Recyclage : ce que vous devez savoir sur les principaux logos

Pour le recyclage, difficile de s’y retrouver entre les nombreux logos qui figurent sur les emballages. Recyclable, recyclé… on fait le point.

Rédigé par Alan Van Brackel, le 17 Mar 2022, à 14 h 43 min
Recyclage : ce que vous devez savoir sur les principaux logos
Précédent
Suivant

La France est à la traîne sur le recyclage des emballages : seuls 25 % des déchets sont effectivement triés et recyclés. La faute aux consommateurs, aux industriels qui ne facilitent pas les consignes de tri, mais aussi aux logos recyclage qui ne sont pas toujours très clairs. Décryptage.

Logos recyclage : une signalétique encore trompeuse

En effet, la signalétique qui figure sur les emballages n’est pas pour faciliter la vie du consommateur, au contraire : les industriels profitent de l’ambiguïté des logos du recyclage pour indiquer des messages fallacieux. Une ambiguïté qui devrait être levée avec l’harmonisation des logos, voulue par le gouvernement.

Le Point Vert – Le faux ami qui disparaît peu à peu

recyclage logo point vertLe fameux « Point Vert » est le logo le plus connu des consommateurs.

Pourtant, il n’indique ni que l’emballage est recyclable ni qu’il est recyclé, mais simplement que l’entreprise paie une taxe (obligatoire) à l’éco-organisme Citeo, chargé du recyclage des déchets en France.

Heureusement, ce logo qui induisait le consommateur en erreur n’est plus obligatoire et est en train de disparaître (d’ici octobre 2022).

Le logo Triman – Informatif mais incomplet

recyclage logo trimanDepuis le 1er janvier 2015, un nouveau logo est apparu sur les emballages : le logo Triman, qui signifie que le déchet est recyclable et ne doit pas être jeté avec les ordures ménagères. Il a été généralisé depuis 2021 pour remplacer le fameux logo « Point Vert ».

Problème de ce logo : il est incomplet. Avec lui, on ne sait pas si l’emballage doit être mis dans le bac des recyclables, apporté en déchetterie ou en magasin.

Le logo Tidyman

logo recyclage tidymanLe Triman ne doit pas être confondu avec le « Tidyman », un autre faux-ami qui indique simplement… que le déchet ne doit pas être jeté dans la nature, mais dans une poubelle.
Bon cela peut sembler évident, mais il est toujours bon de rappeler certaines bases !

L’anneau de Moebius – Difficile à comprendre

recyclage logo anneau de moebiusUn autre logo que l’on voit souvent sur les emballages est l’anneau (appelé aussi cercle ou ruban) de Moebius, qui existe depuis 1970.

Sans chiffre au centre du cercle, cela signifie que l’emballage est recyclable.

Si un chiffre est indiqué à l’intérieur, cela signifie que l’emballage est fabriqué avec un certain pourcentage de matières recyclées, mais pas forcément qu’il est recyclable…

Vous suivez ? Nous difficilement !

La poubelle barrée

recyclage logo poubelle barréeCe pictogramme concerne les produits électriques et électroniques (DEEE), les ampoules ou les produits dangereux, qui ne doivent pas être jetés dans une poubelle conventionnelle.
Ils doivent être rapportés vers un point de collecte spécifique – en magasin ou en déchetterie – ou être collectés par un organisme qui s’assurera de leur traitement ultérieur.

Le logo « Poubelle barrée » concerne le produit et non l’emballage sur lequel il apparait.

Logos de recyclage Alu Acier Verre

Le mot « alu » cerné par deux flèches désigne un produit fait en aluminium et donc récupérable. L’aluminium est recyclable à 100 % et à l’infini. Donc, que de bonnes raisons de le déposer dans le bac de recyclage.

Le sigle représentant un aimant indique que le produit a été conçu avec de l’acier : tous les produits en acier sont recyclables à 100 % et peuvent être réutilisés.

recyclage logo

Le logo affichant une bouteille entourée de deux flèches indique que le verre est valorisable, et doit  être jeté dans un container spécifique.

Lire aussi : Recyclable, compostable, biodégradable : qu’est-ce que ça veut dire ?

Logo recyclage plastiques

Pour le plastique c’est encore plus compliqué ! On trouve communément sur les produits et emballages qui en contiennent des symboles représentés par un triangle et un chiffre (de 1 à 7) à l’intérieur. Ils servent à définir les différents types de plastique et n’indiquent pas que le plastique utilisé pour fabriquer l’emballage est recyclable.

logo recyclage plastique

Notez que certains plastiques comme le PET (1) ou le PEHD (2) sont parfaitement valorisables et valorisés, tandis que le PS (6) ou polystyrène expansé l’est rarement !

  • Numéro 1 (PET) : signifie polytéréphtalate d’éthylène et s’applique aux diverses bouteilles de boissons.
  • Numéro 2 (HDPE) : signifie polyéthylène haute densité et s’applique aux contenants de produits alimentaires.
  • Numéro 3 (V ou PVC) : signifie chloroéthène/polychlorure de vinyle et s’applique aux contenants de produits d’entretien et de soins personnels.
  • Numéro 4 (LDPE) : signifie polyéthylène basse densité et s’applique aux sacs poubelle, sacs de supermarchés, sacs de congélation, bâches et autres contenants souples.
  • Numéro 5 (PP) : signifie polypropylène et s’applique aux contenants et couvercles de certains produits alimentaires, tels que les contenants de margarine et de produits laitiers.
  • Numéro 7 : autres types de plastiques.

Les logos recyclage du bois

logo recyclage bois

Les certifications environnementales PEFC (Programme for the Endorsement of Forest Certification schemes  : Programme de Reconnaissance des Certifications Forestières) et FSC (Forest Stewardship Council  : Conseil de Soutien de la Forêt) indiquent que le papier, le carton ou le bois utilisés sont fabriqués en veillant à la gestion durable des forêts.

