Charge mentale : qui prépare (presque) tout pour Noël ? Toujours les femmes !

Pour les fêtes de fin d’année, ce sont encore et toujours les femmes qui s’occupent de l’essentiel de l’organisation.

Rédigé par Paul Malo, le 23 Dec 2022, à 9 h 57 min
Charge mentale : qui prépare (presque) tout pour Noël ? Toujours les femmes !
Précédent
Suivant

La célèbre charge mentale, cette chape de plomb et de responsabilités quotidiennes, pèse encore plus sur les femmes à Noël…

Les deux tiers des femmes en font plus pendant les fêtes

En effet, à l’heure des retrouvailles, des célébrations et des repas de famille, la répartition dans les foyers des nombreuses tâches à gérer dans ces fêtes de fin d’année est tout sauf équilibrée, si l’on en croit les résultats d’un sondage Ifop réalisé pour Voyageavecnous.fr. Ainsi, la charge mentale incombe en premier lieu aux femmes.

Qu’il s’agisse des tâches ménagères dans leur majeure partie, de la préparation des vacances ou encore de la prise en charge des enfants, elles sont en effet près de deux tiers (62 %) à dire en faire plus ou beaucoup plus que leurs conjoints. Ainsi, toujours selon ce sondage, les femmes sont 76 % à s’occuper principalement de la décoration de la table, 63 % à cuisiner le plat principal ou 57 % à décorer le sapin de Noël. Les hommes choisissent le vin et le champagne (55 %), ouvrent les fruits de mer (49 %) et portent le sapin pour l’installer ou le désinstaller (46 %).
<

Les femmes plus angoissées que les hommes

Quelles sont les tâches les mieux réparties au sein des couples pendant les fêtes ? Aussi bien le choix du menu (53 %) que le fait de débarrasser la table et laver la vaisselle (66 %) ou faire les courses alimentaires (47 %). Reste tout de même que 28 % des femmes assurent seules le rangement après le repas, contre 5 % des hommes. De même, 45 % font seules les courses, contre 5 % des hommes, et 41 % établissent seules le menu, contre 4 % des hommes.

On comprend mieux pourquoi les fêtes de Noël angoissent plus les femmes que les hommes : 30 % d’entre elles s’en inquiètent, contre 21 % des hommes. Il faut dire qu’à l’approche du réveillon, les sources de tensions ne manquent pas au sein des couples. Près de deux sur trois (63 %) disent avoir déjà eu des désaccords à ce sujet, les hommes étant cette fois plus nombreux (66 %) que les femmes (60 %) à le reconnaître.
coup de coeur

La charge mentale des femmes… et celles des hommes – Mieux la détecter pour prévenir le burn out
De Aurélia Schneider

Aurélia Schneider est spécialiste en psychothérapies comportementales et cognitives. Elle livre ici son expérience et son expertise clinique dans le repérage, la gestion et la prévention de la charge mentale.

À découvrir sur Cultura.com

 

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis