent accro à la société de consommation! C’est ce qui explique l’attachement au fossile! Seule l’application du principe pollueur = payeur peut faire évoluer une population atavique et égoïste! Mais lorsque les élus osent prendre l’initiative, malgré les oppositions, les opinions et les habitudes évoluent! Quelques populations urbaines demandent le changement! Ils sont alors accusés BOBOS par une France qui se défini la « France d’en bas », France ouverte à l’extrême droite ou l’extrême gauche!

    • Pas d’accord ! Nous voulons tous vivre écolo. Et pour cela, il faut de l’argent. Pour acheter un mouveau mode de chauffage, il faut de l’argent. Pour acheter une nouvelle voiture, il faut de l’argent. Pour se nourrir bio, il faut de l’argent. Donc oui au pouvoir d’achat pour agir pour la planète. Les nantis n’ont pas de leçons à donner, ils voyagent en avion polluant plusieurs fois par an, font des croisières polluantes, utilisent du désherbant chimique pour ne pas avoir à arracher les mauvaises herbes à la main comme moi. Ils achètent des vêtements de luxe sans se soucier de leur provenance. Ils vont assister à des corridas, abreuvent leur piscine de chlore, s’équipent de portails, stores, voitures électroniques…et j’en passe.

    • Pas d’accord non plus.

      Le gouvernement nous punit sans nous offrir de solutions, pis il nous fait raquer pour la dite sollution qui n’est pas si écolo que ça.
      La batterie des voitures électriques est loin d’avoir une compo clean, sans parler du fait qu’elle tournera à l’énergie nucléaire dont la firme principale est en faillite et comble du comble, je tiens à rappeler que ces batteries ne sont pas achetées ad vitam eternam, on doit payer tous les mois.
      Entre 50 et 100+ € suivant la marque fabricante, en plus que les bornes de recharge ne sont pas gratos non plus.

      Entre temps, le kérosène ça va, et le méthane aussi.

      Donc l’aviation et l’élevage on touche pas, on repense pas le mode, et on développe pas la recherche pour améliorer et transformer positivement tout ça.

      De même, on va absolument pas aller du côté des bio carburants dans le gouvernement, je tiens à rappeler qu’une variété de chanvre est du bio diesel, bio car il ne produit aucune nano particule.
      On ne va pas non plus parler du « moteur » à eau qui réduit drastiquement la consommation de l’essence.

      Non, on t’oblige à prendre un modèle bancal existant non amélioré, et on t’oblige à le payer (mais on te file une petite compensation « histoire de » quand même) pour continuer à se faire passer pour un vert.

      Et on reproche aux gens de gueuler.

Moi aussi je donne mon avis