Plantes aromatiques : comment planter la coriandre ?

Planter, entretenir et récolter les herbes aromatiques que ce soit en pleine terre ou sur votre balcon c’est vous donner la possibilité d’accommoder bon nombre de petits plats avec des senteurs bien particulières. Découvrez ici comment vous débrouiller pour vous occuper de votre coriandre !

Rédigé par Julien Hoffmann, le 19 May 2020, à 14 h 30 min

Les plantes aromatiques sont connues et utilisées par les Hommes depuis des millénaires et dans presque toutes les civilisations. Chinois, Égyptiens et même Sumériens ont laissé des traces sur le sujet, montrant que les plantes aromatiques ont autant d’intérêt en médecine que dans la cuisine traditionnelle. Mais pour utiliser les bienfaits gustatifs des plantes aromatiques comme la coriandre encore faut-il savoir la cultiver.

Semer ou planter la coriandre ? – Guide de culture complet

La coriandre (Coriandrum sativum) n’est pas une plante vivace, même si elle est une aromatique cultivée dans le monde entier, il vous faudra la semer tout comme le persil.

La coriandre en pleine terre

Semez votre coriandre dans un sol léger, vous pouvez apporter du sable et un peu de graviers pour l’alléger si besoin est. Faites également en sorte que votre sol soit bien riche, notamment en y apportant une bonne quantité de compost bien mûr.

En mai, disposez vos graines sur votre sol bien ameublit en espaçant vos rangs de 20 cm et recouvrez le tout d’une couche de 1 à 2 cm de terreau de bonne qualité, lui-même aussi léger, et arrosez abondamment.

Gardez le sol bien humide jusqu’à ce que les plantules aient bien prises et éclaircissez si vous avez eu la main trop lourde et que vos plantules sont trop serrées les unes par rapport aux autres.

La coriandre sur votre balcon

planter coriandre

Coriandre en pot – semis d’intérieur © ChaiyaTN

Comme pour la plantation en pleine terre, la coriandre n’a pas besoin de beaucoup pour l’épanouir. Un pot de bonne taille, dans les 25 cm, est cependant nécessaire. Vous y placerez, au fond, des billes d’argile ou des graviers pour assurer le drainage.

Votre terre doit également être riche et légère de préférence, et rester humide sans pour autant être gorgée d’eau. Les semis se réalisent de la même manière, mais en intérieur, ils peuvent être réalisés dès mars.

Enfin, avant de lui trouver sa place sur votre balcon prenez bien en compte le fait que votre coriandre pourra atteindre une taille de 50 centimètres de haut et qu’elle n’apprécie pas d’être déplacée…

Comment entretenir un pied de coriandre ?

La coriandre est une plante qui a besoin de peu d’entretien, mais pour laquelle il est tout de même essentiel d’éviter des arrosages trop espacés.

En effet si vous n’arrosez pas suffisamment votre coriandre elle montera en graine et en fleur, avant de dépérir rapidement… ce qui n’est pas l’objectif puisque l’on souhaite en récolter les feuilles à l’arôme irremplaçable.

planter coriandre

Coriandre en fleur qui ne reste plus qu’à être utilisée en bouquets odorants © ELAKSHI CREATIVE BUSINESS

Veillez donc à ce que la terre dans laquelle elle évolue reste toujours humide et coupez les fleurs qui apparaîtraient tout de même pour éviter que la plante y mette toute son énergie.

Propriétés principales de la coriandre

Les propriétés santé de la coriandre s’expriment principalement à travers leurs graines, les feuilles étant avant tout aromatiques.
Les graines, donc, ont des vertus stimulantes et digestives, évitant ou réduisant également les nausées chez les femmes enceintes.

Quand cueillir et comment couper la coriandre

La récolte de la coriandre peut se faire sans souci tout au long de l’année à ceci près qu’il faudra peut-être couper tout votre pied à ras si jamais vous ne l’avez pas assez arrosé et qu’il est monté en fleur.

Au moment de la récolte, coupez bien les tiges entières au pied. Cela stimulera la croissance de nouvelles tiges au fur et à mesure.

Vous pouvez également récolter les graines pour en faire tisanes et remèdes naturels, mais il faudra pour cela que vous ayez suffisamment de pollinisateurs dans les parages !

Comment conserver la coriandre

La coriandre se conserve mal en feuille même si vous pouvez toujours en ciseler pour en mettre dans une boîte hermétique que vous placerez au congélateur. Cependant, le goût que l’on retrouve après décongélation dépend grandement de la puissance aromatique du végétal au moment de la récolte.

planter coriandre

Graines de coriandre prêtes à être stockées © 5PH

La partie la plus aisée à conserver est bien la graine qui, une fois séchée et mise dans une récipient hermétique stocké à l’abri de la lumière, pourra être utilisée jusqu’à la prochaine récolte !

Comment récolter les graines de coriandre ?

Solidarisez votre bouquet de tiges de coriandre avec un petit fil de fer en serrant bien fort pour éviter qu’il ne se défasse au moment du séchage : les tiges vertes diminuer en taille.
Placez ce bouquet tête en bas dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Une fois bien sec, il ne reste plus qu’à le tapoter sur un plateau pour récolter toutes les graines. Et recommencer un cycle de culture…

Illustration bannière : Belle plantation de coriandre © aniana
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis