Le prêt solidaire entre particuliers, nouveau circuit économique

Rédigé par Annabelle, le 23 May 2013, à 17 h 01 min

On l’a vu à plusieurs reprises, la crise pousse les individus à aller chercher des ressources en eux-mêmes, et à se montrer plus solidaires. C’est d’ailleurs pour cela que le financement participatif fait de plus en plus d’adeptes et que se développent des plateformes de crowdfunding. Une des 3 modalités du financement collaboratif se concrétise sous la forme, plus confidentielle, du prêt solidaire entre particuliers.

Quand un particulier finance votre projet

Le crowdfunding qui permet de faire financer un projet par des particuliers peut prendre 3 formes distinctes.

Les 3 types de plates-formes de crowdfunding

– Les plates-formes de crowdfunding permettant de récolter des dons ou des contributions pouvant donner lieu à des contreparties diverses ;

– Les plates-formes de crowdfunding permettant le financement de projet via des prêts  ; une solution très proche du micro-crédit, portant intérêt ou sans intérêt (prêts “solidaires”),

– Les plates-formes de crowdfunding permettant le financement d’un projet entrepreneurial via la souscription de titres.

Le boom des transactions entre particuliers

lending-club-pret entre particuliersEn mai, l’information a étonné : le site de prêt entre particuliers, né à San Fransisco, Lending Club, est valorisé 1,55 milliard de dollars (1,18 milliard €). Une valorisation délirante pour la plateforme The Lending Club qui aurait généré près de 780 millions $ de prêts entre particuliers en 2012 (et compte sur 2 milliards $ pour 2013) avec un taux annuel moyen des prêts à 6,78 %, contre une moyenne nationale de 9,06 %.

Il s’agit d’investir dans un projet en obtenant en retour un taux d’intérêt plus ou moins fort selon le risque du projet mais aussi de tout simplement emprunter de l’argent pour financer un achat, d’une voiture, d’un ordinateur… C’est ce qui distingue le prêt solidaire du prêt “normal” et c’est ce que propose le site pret-entre-particuliers.com qui offre un cadre et des outils à ceux qui veulent se prêter de l’argent, en famille, entre amis, voisins, … :

pret-entre-particliersLe prêt entre particulier s’adresse à toute personne voulant obtenir un prêt sans passer par une banque. Le crédit entre particulier s’avère être la solution pour obtenir un prêt surtout si l’emprunteur se retrouve fiché banque de france (ficp).

En famille ou entre amis, les prêts d’argent ne doivent pas être source de conflits.  Pour cela, une seule solution : S’adresser à un “prêteur” et tout faire par écrit. Pour emprunter une somme d’argent, il n’est pas obligatoire de s’adresser à un organisme financier.

Le plus souvent, cela se passe dans un cadre amical ou familial.   Rares sont ceux qui formalisent alors cette opération par écrit… et nombreux sont ceux qui le regrettent amèrement ! Il est en effet indispensable d’accomplir certaines formalités pour ce type de prêt.

Du  micro-financement plutôt que du prêt au sens classique

babyloan-pret-solidaireLe site français Babyloan.org a lui aussi exploré la possibilité de développer grâce à internet les prêts entre particuliers en s’inspirant directement des micro-crédits de de Muhammad Yunus, qui a obtenu le prix Nobel de la paix en 2006 pour avoir créé la Grameen Bank, qui prête des petites sommes à des femmes bangladeshi exclues du système bancaire traditionnel. Précuseur il se présente comme le premier site européen de microprêts solidaires. “Il vous permet de financer des micro-entrepreneurs aux quatre coins du monde“, dans un état esprit fort proche de celui du commerce équitable.

Mais il faut noter que sur les plateformes telles que Babyloan, il s’agit de microfinance plus que de prêt (qui ne porte pas intérêt). Contrairement à ce qui est possible avec Lending Club, on ne parle pas de faire un emprunt auprès d’une autre personne pour financer un achat ou quoi que ce soit. C’est pourquoi, prêt solidaire sur internet et crowdfunding sont souvent étroitement associés.

De l’épargne solidaire pour financer des projets

hellomerci-Logo-2Cursus universitaire à l’étranger, commerce innovant visant à développer l’économie locale, réalisation d’un rêve d’enfant… la plupart des projets ont besoin de fonds pour pouvoir voir le jour. Sans financement, ils ne restent que de bonnes idées enfermées dans un carton.

C’est en partant de ce postulat et de l’idée que les gens peuvent se révéler très solidaires que les fondateurs de Kiss Kiss Bank Bank ont lancé hellomerci ; cette plateforme de prêts solidaires entre particuliers vise à aider des projets entrepreneuriaux et personnels à voir le jour. Il s’agit en somme de collecter de l’épargne solidaire.

Avec hellomerci, tout particulier à la tête d’un projet intéressant peut emprunter de 200 € à 15 000 €, et rembourser sur une période de 1 à 36 mois maximum. C’est le porteur du projet qui choisit le montant de l’emprunt, la durée de la collecte et la durée de la période de remboursement.  Basé sur le principe du « tout ou rien », le projet doit atteindre l’objectif fixé au départ pour pouvoir bénéficier des prêts des internautes. Si ce n’est pas le cas, le porteur du projet ne perçoit rien, et les participants récupèrent les sommes engagés.

Vidéo de présentation de la plateforme hellomerci

Voici l’exemple d’un beau projet de Ferme de montgolfières.

Un cas particulier, le prêt d’objets sur internet

Sur consoGlobe, depuis 2005, vous pouvez faire du troc, échanger des objets comme des DVD, des livres, des jouets… avec le service digitroc.com. Vous pouvez aussi les louer, voire les vendre d’occasion et de plus en plus souvent, les donner.

Il faut noter qu’il arrive fréquemment ces services servent pour prêter des objets car finalement, un prêt est un peu comme une location à zéro euro ou bien un don avec condition de retour. Prêter une raquette de tennis, prêter des livres, des DVD, … c’est aussi donner une deuxième vie aux objets, c’est aussi de la consommation collaborative.

*

> suite Les amis de mes amis sont mes amis

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...