Une pollution radioactive près de l’usine Areva de La Hague

De l’américium 241, un élément radioactif, a été repéré en grande quantité par l’Association pour le contrôle de la radioactivité dans l’Ouest (ACRO), dans un ruisseau non loin du site Areva.

Rédigé par Nathalie Jouet, le 14 Oct 2016, à 12 h 00 min

L’étude menée par l’ACRO, un laboratoire des indépendants industriels, faisant état d’une pollution à l’américium 241 près de l’usine Areva de Beaumont-Hague, est prise au sérieux par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). En effet, elle « relève des niveaux anormalement élevés d’américium 241 », a indiqué Hélène Héron, directrice de l’antenne caennaise de l’ASN.

Une étude prise très au sérieux par l’Autorité de sûreté nucléaire

Mme Héron s’est exprimée lors d’une commission locale d’information rassemblant Areva, l’ASN, ainsi que les syndicats et associations. Le principal débat tournait donc autour de l’usine de retraitements de déchets nucléaires d’Areva, considérée comme le site qui concentre le plus de matière radioactive en Europe.

Areva, La hague, traitement des déchats radioactifs

AREVA usine de retraitement de La Hague © Jean-Marie Taillat (AREVA La Hague) [CC BY-SA 2.0] via Wikimedia Commons

Une affirmation contestée par Areva

Si l’ACRO indique que le site de La Hague serait pollué par un élément radioactif très toxique, l’américium 241, depuis une dizaine d’années, ce qu’Areva conteste. En effet, René Charbonnier, le directeur adjoint de l’usine a déclaré : « On suit ce ruisseau. On n’a vu aucune évolution ! ». Or, Areva et l’ACRO n’auraient pas prélevé les sédiments du ruisseau au même endroit, mais dans des zones environnantes selon l’industriel.

Didier Le Bel, le maire de Gréville, une commune de La Hague, a assuré que cette étude ne l’inquiétait pas, en affirmant même que les quantités relevées par l’ACRO ne représentaient pas de risques sanitaires pour l’Homme. Les éléments mis en avant dans l’étude de l’ACRO seront étudiés lors d’une réunion ultérieure de la commission locale d’information.

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis