La restauration de Notre-Dame-de Paris menace-t-elle 55 arbres ?

Les défenseurs de l’environnement s’inquiètent de l’installation de la base du chantier de restauration de la cathédrale dans le square attenant. Selon elles, les arbres de cet espace public pourraient être abattus.

Rédigé par Paul Malo, le 6 May 2019, à 9 h 50 min

Les arbres à proximité de la cathédrale seraient menacés par l’implantation de la base de son chantier de restauration.

Le square Jean-XXIII déjà bétonné

La « Forêt » de la charpente de Notre-Dame a disparu à jamais dans les flammes. Mais d’autres arbres pourraient bien souffrir de l’incendie qui a dévasté la cathédrale. C’est ce dont s’inquiètent les associations France Nature Environnement, SOS Paris, ARBRES remarquables de France et La Seine n’est pas à vendre. En effet, une base de chantier pour les travaux de restauration de la cathédrale est en cours d’installation dans le square Jean-XXIII (aussi appelé square de l’Évêché), attenant à la cathédrale(1).

Le square Jean XXIII © Google Street View/Capture d’écran

« Faut-il ajouter au drame de l’incendie de Notre-Dame celui de la destruction du square de l’Évêché ? », s’interrogent les défenseurs de l’environnement. En effet, bancs, lampadaires, fleurs et massifs ont déjà été ôtés du square et une grande dalle de béton a été coulée au sol. Quelle sera l’étape suivante ?

Lire aussi : Notre-Dame : la filière bois se mobilise

55 arbres directement menacés

Mais les associations s’inquiètent désormais du fait que, pour implanter durablement cette base de chantier, appelée à rester en place des années durant vu l’ampleur des travaux de restauration, les arbres soient les prochaines victimes de cette installation. Au total, 42 tilleuls, 12 cerisiers et un orme, tous en bonne santé, seraient menacés d’être abattus.

La mairie de Paris botte en touche, précisant n’être pas partie prenante du chantier, piloté par l’État. Le square aurait en effet été directement réquisitionné par le ministère de la Culture et la Drac (Direction régionale des affaires culturelles). France Nature Environnement estime, pour sa part, que cette base de chantier aurait très bien pu être installée ailleurs, que ce soit sur les quais, le pont, le parvis, voire sur la Seine.

Illustration bannière : La cathédrale Notre-Dame lors de l’incendie du 15 avril – ©Pedro Mar / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis