Aides à la rénovation #6 : chèque, primes énergie, financement solidaire

Rédigé par Stephen Boucher, le 21 Jun 2015, à 12 h 00 min

Dernier volet du dossier consoGlobe sur les aides à la rénovation thermique des bâtiments : les primes énergies liées aux certificats d’économies d’énergie (CEE) accordées par les fournisseurs d’énergie ou distributeurs de carburant, ainsi que le financement solidaire, dans ses balbutiements, mais piste de développement intéressante.

Le chèque énergie

La loi sur la transition énergétique votée récemment prévoit la mise en place d’un chèque énergie à destination des ménages modestes. Remplaçant les tarifs sociaux de l’énergie, il permettra à ses bénéficiaires de régler leurs factures d’énergie (électricité, gaz, fioul…) et également d’acquitter une partie du montant des dépenses qu’ils assument pour l’amélioration énergétique de leur logement.

Autrement dit, il est possible de payer une partie de sa facture d’énergie avec les travaux de rénovation, c’est-à-dire ceux éligibles au Crédit d’Impôt Transition Energétique.

Ce chèque énergie est versé sous certaines conditions de ressources. Son montant va de 50 à 150 euros et varie selon le nombre de membres dans le foyer et les revenus du ménage.

Primes énergie

Les primes énergie

Véritable tour de force de nos administrations, le programme des certificats d’économie d’énergie (CEE), ou primes énergie, est un dispositif qui demande aux entreprises fournisseurs d’énergie de faire leur maximum pour réduire la consommation de leurs clients !

Ce programme de primes énergie, en place depuis 2006, prévoit des pénalités pour les entreprises qui n’auraient pas atteint leurs objectifs de réduction de consommation d’énergie de leurs clients dans une période donnée (3 ans).

La magie de ce dispositif : les entreprises préfèrent inciter financièrement leurs clients à faire des travaux d’économie d’énergie plutôt qu’à payer des pénalités, beaucoup plus lourdes, au gouvernement !

Ces primes énergie peuvent vous être accordées sous la forme de remises commerciales, de bons d’achat ou de participation à votre investissement. Pour en bénéficier, il faut que le logement soit :

  • achevé depuis plus de deux ans au début des travaux,
  • votre résidence principale ou secondaire, que vous en soyez propriétaire occupant ou bailleur, locataire ou simple occupant.

Les primes énergie : pour quels travaux de rénovation ?

Les principaux travaux concernés par les primes énergie sont les suivants :

  • Isolation de combles ou de toitures
  • Isolation des murs
  • Isolation d’un plancher
  • Installation de fenêtre ou porte-fenêtre complète avec vitrage isolant
  • Installation d’une pompe à chaleur de type air/eau
  • Installation d’une chaudière individuelle de type condensation

Le montant des primes énergie

Les primes énergie sont fonction des travaux réalisés, des régions, des fournisseurs. L’ordre de grandeur est le suivant pour une maison en zone H2 (ouest de la France) :

  • 250 euros pour une chaudière à condensation,
  • 360 euros pour l’isolation de 100 m² dans les combles.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier des primes énergie, il faut avoir rempli un dossier avec un seul fournisseur d’énergie avant le démarrage des travaux.

A savoir : Les primes énergie varient en fonction des fournisseurs, des régions de France, du type de chauffage, etc. Pour connaître et comparer les primes énergies des différents opérateurs, vous pouvez vous référer à ce comparateur.

Le financement solidaire

Nouvelle forme de financement pour des porteurs de projet, qu’ils soient à but associatif, à but social, ou à vocation culturelle, le financement participatif solidaire, aussi appelé crowdfunding, il permet de faire appel à la foule (crowd en anglais) pour boucler le budget d’un projet.

Face aux difficultés de financement des travaux de rénovation, le site ecodiagnostic-energie.fr a lancé le premier appel au financement solidaire des travaux de rénovation énergétique. Le principe de l’appel est simple et innovant : un porteur de projet décrit la rénovation énergétique souhaitée, les travaux envisagés, l’estimation du montant des travaux, et le calendrier prévu.

Il présente ensuite les contreparties qu’il va proposer aux personnes qui voudront bien participer financièrement à son projet. Par exemple :

  • un objet réalisé à la maison (photo, confitures, etc.)
  • une invitation à partager un moment convivial (repas, inauguration, etc.)
  • une mise à disposition de la maison pour un week-end, une semaine, etc.

Les donateurs donnent ce qu’ils veulent, avec en général un minimum de 5 euros. Pour en savoir plus, vous pouvez déposer votre projet, participer aux projets en cours, ou consulter la page du premier site de financement solidaire pour la rénovation énergétique : ecodiagnostic-energie.fr.

A lire aussi :

10 conseils pour réduire sa facture de chauffage

Urbanisme crowd-funded : quand les habitants financent les infrastructures de leur ville

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis