Que valent les plats préparés à base de boeuf ? La CLCV mène l’enquête

Hachis parmentier, raviolis, lasagnes… Ces plats préparés à base de boeuf n’en contiennent au final que très peu. Et la quantité de viande ne se rapporte pas forcément au prix, selon une enquête de la CLCV, publiée ce jeudi 29 novembre.

Rédigé par MEWJ79, le 30 Nov 2018, à 9 h 36 min

Peu de viande, des sucres ajoutés, de nombreux additifs : le constat de l’association CCLV, qui a analysé 156 plats préparés à base de boeuf, est accablant.

Moins de 8 % de viande dans 60 % des raviolis testés

L’association de consommateurs CLCV a mené l’enquête sur 156 plats préparés (hachis parmentier, lasagnes…) pour savoir s’ils contiennent bien du boeuf comme indiqué sur les étiquettes. Et le constat est sans appel : peu de viande présente et les quantités varient beaucoup entre les catégories.

ravioli boeuf

Combien de boeuf dans ces ravioli ? © NeydtstockShutterstock

« Par exemple, les raviolis contiennent 11 % de viande de boeuf contre 20 % en moyenne pour les hachis parmentier », explique Wendy Si Hassen, chargée de mission Alimentation à l’Association nationale de défense des consommateurs et usagers, sur RTL. Ainsi, près de 60 % des raviolis analysés contiennent moins de 8 % de viande.

Additifs, sucres ajoutés et origine non révélée

Payer un produit plus cher ou le prendre bio ne garantit pas non plus une quantité supérieure de boeuf dans le plat. Quant aux marques, même constat : « Il n’y a pas de règle, il peut y avoir des marques nationales, des marques distributeurs qui ont de bons pourcentages : par exemple, une lasagne Auchan va avoir 27 % de viande de boeuf et une lasagne Marie 12 % », détaille Wendy Si Hassen.

Et difficile d’échapper aux additifs, arômes ou autres sucres ajoutés dans les plats à base de viande de boeuf : 70 % des plats contiennent du sucre ajouté et 75 % des arômes. Enfin, la CLCV a observé des teneurs minimales de viandes de boeuf à 4 ou 5 %. Or, en dessous d’un seuil de 8 %, les marques ne sont pas obligées de préciser l’origine de la viande.

Illustration bannière : Ravioli – © Louella938
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste, je fais le grand écart entre football et littérature jeunesse.

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Rien ne vaux ce que prépare soit même, hélas la facilité ne rend pas service à la santé.

Moi aussi je donne mon avis