Les ressourceries, une des clés du ‘monde d’après’

Et si, à partir de maintenant, au lieu de jeter ce qu’on pense ne plus être en état, on en faisait don à une ressourcerie, où quelqu’un saura le réparer et où tout se revend à prix sage ?

Rédigé par Paul Malo, le 9 May 2020, à 8 h 00 min

Gaspiller moins, réparer et réutiliser au lieu de jeter, une tendance de consommation à renforcer dès demain.

Jetez moins et/ou achetez à prix réduit grâce à la ressourcerie ou une recyclerie près de chez vous

Et si vous jetiez moins ? Si au lieu de tomber dans le piège de la consommation à court terme, vous essayiez de faire durer les choses, de donner une seconde vie aux objets de votre quotidien en les réparant ? Voire, carrément, en achetant des produits de seconde main dans les ressourceries et autres recycleries ?
C’est en quelque sorte l’évolution contemporaine des communautés d’Emmaüs, dont les membres collectaient et réparaient les biens donnés pour gagner leur vie.

ressourcerie

Une ressourcerie est un lieu de dépose, de recyclage et de revalorisation d’objets et d’encombrants © Iakov Filimonov

Au lendemain de la crise du coronavirus, et du fait de la précarité supplémentaire qu’elle va inévitablement engendrer, la consommation de seconde main constitue à la fois une bonne façon de polluer moins en réduisant les déchets, et une occasion d’acheter en dépensant moins pour ceux dont le budget est réduit.
Alors que l’on estime que les Français sont confrontés à 16.000 pannes d’appareils électroménagers par jour, tous n’ont pas la fibre bricoleuse. Nombreux sont donc les produits qui pourraient pourtant encore rendre service longtemps qui se retrouvent en recycleries, ressourceries et autres repair cafés.

Une façon de combattre le réchauffement climatique

Les changements induits par l’épidémie de Covid-19 ne suffiront sans doute pas à sortir du piège mortel du réchauffement climatique. Réduire les dégâts causés à notre planète passe inévitablement par le fait de polluer moins, donc de consommer moins et de produire moins.
Perdre le réflexe de se dire que, dès que quelque chose ne marche plus, il faut remplacer l’objet, prendra du temps. Mais alors que la crise épidémique a une forte influence sur le pouvoir d’achat, l’habitude de passer à une consommation plus raisonnable et raisonnée devrait s’accélérer.

En valorisant les déchets potentiels au travers de leur réemploi, les recycleries sont une mise en pratique concrète des principes du développement durable. Mais elles sont aussi l’occasion de créer de nouveaux emplois, notamment pour des publics en difficulté ou en réinsertion. Autant d’emplois locaux à la fois utiles et non délocalisables.
Mi atelier, mi boutique, la recyclerie permet ainsi de rénover, restaurer et revendre, donnant naissance à un véritable commerce écologique, une des clés du « monde d’après ».

Différence entre une ressourcerie et une recyclerie – Définition

Une ressourcerie collecte des objets sans les sélectionner qu’elle revalorise et redistribue, tout en menant des actions de sensibilisation à la protection de l’environnement. Elle répond au cahier des charges du Réseau National des Ressourceries.
Une recyclerie poursuit les mêmes objectifs de revalorisation en vue de réemploi que la ressourcerie, mais sa collecte est spécialisée (électroménager, jouets…)

Ïkos, un projet de « village pour la nouvelle vie des objets » sur la métropole de Bordeaux

En France, chaque année, chaque personne produit 650 kg d’ordures et d’encombrants. Réemployer, recycler et créer des emplois en revendant permettrait ainsi de réduire tant notre empreinte carbone que celles des biens que nous consommons.

Pour aller encore plus loin dans la démarche de la recyclerie, Nathalie et Fabrice Kaïd, à l’origine de l’Atelier D’éco Solidaire à Bordeaux-Lac, ont ainsi initié un projet ambitieux baptisé Ïkos.
Ce projet rassemble cinq associations et entreprises sociales. Sur un espace de  17.000 m2, ce lieu de réemploi commun permettrait de traiter 11.000 tonnes de biens par an.

ressourcerie

Réparer, réutiliser, transformer pour moins consommer et se protéger : en 2020, exit le neuf, l’upcycling est la nouvelle mode ! © Master1305

Il permettrait aussi d’en faire un lieu de vie convivial accueillant une recyclerie créative, une galerie marchande du réemploi, une place événementielle et un pôle d’innovation et de R&D. Sont également prévus des rencontres, événements, ateliers créatifs et actions de sensibilisation…
Près de 200 emplois locaux permettraient ainsi de donner une deuxième vie aux objets, meubles, livres, vêtements, appareils électroménagers, matériau de construction…

Pour en savoir plus et soutenir la démarche, rendez-vous ici

Illustration bannière : Femme réparant une chaise – © Daisy Daisy
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis