Sélection livre : ‘La mémoire des étangs et des marais’

Les zones humides, frontières naturelles entre les milieux terrestre et aquatique abritent, on le sait, une grande diversité biologique. Mais ce que l’on connait moins bien, c’est l’évolution des activités humaines dans ces espaces à présent souvent menacés. ‘La mémoire des étangs et des marais’ de Jean-Michel Derex, nous raconte cette histoire dans un livre au final très passionnant !

Rédigé par Séverine Bascot, le 1 Feb 2017, à 7 h 00 min

À l’occasion de la journée mondiale des zones humides, comme chaque année le 2 février, voici un livre qu’il ne faut pas manquer pour s’évader, le temps de quelques pages, autour des étangs et marais de notre belle contrée. D’apparence vierges et dormants, ces espaces naturels privilégiés (ou pas) ont une mémoire, et l’Homme y a laissé ses traces !

La mémoire des étangs et des marais : sur les traces de l’activité humaine

Après l’exploration de notre héritage forestier à la recherche des vestiges, parfois à moitié effacés, des activités humaines en forêt au cours des siècles dans le livre « La mémoire des forêts – À la découverte des traces de l’activité humaine en forêt à travers les siècles », Jean-Michel Derex poursuit son travail de documentation minutieux, et cette fois, s’enfonce sans jamais s’enliser, dans l’histoire des zones humides.

Dans son nouvel ouvrage, « La mémoire des étangs et des marais – À la découverte des traces de l’activité humaine dans les pays d’étangs et de marais à travers les siècles », l’auteur explore les liens étroits qui existent en France entre les hommes et les étangs et marais, depuis l’antiquité.

Au fil des pages, on comprend que l’Homme est souvent à l’origine de ces poches d’eaux stagnantes, et que de tout temps, il a su en exploiter les ressources, pour la chasse, la pêche, la vannerie, etc. Mais il en a aussi fait la source de nombreux conflits. Comme l’a montré encore très récemment la polémique autour du barrage de Sivens…

Un livre illustré, fort bien documenté et rehaussé d’anecdotes, qui permet de porter un autre regard sur la campagne : non pas celui, habituel, sur la faune ou la flore extraordinaires qui peuplent les zones marécageuses finalement pas si calmes, mais sur l’Homme, « cet autre habitant des lieux »… Pour le meilleur, comme pour le pire !

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Voyageuse insatiable, j'ai parcouru le monde autant pour des raisons personnelles que professionnelles : rien de mieux pour prendre la mesure de l'état de la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis