Un nouveau logo pour le recyclage entre en vigueur dès le 1er janvier 2015. L’occasion de faire le point sur les différents logos du recyclage et ce qu’ils signifient.

Un nouveau logo pour le recyclage

Recyclage : les symboles existants ne sont pas suffisants.

L’un des plus connus est le “point vert” :

logo-point-vert-eco-contribution-01Il ne signifie pourtant pas que le produit va être recyclé mais juste que l’entreprise paie l’éco-contribution. Cela ne signifie même pas que le produit est recyclable.

Le fabricant paie une somme à Eco-Emballage, société d’aide aux collectivités à valoriser les déchets ménagers et les collecter.

Le ruban de Mobius

Ce logo indique que le produit est issu du recyclage :

logo-ruban-de-mobius-issu-recyclage-02De fait, il peut encore être recyclé.

Triman, un nouveau symbole controversé mais pas inutile

Le nouveau symbole est Triman, et il a fait couler beaucoup d’encre en 2014.

Il s’agit d’un pictogramme représentant un bonhomme de profil, tendant la main vers trois flèches. Il est mis en service le 1er janvier 2015 et il signifie que le produit se recycle. Les industriels ont protesté contre les coûts engendrés et on craint également une confusion.

triman-logo-symbole-recyclage-2015De l’autre point de vue, le logo doit, selon le décret, “permettre une importante simplification du geste de tri du citoyen et contribuer à l’augmentation des performances des collectes séparées et du recyclage“.

Ce symbole a déjà été adopté par quelques entreprises de boissons et les pouvoirs publics espèrent inciter les industriels à adopter des matériaux recyclables. Le consommateur peut ainsi voir d’un coup d’oeil si l’emballage est recyclable ou non.

Le logo concerne la plupart des produits, à l’exception du verre, des déchets électroniques, des produits chimiques et des piles et accumulateurs.

A l’heure actuelle, selon l’Ademe, 42 % des emballages et papiers collectés par le service public de la gestion des déchets sont recyclés. L’objectif à court terme serait d’arriver à 60 % en 2025, selon le nouveau projet de loi de transition énergétique pour la croissance verte.

*
Je réagis

Lisez également sur le recyclage :

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

12 commentaires Donnez votre avis
  1. merci de pressier tous sela

  2. a

  3. le plus simple serait de remettre le principe de la consigne, comme cela se faisait auparavant et cela marcherait car dès qu’il s’agit de son propre argent….. Evitez les suremballages. N’achetez que si nécessaire et utile. C’est à l’individu d’agir. Nos anciens étaient certainement plus ” écolo ” que nous le sommes. Ils achetaient certes, mais il fallait que cela dure le plus longtemps. Pas de dépenses inutiles et leurs petits plaisirs ou extra étaient d’autant appréciés.
    Est-ce encore le cas aujourd’hui?

    • Tout à fait d’accord ! D’ailleurs dans d’autres pays cela existe, au Canada vous achetez des bières en bouteille elles ont été relavées, réutilisées. Et puis même les canettes métalliques sont consignées pour encourager le recyclage …

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous. Le meilleur moyens d’être respectueux de l’environnement est de moins consommer et la consigne est un bon principe qui a fait ses preuves auparavant et pour une création d’emploi également.

  4. Recycler, c’est bien. Faut-il encore que les indications soient claires et les mêmes pour toute l’Europe.
    Ce qui serait encore mieux c’est de supprimer totalement les emballages non recyclables: il y a trente ans, dans les grandes surfaces,aux marchés, il n’y avait pas de sacs en plastique, mais des sacs en papier fort, les bouteilles de verre étaient consignées les canettes n’existaient pas ou presque pas.
    On ne vivait pas plus mal, que du contraire.

  5. J’ai raison de m’étonner que ce genre de mesures ne se fasse pas au niveau européen ? Et la consigne c’est pour quand ??
    Le logo me fait un peu penser à une croix gammée. Oups. Un peu foiré donc puisqu’il n’indique toujours pas dans quelle poubelle il faut mettre son déchet. Poubelles avec des couleurs toujours pas harmonisées au niveau national. Ce serait pourtant un bon pas en avant pour aider à la lisibilité du tri.

  6. Grab
    Sans vouloir être désagréable avec vous, vous ne voyez que la surface des choses. Les politiques qui décident sont coupés de la réalité et ne représentent plus qu’une frange de la populations que l’on peut classer dans les ” moi je”, et les Patrons ne sont pas tous des pollueurs. Je n’en dirai pas autant des dirigeants d’entreprises qui ne sont pas des Patrons mais des valets du capital.

  7. Dans ma commune, rien n’est fait pour inciter au tri bien qu’il soit en
    vigueur depuis 10 ans, car le montant de la taxe “ordures ménagères” a
    triplé!
    Personne seule, percevant une petite retraite, je dois débourser plus de
    200 € chaque année !
    De quoi dégoûter les plus écolos.

    • Imaginez que c’est cher, et que c’est encore en dessous du cout réel (économique et écologique) de nos ordures.

      Ce qui vient, mais qui tarde, ce sont les ordures payées au poids, des composteurs et une drastique réduction des emballages (qui doivent devenir 100% recyclable). Le cout des ordures diminuera de fait.

    • c’est une bonne raison pour trier, le fait que les gens trient pour le geste et non pour la taxe permettra dans un avenir proche de faire baisser cette taxe. Je pense que si elle est si élevée c’est parce que les entreprises de tris doivent faire le travail des habitants qui ne se sentent toujours pas concernés……

  8. Mauvaise langue, peut-être mais les industriels ne se satisfont-ils pas de cette confusion point vert/recyclable, l’éco-contribution déculpabilisant ces dernières et passant l’éponge sur un manque d’investissement et d’implication de leur part ?
    Si mauvaise langue que ça ?
    Je le souhaite.

Moi aussi je donne mon avis