Notez que papier comme carton et bois sont des matériaux recyclables…

Les consignes Info tri

Crée en 2012 par l’éco-organisme Citeo, cet étiquetage complète l’information des consommateurs puisqu’elle détaille pour chaque élément de l’emballage d’un produit, la consigne de tri à respecter.

logo recyclage tri citeo

 

Le tri est l’un des gestes écocitoyens les mieux identifiés et les plus pratiqués par les Français. Mais 3 personnes sur 4 continuent d’avoir des doutes sur la bonne façon de trier les emballages et les papiers. Tous ces logos forment encore un bel imbroglio que cela peut décourager !
D’autant plus que les consignes évoluent constamment et peuvent varier d’une localité à l’autre…

Retrouvez tous les organismes qui aident à réduire les déchets

Comment réduire ses déchets : la règle des 3R

  1. Réduire sa production de déchets en adoptant des alternatives de consommation éco-responsables
  2. Réutiliser au maximum ce dont on dispose et développer le réflexe seconde main
  3. Recycler de façon efficace en adoptant les bons gestes de tri !

Donc on oublie pas : le meilleur déchet (donc le mieux trié) est celui qu’on ne produit pas : privilégiez l’achat en vrac, refusez le plus d’emballages possible (voire les laisser au magasin) et gardez toujours un petit cabas en boule sur vous au cas où.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Le recyclage, un véritable casse-tête ? – © BAZA Production

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Chercheur dans l'âme, partagé entre l'Europe et les Etats-Unis. Parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan...

17 commentaires Donnez votre avis
  1. non

  2. nul

  3. oui

  4. On devrait payer au poids pour nos poubelles car, personnellement, j’achète le plus possible en vrac et en A.M.A.P. et j’évite au maximum les emballages plastique. J’ai donc très peu de déchets et ne sors mes poubelles que tous les trois ou quatre mois (nous sommes deux au foyer et aussi les petits enfants de temps en temps qui connaissent et respectent notre fonctionnement)

  5. vive le recyclage

  6. le plus simple serait de remettre le principe de la consigne, comme cela se faisait auparavant et cela marcherait car dès qu’il s’agit de son propre argent….. Evitez les suremballages. N’achetez que si nécessaire et utile. C’est à l’individu d’agir. Nos anciens étaient certainement plus  » écolo  » que nous le sommes. Ils achetaient certes, mais il fallait que cela dure le plus longtemps. Pas de dépenses inutiles et leurs petits plaisirs ou extra étaient d’autant appréciés.
    Est-ce encore le cas aujourd’hui?

    • Tout à fait d’accord ! D’ailleurs dans d’autres pays cela existe, au Canada vous achetez des bières en bouteille elles ont été relavées, réutilisées. Et puis même les canettes métalliques sont consignées pour encourager le recyclage …

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous. Le meilleur moyens d’être respectueux de l’environnement est de moins consommer et la consigne est un bon principe qui a fait ses preuves auparavant et pour une création d’emploi également.

    • Non ces faux

  7. Recycler, c’est bien. Faut-il encore que les indications soient claires et les mêmes pour toute l’Europe.
    Ce qui serait encore mieux c’est de supprimer totalement les emballages non recyclables: il y a trente ans, dans les grandes surfaces,aux marchés, il n’y avait pas de sacs en plastique, mais des sacs en papier fort, les bouteilles de verre étaient consignées les canettes n’existaient pas ou presque pas.
    On ne vivait pas plus mal, que du contraire.

  8. J’ai raison de m’étonner que ce genre de mesures ne se fasse pas au niveau européen ? Et la consigne c’est pour quand ??
    Le logo me fait un peu penser à une croix gammée. Oups. Un peu foiré donc puisqu’il n’indique toujours pas dans quelle poubelle il faut mettre son déchet. Poubelles avec des couleurs toujours pas harmonisées au niveau national. Ce serait pourtant un bon pas en avant pour aider à la lisibilité du tri.

  9. Grab
    Sans vouloir être désagréable avec vous, vous ne voyez que la surface des choses. Les politiques qui décident sont coupés de la réalité et ne représentent plus qu’une frange de la populations que l’on peut classer dans les  » moi je », et les Patrons ne sont pas tous des pollueurs. Je n’en dirai pas autant des dirigeants d’entreprises qui ne sont pas des Patrons mais des valets du capital.

  10. Dans ma commune, rien n’est fait pour inciter au tri bien qu’il soit en
    vigueur depuis 10 ans, car le montant de la taxe « ordures ménagères » a
    triplé!
    Personne seule, percevant une petite retraite, je dois débourser plus de
    200 € chaque année !
    De quoi dégoûter les plus écolos.

    • Imaginez que c’est cher, et que c’est encore en dessous du cout réel (économique et écologique) de nos ordures.

      Ce qui vient, mais qui tarde, ce sont les ordures payées au poids, des composteurs et une drastique réduction des emballages (qui doivent devenir 100% recyclable). Le cout des ordures diminuera de fait.

    • c’est une bonne raison pour trier, le fait que les gens trient pour le geste et non pour la taxe permettra dans un avenir proche de faire baisser cette taxe. Je pense que si elle est si élevée c’est parce que les entreprises de tris doivent faire le travail des habitants qui ne se sentent toujours pas concernés……

  11. Mauvaise langue, peut-être mais les industriels ne se satisfont-ils pas de cette confusion point vert/recyclable, l’éco-contribution déculpabilisant ces dernières et passant l’éponge sur un manque d’investissement et d’implication de leur part ?
    Si mauvaise langue que ça ?
    Je le souhaite.

Moi aussi je donne mon avis