Les 6 erreurs de tri que l’on fait tous

Plusieurs emballages alimentaires semblent être recyclables, comme par exemple les pots de yaourt, mais ne le sont en réalité pas dans toutes les régions de France… Comment bien gérer la poubelle de tri au quotidien ?

Rédigé par Émilia Capitaine, le 18 Mar 2020, à 7 h 50 min

Il est parfois difficile de se repérer face aux nombreuses poubelles et à leurs couvercles de couleurs différentes destinées au tri des déchets. Et pourtant, il vaut mieux déposer ses déchets dans le contenant approprié, car les erreurs de tri sont très coûteuses pour les collectivités. Ce top 6 des erreurs les plus fréquentes vous permettra d’y voir plus clair.

Poubelle de tri : les erreurs de tri sélectif les plus fréquentes

Il est tout d’abord important de préciser que les consignes de tri diffèrent en fonction de chaque collectivité. Pour être sûr·e de votre geste, adressez-vous à l’organisme de gestion des déchets de votre commune. Et en cas de doute, il vaut mieux jeter votre déchet dans la poubelle qui parait la plus probable.

En effet dans les centres de tri, les erreurs sont repérées par des capteurs optiques, puis par la vérification humaine. Un emballage non trié, c’est un emballage qui perd sa chance d’être recyclé.

Enfin, certes, les couleurs des bacs diffèrent en France, mais le tri a, en réalité, une grammaire assez simple :

  1. On ne trie QUE les emballages (donc pas les objets ou autres) et les papiers
  2. Depuis le début du tri sélectif en France en 1992, on trie tous les papiers et tous les emballages en verre (toujours à part des autres emballages), en carton, en métal, ainsi que les bouteilles et flacons en plastique. Certaines collectivités locales séparent les emballages en papier/carton des autres emballages (plastique, métal et briques alimentaires).
  3. Dans les communes qui bénéficient de l’Extension des Consignes de Tri (ECT), le geste est simplifié : tous les emballages en plastique se trient (y compris les sacs, sachets, films, barquettes, pots – yaourt, crème fraîche …). C’est, par exemple, le cas à Paris depuis le 1er janvier 2019.

25 millions de Français résident actuellement dans une commune ECT, et 34 millions devraient l’être fin 2020,soit 50 % de la population, avec pour objectif 100 % d’ici 2022-2023

Tous les plastiques ne se recyclent pas

À l’exception des communes en Extension des consignes de tri (ECT) où tous les emballages en plastique se trient, y compris les sacs, sachets, films, opercules, barquettes, pots de crème fraîche et de yaourts, seuls les flacons et les bouteilles se recyclent. Il est donc important d’éviter de mettre les sacs plastiques, films et emballages dans la poubelle de tri.

poubelle de tri

Les bouteilles d’eau se recyclent, mais il vaut mieux éviter d’en acheter – © spwidoff

De même, on dépose ses déchets recyclables en vrac dans la poubelle de tri, et pas dans un sac plastique, car il ne sera même pas ouvert en centre de tri ! Autant d’efforts faits pour rien donc.

On évite aussi et surtout de les imbriquer les uns dans les autres.

Les flacons et bouteilles qui ne se recyclent pas

On trie donc tout ce qui possède un bouchon, avec le bouchon de préférence. Mais il y a des exceptions ! Ici aussi, tout dépend des consignes de tri, mais les centres de tri hors communes en Extension des consignes de tri (ECT), refusent souvent :

  • Les bouteilles d’huile en plastique (trop grasses)
  • Les pots de yaourt (trop petits) et pots de crème fraîche (trop légers)
  • Les boîtes à oeufs en plastique

Attention, les emballages doivent être bien vidés des aliments qu’ils contenaient, mais la salissure (même grasse) n’est pas un obstacle au tri et au recyclage.

Le polystyrène ne se recycle pas

Une autre erreur que l’on fait communément est de mettre le polystyrène dans la poubelle de tri. Le polystyrène de calage n’est pas encore recyclable et doit être mis dans les ordures ménagères. Raison de plus pour éviter ce genre d’emballages en faisant ses courses.

Dans les communes en ECT, il peut tout de même être déposé dans le bac de tri : la matière récoltée servira en valorisation énergétique. Citeo travaille en écoconception avec les entreprises de la grande consommation/distribution pour progressivement remplacer ces éléments de calage par des matériaux tout aussi performants et recyclables.

Recycler les cartons sales

Les emballages doivent être bien vidés des aliments qu’ils contenaient, mais la salissure (même grasse) n’est pas un obstacle au tri et au recyclage. Les cartons de pizza doivent être triés sans exception, partout en France

poubelle de tri

La couleur des poubelles de tri varie selon les régions – © Claudio Divizia

En revanche, tous les papiers, même abîmés ou agrafés, sont recyclables et peuvent donc être déposés dans la poubelle destinée aux cartons et papiers.

