Pourquoi certain(e)s procrastinent plus que d’autres ?

Des scientifiques ont identifié deux parties du cerveau qui pourraient expliquer pourquoi certaines personnes remettent plus facilement que d’autres les choses au lendemain.

Rédigé par MEWJ79, le 27 Aug 2018, à 8 h 40 min

Une étude a peut-être enfin trouvé l’explication scientifique à la procrastination. Si certains repoussent les tâches qu’ils ont à faire, cela serait dû à deux parties de leur cerveau mal connectées. Explications.

Deux parties du cerveau pour expliquer la raison de la procrastination

Pourquoi faire quelque chose que l’on fera aussi bien demain ? Vous êtes adepte de cette phrase et donc de la procrastination. Pas de panique, les scientifiques ont peut-être enfin découvert pourquoi.

procrastiner

Distractions au travail © NakoPhotography

En effet, dans une étude, des chercheurs de l’université de Bochum (Allemagne) ont ainsi identifié deux parties du cerveau qui peuvent être responsables de la différence entre les procrastinateurs et les autres(1).

Pour mener à bien leur travaux, les chercheurs ont examiné le cerveau de 264 personnes grâce à l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ils ont à la fois analysé le volume de régions spécifiques du cerveau et les connexions entre ces régions. Les participants à l’étude ont également répondu à une enquête sur leur capacité à contrôler leurs actions.

Les Français champions de la procrastination

Au final, les personnes ayant un faible contrôle de l’action disposaient d’une amygdale (ou  complexe amygdalien  : une partie du cerveau à ne pas confondre avec les amygdales du larynx !) plus grande, évaluant les scénarios et les conséquences négatives qu’une action pourrait avoir.

Elles ont aussi une connexion moins prononcée entre l’amygdale et le cortex cingulaire antérieur dorsal (ACC), qui utilise les informations provenant de l’amygdale pour déterminer ce qu’il faut faire dans une situation donnée. Cette étude démontre que l’on ne peut pas contrôler ses actions avec succès si la connexion entre l’amygdale et l’ACC dorsal est altérée.

Pour rappel, les Français sont champions de la procrastination. Une étude OpinionWay, publiée en mars 2018, révèle pour la première fois les chiffres de la procrastination dans notre pays et ils sont édifiants. Au final, 49 % des sondés procrastinent au minimum une heure chaque jour au travail et 22 % avouent procrastiner plus de deux heures par jour.

procrastiner

Il y a toujours mieux à faire que de travailler © Yulia Grigoryeva

L’étude rapporte que le tri et le rangement sont les occupations qui sont sans cesse reportées au lendemain.

Nos conseils anti-procrastination

Il est souvent plus facile de s’occuper que d’accomplir les tâches que l’on a à faire et de faire porter le faute au manque de temps ! Pour pallier à ça :

Si vous n’avez pas de deadline, concentrez vous sur des périodes actives définies : utilisez un minuteur. Par exemple en périodes de 25 minutes, avecdes pauses de 5 minutes et une pause plus longue toutes les 90 minutes.

Rédigez une liste de choses à faire mais divisez-la en plusieurs tâches plus petites et plus spécifiques. Cela les rend plus faciles à agir et à compléter.

Minimiser les interruptions (notifications, appels…). Mettez votre téléphone sur le mode avion ou installez vous dans un endroit calme.

Illustration bannière : Femme procrastinant – © Lyubov Levitskaya
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Ca, c’est tout moi et depuis toujours ! Ce n’est pas aujourd’hui que je vais changer, il est trop tard !!! !

  2. La science ne peut tout expliquer……
    Pour ma part, si à une époque j’étais hyper-actif, j’avoue savourer maintenant la procrastination….et même habitué à faire des listes de ce que je devrais avoir à faire….je découvre leur « in-importance »….Et tout cela n’a pas d’explication scientifique……mais sociologique….
    En effet, en France, tu as beau te décarcasser et trimer comme un bourrin….cela ne sert plus à grand chose, on va t’en voler les 3/4 à grands coups de taxes, d’impôts et autres méthodes de racket légalisées à grands coups de lois votées par nos « pas chers députés », payés très chers eux par contre….(pv, parcmètres, etc…, si ce n’est de participer au découragement et au désintérêt de tout…..pour preuve, le nombre de gens qui s’en vont de ce pays…..alors la science…..

Moi aussi je donne mon avis