Qarnot Computing fournit le chauffage gratuit

Rédigé par Eva Souto, le 4 Jun 2014, à 9 h 05 min

Utiliser la chaleur produite par les serveurs informatiques pour chauffer gratuitement bureaux et appartements : c’est l’idée originale développée par Qarnot computing en lançant Q.rad ! Une solution originale qui permet des synergies entre nos objets du quotidien ! Zoom sur cette initiative… qui permet d’obtenir le chauffage gratuit à partir de vos ordis (enfin presque).

Qarnot computing : le chauffage gratuit

Utiliser la chaleur des serveurs informatiques pour chauffer des lieux de vie !

OrdinateurOn le pointe souvent du doigt : un ordinateur consomme de l’énergie, il chauffe et il fait du bruit !

C’est de ce constat qu’est parti Paul Benoit, ingénieur X Télécom pour inventer le Q.rad, un radiateur numérique.

Le concept est simple : les résistances du radiateur sont remplacées par des ordinateurs.

Ces derniers sont réduits à leur plus simple expression, c’est-à-dire essentiellement des processeurs capables d’effectuer des calculs.

Q.rad : comment ça marche ?

Q.radPour utiliser Q.rad, rien de plus facile ! L’utilisateur doit brancher le radiateur sur une prise Internet. Après quoi, il doit régler le thermostat à la température souhaitée.

Qarnot computing envoie alors des calculs à effecteur pour atteindre, puis maintenir la température voulue.

> Pour l’usager, rien ne distingue les Q.rad des simples radiateurs.

A l’intérieur, le système de répartition des calculs se fait automatiquement pour moduler la température.

Ainsi, pour chauffer, la résistance électrique interne, qui transforme le watt d’électricité en chaleur, est remplacée par des processus de calcul. Ces derniers vont produire la même quantité de chaleur, tout en faisant une opération intelligente.

Q.rad : l’idée géniale qui repose sur la data !

Q.rad 1Qarnot computing vend la puissance de traitement aux entreprises.

Comme l’explique Paul Benoît « cela leur revient moins cher que lorsqu’elles font appel à un data center puisqu’il n’y a pas de data center à construire, à alimenter en énergie, à gérer, à refroidir. De plus, cela produit de la chaleur gratuitement ».

Cette idée repose sur un principe fondamental : l’énergie coûte très cher à transporter, la data presque rien.

fleche-Qarnot computing chauffe avec des serveurs  Avec l’aide d’Oséo et de la Région Ile-de-France, l’entreprise a donc mis au point les Q.rad, qui procurent une chaleur douce à forte inertie.

Q.rad : expérimentations dans la Ville de Paris

Q.rad 2C’est dans un appartement de la rue Balard à Paris, dans un 2 pièces, que la start-up francilienne Qarnot Computing a testé son Q.rad en juillet 2013.

Le locataire ne paie pas le chauffage, c’est Qarnot Computing qui régale.

Comme le souligne Paul Benoît, « L’idée est qu’un ordinateur en marche dégage de la chaleur et qu’en mettant dans un radiateur classique les composants essentiels d’un PC comme le processeur et la carte mère on peut arriver à chauffer un logement ».

picto-etoile-paragraphe Qarnot computing chauffe avec des serveurs  L’utilisateur peut, grâce à un thermostat, régler la température comme il l’entend. Les ordinateurs logés dans les radiateurs, quant à eux, s’adaptent en tournant plus ou moins à plein régime. La part d’électricité générée par les radiateurs dans la facture EDF est remboursée par l’entreprise à l’utilisateur.

La plate-forme Qarnot computing : elle tourne à plein régime

Q.rad 3La plate-forme Qarnot computing fonctionne tout au long de l’année, sans répit.

S’il fait très froid et que la demande de calcul ne suffit pas, la société met sa puissance de traitement au service de réseaux associatifs ou propose à des chercheurs d’utiliser ses ressources, gratuitement.

Quand il fait chaud, les habitants peuvent passer en mode « basse consommation » ou couper leurs radiateurs.

Afin de conserver un minimum de puissance de calcul tout au long de l’année, et en particulier en été, Qarnot computing privilégie les lieux les plus adaptés : les régions « froides », les écoles ou les universités fermées en été, les logements étudiants, les bâtiments de montagnes, etc.

Paul Benoit est lucide : « Nous ne prétendons pas remplacer les data centers, mais la question de l’énergie devient cruciale, nous apportons une solution alternative à tout cela ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Eva est passionnée d’écriture. Elle est sensible aux sujets de société, et en particulier, à ceux qui touchent au développement durable, au commerce...

4 commentaires Donnez votre avis
  1. Génialissime!!! Faut de suite contacter les bailleurs sociaux pour faire un partenariat et la caisse des depots pour icade !!!!

  2. Bonjour, c’est une superbe idée, du moment qu’il ne remplace pas les datacenter. Qu’il vienne donc dans mon appt dans le nord il y fait 10°c je serais bien content d’en avoir 😉 (appt non isolé) après question de sécurité faut voir aussi

  3. ils peuvent étendre le concept au cloud et aux moteurs stirling…

  4. Pour l’été, il « suffit » que des radiateurs soient installés dans l’hémisphère sud. Une autre limitation me semble être celle de la sécurité informatique des données.

Moi aussi je donne mon avis