Mettre le verre cassé dans la poubelle à verre

Toute la vaisselle cassée ne doit pas être mise dans la poubelle à verre. Les verres cassés, les plats en Pyrex ou assiettes en porcelaine doivent eux aussi être jetés dans la poubelle tout-venant. En effet, la température de fusion du verre utilisé pour la vaisselle est différente de celui utilisé pour les bouteilles. Les verres cassés produiront de petites bulles qui fragiliseront les bouteilles après fonte et recyclage.

Le papier aluminium ne se recycle pas

Si les canettes en alu se recyclent facilement, le papier alu, lui, est trop fin pour être recyclé, même roulé en boule. On doit donc le jeter aux ordures ménagères.

Mais, our 19 millions de Français, les petits emballages en métal se trient : feuilles, muselets, capsules de bouteilles ou de café. Un doute, consultez l’application ou le site internet de Citeo !

Rappelez-vous, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas ! Pour éviter d’encombrer vos poubelles, tri ou non, privilégiez le vrac, les gros contenants, évitez le suremballage et les plats préparés. C’est ainsi que vous agirez au mieux sur vos poubelles !

La poubelle de tri, c’est aussi à l’extérieur !

Selon Citeo, si 89 % des Français trient leurs emballages, seuls 51 % le font également en dehors de leur domicile. Un chiffre en progression mais qui mérite de progresser plus rapidement.

Pour en savoir plus et surtout pour adopter les bons gestes au quotidien, Citeo partage un Guide du tri (en application mobile téléchargeable sur les stores d’application Apple et Google ou directement sur internet  ici) qui permet de vérifier les consignes de tri de manière géolocalisée et de connaître les points de collecte sélective à proximité.

Article mis à jour et republié

Illustration bannière : Poubelle de tri : les erreurs de recyclage © – WAYHOME Studio

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




17 commentaires Donnez votre avis
  1. Article qui aurait pu être intéressant s’il y avait eu plus de recherches et moins d’approximations…

  2. Article stupide et à coté de la plaque…Surtout contre productif face aux novices du tri….Exemple en Essonne Tout se recyclent,pot de Yahourts, sacs plastique, film plastique etc…. Merci de retirer cet article au plus vite… A éviter les emballages souillés et gras. Si le journaliste avait fait un travail sérieux, il n’aurait pas écrit ces âneries. Les consignes de tri diffèrent en fonction des centre de tri.. Plutôt suivre les conseils de tri des communes que ceux d’un journaleux médiocre….

  3. Comme c’est pratique tout ça …

    Sans compter que lorsque l’on voit le reportage “SuperTrash“ et ce que les camions poubelles déversent en décharge (Notamment du verre), on se demande tout de même ce qui est vrai et ce qui est fait dans toute cette histoire de tri.

    En ce qui me concerne, je ne me pose plus la question. Je fais partis du zéro déchet et la solution et peut-être là …

  4. Les déchets les mieux triés sont ceux que l’on n’apporte pas chez soi.
    Acheter le plus possible en vrac, refuser un maximum d’emballages ou les laisser au magasin quand on ne peut vraiment pas faire autrement, résultat, pratiquement pas de poubelles chez nous !

  5. Attention les pratiques évoluent, se fier aux consignes de son secteur de tri. Chez moi aussi tous les plastiques y compris les sacs et les emballages se recyclent et sont collectés dans les sacs jaunes.

  6. Article moyen, il faut m’expliquer également en quoi le verre cassé ne se recycle pas, quand on jette une bouteille dans un conteneur, généralement elle se brise, donc là je vois pas…

  7. C’est faux. Si les centres de recyclage se donnent les moyens, il peuvent recycler les sacs plastiques. Ma reco : jeter un max de déchet dans les poubelles à recyclage, sauf bien sûr, tout ce qui est déchets organique, produits chimiques, etc.

  8. C’est faux. Si les centres de recyclage se donnent les moyens, il peuvent recycler les sacs plastiques. Ma reco : jeter un max de déchet dans les poubelles à recyclage, sauf bien sûr, tout ce qui est déchets organique, produits chimiques, etc.

  9. Trop de généralités dans cet article car chaque commune à ses propres règles en fonction de la déchetterie en charge des ordures ménagères. Chez moi par exemple, on peut jeter dans le bac jaune les blister qui emballe le papier toilette ou les packs d’eau, mais aussi les sacs plastique bien évidemment jeté vide dans le bac jaune.

