Une zone humide française nouvellement classée site Ramsar

La France vient de classer une nouvelle zone sur la liste des sites Ramsar, cette convention internationale qui vise à protéger les zones humides côtières ou continentales. Voyage dans les vallées de la Somme et de l’Avre.

Rédigé par Maylis Choné, le 20 Dec 2017, à 12 h 30 min

Une nouvelle zone humide vient allonger la liste des sites Ramsar répartis tout autour de la planète. La basse vallée de la Somme et de l’Avre est récompensée.

Un site Ramsar qu’est-ce que c’est ?

La Convention sur les zones humides, appelée Convention de Ramsar, est un « traité intergouvernemental qui sert de cadre à l’action nationale et à la coopération internationale pour la conservation et l’utilisation rationnelle des zones humides et de leurs ressources. » Près de 2.300 zones humides côtières et continentales du monde entier, soit exactement 225.412.612 hectares, sont actuellement classées et donc protégées par cette même convention.

Le site qui vient d’être classé le 18 décembre par la France, comprend la basse vallée de la Somme et de l’Avre et les marais et tourbières adjacents. Il jouxte un autre site mieux connu et déjà classé depuis plusieurs années : la baie de Somme. Classer ce lieu revient à récompenser les efforts fournis jusqu’à présent pour le préserver et pour protéger sa biodiversité.

site ramsar, somme, avre, zone humide

Chevaux dans la baie de Somme © JP Chretien

Une biodiversité préservée

Parmi les espèces rares et menacées dans le monde entier, mais encore présentes dans cette zone de 13.100 hectares qui borde l’Atlantique on peut citer la calamagrostide blanchâtre et l’anguille européenne. « Le site est important pour l’hivernage d’espèces telles que le butor étoilé et la locustelle luscinioïde, ainsi que pour la nidification du blongios nain, de la sarcelle d’hiver et du busard des roseaux », précise le communiqué de la Ramsar.

site ramsar

Marais et tourbières de la vallée de la Somme et de l’Avre © via GéoPicardie

Sur le plan historique cette zone constitue également un symbole fort : les anciennes terrasses fluviales du site abritent les toutes premières traces d’occupation du nord-ouest de l’Europe par les humains. En France, on compte 48 sites Ramsar, soir 3,6 millions d’hectares répartis sur 37 sites en métropole et 11 en outre-mer.

Illustration bannière : La baie de Somme © Granary
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis