Reconfinement : pas de panique, les supermarchés ont du stock !

La grande distribution a anticipé un reconfinement et fait des stocks pour répondre à la demande des Français.

Rédigé par Paolo Garoscio, le 28 Oct 2020, à 10 h 25 min

Selon les premières informations qui ont fuité à la suite du premier Conseil de défense, qui s’est tenu le 27 octobre 2020 (le deuxième devant se tenir le 28 octobre dans la matinée), Emmanuel Macron pourrait annoncer un reconfinement généralisé de la population lors de son allocution prévue le 28 octobre 2020. La grande distribution s’est préparée à l’événement, après une gestion chaotique au printemps.

Une hausse de la demande anticipée

Afin d’éviter les pénuries, qui ont marqué le confinement du printemps 2020 (certaines par ailleurs inexplicables comme celle de papier toilette), la grande distribution a fait des stocks. Les produits les plus demandés, comme les pâtes, ont été commandés massivement : « il n’y a aucun risque de pénurie. Les stocks sont suffisants pour répondre à la demande, » souligne E.Leclerc interrogé par Le Figaro. Une préparation qui a commencé depuis plusieurs semaines, les produits non périssables pouvant facilement être stockés.

Les vrais stocks à constituer en cas de pénurie

Une situation confirmée par les grossistes et les producteurs eux-mêmes qui, de leur côté, ont augmenté leurs stocks pour répondre à la demande en hausse. Chez Panzani, les ventes ont été 30 % supérieures, explique son président sur Europe1. Ce dernier confirme également avoir stocké du blé pour poursuivre la production en cas de difficultés d’approvisionnement.

Les Français ne doivent pas céder à la panique

Les stocks de produits essentiels sont assurés – © FamVeld

Si les distributeurs et les producteurs se disent confiants et le font savoir, c’est pour rassurer les Français : il y a un paramètre qu’ils ne peuvent pas gérer, et c’est la panique. Les stocks sont suffisants, certes, mais si les Français se jettent sur les produits et en achètent bien plus que nécessaire, les pénuries seront au rendez-vous. Or, selon Michel-Edouard Leclerc, qui a tweeté sur le sujet, c’est déjà le cas : les ventes de pâtes ont augmenté de 30 %, celles de papier toilette de 20 %.

Autre paramètre que les industriels ne maîtrisent pas : les règles sanitaires du reconfinement. Mais ils ne devraient pas y avoir de quoi s’inquiéter : elles devraient, selon les premières informations, être plus souples qu’au printemps 2020, ce qui devrait permettre de faire tourner les usines et les services logistiques.

Illustration bannière : Supermarché stock confinement – © eldar nurkovic
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Après son Master de Philosophie, Paolo Garoscio s'est tourné vers la communication et le journalisme. Il rejoint l'équipe d'EconomieMatin en 2013.

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Quand la bêtise humaine dépasse la simple réflexion !
    Nous ne sommes tout de même pas en état de guerre !

  2. C’est même le secteur de la sur consommation qui ne s’en plaindra pas
    Etrange.

Moi aussi je donne mon avis