  10. Extrait du guide du tri :
    « Toutes les boîtes en carton de produits alimentaires, de cosmétiques, de jouets et jeux, ou de produits ménagers se recyclent et sont à trier bien vidées, même salies. Vous pouvez les trier avec leur couvercle et laisser les films ou fenêtres en plastique qui y sont intégrés parfois comme sur les boîtes de mouchoirs jetables ou sur les boîtes d’emballage de poupées Barbie® par exemple. Autres exemples : Les boîtes en carton de pizzas souillées mais bien vidées, les boîtes de gâteaux, de céréales, de spaghettis, de dentifrice, de parfum, de lessive en poudre, de pastilles pour lave-vaisselle, de chaussures,… »

  11. Bonjour. Votre article est inexacte pour un très grand nombre de communes (et interco), comme le remarque Kumo. Attention au tropisme parisien ^^.
    Pour les collectivités passées à l’extension de la consigne de tri, tous les plastiques et barquettes sont collectés ; ils seront retriés par des machines, séparés par type et pour une majorité, recyclés.
    Erreur également sur la présence des sacs plastiques, puisque certaines collectivités fournissent des sacs plastiques pour collecter les déchets recyclables.
    Je vous suggère de retravailler cet article en présentant les différentes modalités de tri qui existent, évoquer le déploiement de l’extension des consignes de tri, parler des déchets dangereux, des équipements électriques et électroniques, des piles, des huiles, des textiles, le devenir des matières.. il y a de quoi écrire. Je « plussoie » nomade : un vrai dossier serait plus pertinent que cet article à destination quasi unique des parisiens (et qui ne le précise pas).

    Pour aider au tri, Eco-emballage a créé une page web plutôt réussie qui nous indique si comment jeter chaque déchet, dans notre commune.
    http://www.ecoemballages.fr/grand-public/trier-cest-facile/le-guide-du-tri
    Pour celles et ceux qui ont un smartphone, ce script a été décliné en appli.
    (Je ne suis lié en rien avec eux ^^).

    Bonne journée.

  12. Le problème , c’est que c’est différent dans chaque commune (ou intercommunalité). Chez moi chez le sac bleu pour la papier et les cartonnettes (emballage des yaourts par exemple), et le sac jaune dans lequel on met le plastique, le métal (couvercle de pot de confitures ou boites de conserves), le carton, mais pas les pots de yaourt, ni le polystyrène des barquettes de viande, et il y a bien sûr le conteneur à verre.
    Bref , faire un article générique sur le tri, c’est contre-productif. Chacun doit suivre les consignes de l’endroit ou il vit.

    • Bonjour,

      Tout a été dit sur le carton souillé et l’extension des consignes de tri pour une partie de la population; j’ajoute qu’utiliser un ac en papier pourquoi pas, mais il faudra alors aussi vider son contenu dans le bac de tri. Bien souvent un sac plein (sauf cas de la collecte en sacs) se retrouve en refus.

      Je suis tombée sur cet article sur facebook, il a été partagé par La Ruche qui dit Oui. Je ne me rends pas compte de la portée mais pour celles et ceux qui ne lisent pas les commentaires, un correctif me paraîtrait judicieux.

  13. Dans mon village, presque tout le monde mettent tout dans la même poubelle.
    Après votre article je pense que je vais tout foutre dans le même conteneur aussi. 🙂
    En Charente, le tri était différent. Ici, on s’en fout et vous, vous nous rajoutez une autre politique de tri.
    Et ceux qui ne vous lisent pas?
    C’est vraiment lassant.
    A ne pas oublier que nous achetons les sacs, de différente couleurs donc, nous payons une taxe d’ordures ménagères et la taxe carbone et la TVA et nous n’avons pas les comptes des exploitants de tout cela.
    Un dossier complet serait très intéressant; Non?

    • Bonsoir Nomade. 🙂 Ne vous laissez pas décourager par les consignes diverses et variées, faites le tri pour la planète et non pour une bande d’imbéciles qui ne pensent qu’à se faire du fric avec le green-business.
      Ayant également vécu en Charente et ayant également déménagé dans un département où « tout le monde s’en fout » je comprends tout à fait votre exaspération mais je continue à trier et réduire le volume de mes déchets pour notre environnement et pas parce que j’y suis obligée ! 🙂
      A tous, souvenez-vous: le tri c’est peu, le vrai acte écologique est en amont: préférez le vrac, boycottez au maximum le plastique, compostez, etc ! 🙂

  14. Bonjour,

    Dans ma commune, les pots en yaourts se recyclent alors que dans votre article, vous dites qu’il faut pas recycler les pots en yaourt;

    Où est la vérité?? 🙂

    • Chaque centre de tri à ses propres consignes, définies en fonction des moyens financiers du centre de tri. Chaque matière est recyclable, même le plastique. Donc oui, si on te dis que tu peux mettre les pots de yaourts, met-les !

Moi aussi je donne mon avis