Quinze chaînes de restauration rapide s’engagent à mieux trier leurs déchets

Mardi 11 juin 2019, un « contrat d’engagement de la restauration rapide pour le tri de leurs déchets » a été signé lors d’une rencontre au ministère de la Transition écologique et solidaire. Pour ces quinze marques, il s’agira de rendre 70% de leurs restaurants opérationnels pour le tri des déchets d’ici fin 2019, puis 90% au 31 décembre 2020 et 100% au 31 décembre 2021.

Rédigé par MEWJ79, le 12 Jun 2019, à 9 h 59 min

Après une réunion au ministère de la Transition écologique et solidaire, quinze chaînes de restauration rapide (dont McDonald’s, KFC, Burger King ou encore Starbucks), ont signé un contrat qui les engage d’ici fin 2019 à mieux trier les déchets dans leurs restaurants.

Tri des déchets : un contrat signé par 15 chaînes de restauration rapide

Quinze chaînes de restauration rapide se sont engagées mardi 11 juin 2019 à mettre 70 % de leurs restaurants en conformité avec leurs obligations en matière de tri des déchets, et ce, dès fin 2019(1). Une enquête du ministère menée fin 2018 avait révélé que peu d’entre elles respectaient leurs obligations en la matière.

Cette fois, plus question de se défiler ! Ce « contrat d’engagement », qu’elles ont signé lors d’une rencontre au ministère de la Transition écologique et solidaire, comprend un échéancier en trois ans, qui leur avait déjà été présenté fin mai.

Le document a été signé par McDonald’s, KFC, Burger King, Starbucks, Domino’s Pizza, Subway, Class’Croute, Exki, La Mie Caline, La Croissanterie, Paul, Jour Healthy Groupe, Five Guys, Cojean et Pomme de Pain. Seule l’enseigne Brioche Dorée a refusé de signer. Ces enseignes de restauration rapide devront donc rendre au moins 70 % de leurs restaurants opérationnels pour le tri des déchets d’ici fin 2019, puis 90 % au 31 décembre 2020 et 100 % au 31 décembre 2021. Par ailleurs, les signataires devront rendre compte de leurs avancées tous les 6 mois.

30.000 points de vente et 6 milliards de repas servis en France

Et il y a du pain de la planche. En effet, pour rappel, McDonald’s s’est fait épingler par un rapport de Zero Waste qui estime que chaque minute, l’entreprise utilise près de 2,8 tonnes d’emballages jetables pour servir ses clients à travers le monde, ce qui représente 115 tonnes jetées par jour en France. Pire, en France, la production de déchets de McDonald’s serait en augmentation, de l’ordre de 20 % entre 2013 et 2015 selon les informations parcellaires communiquées par l’entreprise.

 

Les signataires de l’accord distribuent 6 milliards de repas chaque année. ©Africa Studio

Au total, ces chaînes comptent plus de 30.000 points de vente en France et servent quelque 6 milliards de repas chaque année. La secrétaire d’État auprès du ministre de la Transition écologique a déclaré après la réunion : « L’environnement, la planète, ça n’attend pas : de toute façon c’est une demande très forte des consommateurs ». Et Brune Poirson d’ajouter que : « pour beaucoup de ces entreprises, la réputation est parfois plus importante que la sanction ».

D’ailleurs, les grandes enseignes de fast food n’en sont pas à leur premier coup de pression. En janvier dernier, un groupe d’investisseurs a exhorté les grandes marques à mettre en place des actions concrètes pour réduire leur empreinte carbone.

Illustration bannière : Produits emblématiques de la restauration rapide © Syda Production

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis