Plus de jardins dans votre ville, cela vous dit ?

Rédigé par Aurore, le 18 Mar 2012, à 18 h 00 min

A l’approche des élections présidentielles et dans l’optique d’apporter plus de verdure et de jardins en ville, un Pacte pour le Jardin dans la Cité a été lancé à l’initiative de l’UPJ (Union des entreprises pour la protection des jardins et des espaces publics).

Jardins : plus qu’un coin de verdure

Le saviez-vous ? Les Français sont environ 75 % à vivre en milieu urbain. En ville, s’il existe des espaces verts et des parcs, force est de constater que la ville se résume davantage à un enchevêtrement de constructions, d’immeubles, de béton et de voitures. La place laissée au végétal est faible, et le Pacte pour le jardin dans la cité est là pour faire changer les choses.

Les jardins : des bénéfices inestimables

Lorsque l’on pose la question aux Français, ces derniers associent instinctivement les jardins à la détente ou au calme. Ils sont très nombreux (93 %) à souhaiter le développement de jardins dans la ville et plusieurs initiatives le montrent, comme la mise en place de jardins partagés, d’actions militantes pour verdir les rues, de jardins thérapeutiques ou d’ateliers en milieu scolaire.1

Pour aller plus loin et pour interpeller les décideurs publics en période électorale, l’UPJ a mis en place un Pacte pour le jardin en ville soutenu par plusieurs partenaires et des personnalités reconnues dans le milieu comme Yann Arthus Bertrand. Le but, que le grand public adhère à cette cause et que les candidats à l’élection présidentielle s’engagent en signant le Pacte Jardin 2012.

Les arbres sauvent des vies en permettant de limiter considérablement la pollution aux particules fines, causes d’inflammation pulmonaire, d’athérosclérose et de problèmes cardiaques. Une étude de l’Office américain des forêts qui vient d’être publiée dans la revue Environmental Pollution montre qu’à Atlanta, les forêts urbaines ont permis de sauver 1 personne pour 365 000, contre 1 personne pour 1,35 million à San Francisco. Source Huffington Post, par Matthieu Carlier

*

La suite p.2> Pacte pour le Jardin : 10 objectifs, 10 propositions

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Entre magazines, romans et presse générale, je suis une passionnée de l'information, qu'elle soit sérieuse ou décalée ! Consommer durable n'est pas qu'un...

6 commentaires Donnez votre avis
  1. Depuis juin 2010 nous avons mis en place dans notre quartier, un jardin partagé qui obtient un vif succès Il renforce les liens entre les habitants et crée des relations inter genération
    Nous organisons avec les légumes du jardin des repas partagés ou selon les cueillette chaque participants repart avec son petits paniers de légumes
    voir site assopierrelevee.fr rubrique jardin partagé

  2. bonsoir,
    il est vrai qu’avoir une parcelle de jardin en ville est presque un luxe! en Corse il a été créé les premiers jardins familiaux grâce à la ville d’Ajaccio et j’ai pu acquérir une parcelle. alors tous mes encouragements à tous ceux et toutes celles qui veulent faire pareil.
    je vous invite à consulter le site de la ville d’Ajaccio où vous y trouverez le projet réalisé. bonne lecture à vous toutes et tous et à bientôt.

  3. Tout à fait génial, d’ailleurs moi et ma famille nous sommes déjà inscrits pour participer à un projet prévu pour la fin de l’année par notre mairie. Nous espérons de tout coeur que ce projet soit couronné de succès, car c’est une idée merveilleuse pour créer des liens sociaux.

  4. Un peu de poésie dans un monde de brutes ! Complètement d’accord : d’autant que cela ramène l’Etre Humain face à ses racines ! Et puis , c’est toujours une fierté de dire que c’est produit “chez soi” . On se sent valorisé ! Le jardin , c’est une soupape de sécurité , un lieu d’observation et d’inspiration et on se sent utile à soi et aux autres et ça apprend aussi l’humilité . Bref , une véritable leçon de vie et de choses …

  5. Et comment résister à la pression immobilières grandes villes, avec toujours plus de gens qui veulent toujours plus de logements toujours plus proches des centre-villes (à cause des déplacements qui sont de plus en plus onéreux) ?

    Pas de places pour les jardins dans tout ça.

  6. Ca serait idéal, un rêve.Je suis d’accord avec ces propositions. Comment signer le pacte jardin 2012? Christiane Monty

Moi aussi je donne mon avis