Pour exclure les produits toxiques des crèches : signez la pétition !

La Fondation Nicolas Hulot et Ecolo-Crèches s’associent pour lancer une pétition pour interdire les produits d’entretien toxiques dans les crèches. Vous aussi, signez la pétition pour améliorer la santé de nos enfants !

Rédigé par Pauline Petit, le 13 Oct 2016, à 17 h 01 min

Les enfants sont particulièrement exposés aux polluants intérieurs : émissions des peintures murales ou des meubles, et utilisation de produits d’entretien toxiques, sont autant de sources de pollution dissimulées. Or des études le montrent, ces polluants intérieurs peuvent être une cause de maladies respiratoires pour les enfants, et peuvent même avoir des répercussions sur leur fertilité future.

C’est pourquoi la Fondation Nicolas Hulot et le réseau Écolo crèche s’associent pour alerter des risques de l’utilisation des produits toxiques sur la santé de nos enfants, notamment dans les crèches.

Des polluants intérieurs qui mettent en péril la santé de nos enfants

De nombreuses sources de pollution se dissimulent dans nos intérieurs, et les enfant sont en général plus exposés à ces risques que les adultes.

Dans les crèches, on ne sait pas forcément très bien à quoi sont exposés nos enfants, alors que réduire les risques d’exposition aux polluants est pourtant simple.

Le réseau Écolo-Crèches agit depuis 2013 afin d’améliorer la qualité de vie des enfants et du personnel des crèches, en proposant des axes d’amélioration en matière d’alimentation, d’ameublement, d’entretien et même de construction des bâtiments.

Parmi ces pistes, on compte :

  • favoriser une alimentation bio et locale ;
  • choisir des meubles sans émissions de formaldéhydes ainsi que des jouets écologiques ;
  • préférer un bâtiment éco-construit ou, au moins, avec des peintures rejetant peu d’émissions de COV ;
  • utiliser des produits d’entretien écologiques.

Les gestes des agents sont également importants : il convient d’aérer régulièrement les pièces afin de dissiper les émissions polluantes à l’intérieur du bâtiment.

Une pétition pour bannir les produits d’entretien toxiques des crèches

Aujourd’hui, la mobilisation de la Fondation Nicolas Hulot et du réseau Ecolo-Crèches porte principalement sur l’utilisation de produits d’entretien toxiques dans les crèches.

Les produits d’entretien « classiques » comme l’eau de Javel par exemple, sont en effet potentiellement allergènes pour les enfants et contiennent de nombreuses substances toxiques, même lorsqu’ils sont utilisés à dose normale. Or dans une crèche de 40 enfants, environ 360 doses de produits d’entretien sont pulvérisées chaque jour sur les surfaces en présence des enfants !

produit entretien

La désinfection est parfois nécessaire, mais elle n’est pas besoin d’être automatique. « D’autant plus qu’un environnement sans aucun micro-organisme ne permet pas aux enfants de construire leur capacité de résistance face aux maladies à venir », rappelle la Fondation Nicolas Hulot.

Des alternatives écologiques aux produits d’entretien classiques existent, comme le vinaigre blanc : elles sont en outre, aussi efficaces, et souvent plus économiques que l’utilisation de produits industriels nocifs.

Une grande avancée pour la santé de nos enfants, des agents des crèches et de l’environnement serait donc d‘interdire les produits toxiques dans les crèches. Alors, on signe ?

Je signe la pétition : Crèches : arrêtons d’intoxiquer nos enfants !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Voici un article intéressant mais, noyé sous la publicité (pour une voiture en plus), ça en réduit grandement la portée.
    Une crèche sans produit toxique oui. Mais avec un environnement extérieur toxique, entretenu par la publicité ultratoxique, cela fait des enfants intoxiqué-es.
    Même avec un bloqueur de publicité l’image de fond subsiste.
    Non à la pollution dans sa globalité.

  2. Il faudrait savoir ce qui est toxique ou considéré comme tel!
    Cancérogène probable, Cancérogène possible, cancérogène certain!
    Tout est cancérogène ou toxique ou…
    Même le vinaigre.
    Et laver sans produit est la porte ouvert aux développements microbiens tellement plus dangereux pour l’enfant.
    Quand cessera-t-on de tout diaboliser au non d’un absurde principe de précautions qui est le premier facteur d’allergies en voulant trop protéger?

Moi aussi je donne mon avis