Les sachets de thé contiennent jusqu’à 17 sortes de pesticides différents !

Une étude de 60 millions de consommateurs montre que les sachets de thé contiendraient de nombreux résidus de pesticides. Même le thé bio serait concerné.

Rédigé par Pauline Petit, le 8 Nov 2017, à 10 h 20 min

Dans son numéro de novembre, le magazine 60 millions de consommateurs s’est penché sur le thé, la deuxième boisson la plus consommée au monde. Résultat : tous les sachets de thé analysés contiennent des résidus de pesticides, potentiellement toxiques.

Tous les thés, même bio, contiennent des pesticides

60 millions a analysé seize thés noirs et dix thés verts. Tous contenaient des résidus de pesticides, en quantités variables. Parmi les marques concernées : le leader du marché, Lipton. Une marque contiendrait jusqu’à 16 sortes de pesticides différents ! « Ce sont des quantités faibles de pesticides, qui la plupart du temps sont inférieures aux limites autorisées », nuance Benjamin Douriez, le rédacteur en chef de 60 Millions de consommateurs, interrogé par Europe 1.

Les chiffres du Planetoscope : Nombre de tasses de thé bues dans le monde

Le problème n’est pas tant la quantité de pesticides que ce qu’on appelle « l’effet cocktail » : si les pesticides, pris un à un, respectent les seuils autorisés, les effets sur la santé de plusieurs pesticides mélangés sont encore peu connus.

Des substances toxiques dans les sachets de thé

L’étude montre également la présence d’alcaloïde, une molécule naturelle présente dans les mauvaises herbes. Le thé mal trié contient de ces mauvaises herbes, et cette substance peut être toxique à haute dose.

Même les thés biologiques contiendraient des résidus de pesticides ! Toutefois, « les thés bio restent moins contaminés que les autres », précise Benjamin Douriez.

Pour éviter ce fameux effet cocktail, 60 millions de consommateurs conseille aux amateurs de thé de changer régulièrement de marque de thé. Boire du thé régulièrement, non sucré et de préférence bio, reste tout de même un geste santé recommandé par les médecins et les nutritionnistes. Cela permet effectivement de s’hydrater et de profiter des bienfaits des plantes simplement.

Illustration bannière : Thé – © Adam Otvos
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Liens vers les sources ?
    Produire de l’information anxiogène sans support scientifique c’est plutôt médiocre.

    • Pauline Petit

      Bonjour, l’étude complète est disponible dans le numéro de novembre de 60 millions de consommateurs.

    • Avez-vous lu l’étude (ou les études) en question ou s’agit t’il juste d’un copier/coller du résultat ? Ne pas mettre les sources de votre article n’est pas gage de qualité. Ça fait peur de boire du thé, ok, mais la réalité est plus nuancée, bio ou conventionnel.

      Enormément de biais sur visibles, avec des formules tel que « tous les sachets de thé analysés contiennent des résidus de pesticides ». Ok tous les thé, tous les thé existant au monde ou une sélection ? Combien de pesticides ont été testé, bio ou non ? Quelles conditions d’expérimentation ? Sur combien de temps l’étude c’est elle déroulée ? etc

      C’est dommage car avec tant d’imprécisions vous êtes dans un discours idéologique, ce faisant passer pour scientifique (« étude ») mais cela dessert le propos.

    • Pauline Petit

      Il me semblait pourtant avoir précisé dans l’article que 60 millions avait analysé 16 thés noirs et 10 thés verts. Tous les échantillons analysés contiennent des résidus de pesticides. 60 millions de consommateurs ne souhaite pas que l’on dévoile plus en détail les résultats de cette étude, pour inviter les consommateurs soucieux d’en savoir davantage d’acheter leur revue ; ce que je vous invite à faire si vous souhaitez connaître les détails de leur étude.

Moi aussi je donne mon avis