Plancher chauffant. Le chauffage écolo qui rayonne

Rédigé par Consoglobe, le 6 Dec 2013, à 17 h 25 min

S’il n’a pas toujours eu très bonne réputation, le plancher chauffant nouvelle génération se présente aujourd’hui comme le chauffage idéal pour l’habitat alliant confort, économies d’énergie, hygiène, et esthétique. Mieux : certains systèmes de planchers chauffants sont dits réversibles, remplaçant votre climatisation en été. Petite présentation.

Le plancher chauffant, toute une histoire

Le plancher chauffant n’a rien d’une nouveauté. Dès l’Antiquité, les villas et les thermes romains disposaient déjà de l’ancêtre de notre plancher chauffant actuel. Les Romains utilisaient l’hypocauste, un « plancher chauffant » par circulation d’air.

dessin-hypocauste

 

etoile139Cette technique ancestrale est d’ailleurs revisitée aujourd’hui tant elle présente de sérieux atouts : confort grâce à une température uniforme, possibilité d’utiliser des matériaux écologiques, inertie thermique, etc.

Ensuite dans les années 1960, les planchers chauffants connurent un grand succès. On en a notamment largement équipé les logements collectifs car à l’époque, le coût d’installation était très attractif. Mais le plancher chauffant à l’époque avaient beaucoup d’inconvénients. En premier lieu, l’eau qui circulait dans les tuyaux était beaucoup trop chaude. Cela a engendré les problèmes bien connus de jambes lourdes et autres problèmes veineux. Le plancher chauffant à l’époque produisait une mauvaise répartition des masses d’air chaud et déperditions thermiques importantes, ce qui jouait sur le confort et sur les économies.

pictoideerecuqSi aujourd’hui la technologie a bien évolué, le plancher chauffant souffre encore un peu de cette mauvaise réputation alors que, on va le voir, il offre une chaleur très confortable et comporte encore bien d’autres avantages.

Enfin dans les années 1980 arrivent les premiers planchers chauffant à basse température, les PCBT. Les matériaux de synthèse (comme le polyéthylène réticulé dit « PER » ou « rétube »), beaucoup plus faciles à manipuler, ont remplacé l’acier. La température moyenne dans les tuyaux qui était de l’ordre des 55 ou 60°C dans les années 1960 est descendue à 45°C.

*

suite > électrique ou hydraulique ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




8 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour
    Le mur chauffant est certainement plus facile à mettre en oeuvre, possible en rénovation en remplacement d’un radiateur classique, susceptible de fonctionner à température un peu plus élevée (ne pas dépasser 35° pour le fluide) avec aucun danger de jambes lourdes , pas ou peu d’inertie thermique en excès..la remarque d’Anonyme est juste
    Voir le site Terre Vivante Aménagement Intérieur

  2. Bonjour,

    Pour les intéressés, quelques détails et images en thermographie de planchers chauffants: thethermograpiclibrary.org/index.php?title=Chauffage_par_le_sol

    Chauffage par le sol est d’office un chauffage « doux » sinon il va dessécher les muqueuses et provoqué un mal être donc il fonctionne par inertie, la question sur la consommation dépend essentiellement de la température de départ de l’installation. Si celle-ci était encore vers les 18-20°C alors, non, la consommation n’est pas normale si il a fallu beaucoup remonter, alors, oui, c’est normal.

    Concernant les isolants minces réfléchissants, ces isolations n’ont malheureusement leur utilité que dans des cas où l’épaisseur est limitée et envers des sources rayonnantes comme des corps de chauffe, leur prix ne satisfait pas vraiment en efficacité en conduction et convection.

  3. Vous oubliez de dire qu’à basse température il faut plusieurs jours pour remettre en température un logement inoccupé. Et donc il faut continuer à chauffer en cas d’absence alors qu’avec un chauffage haute température on peut couper le chauffage.

  4. Bonjour,
    j’ai renové une habitation troglodyte et fait poser un plancher chauffant électrique au rez de chaussée ( environ 40 m2) le plancher chauffant a commencé a fonctionner fin octobre 2010 et j’ai reçu ma première facture edf suite à un relevé fin février 2011 et j’ai consomme plus de 14000 KW (l’équivalent de 2 et demi de consommation électrique )
    Mon électricien me dit que c’est normal moi je ne trouve pas
    est ce que cela peut être un défaut du plancher ?
    merci pour vos réponses

    • Bonjour,

      Cette histoire de plancher chauffant électrique dans un troglo m’intéresse, parce que je me pose la question aussi. La consommation est peut-être « normale » pour une première montée en température de la maison, avec une consommation qui se calme beaucoup quand on ne fait plus qu’entretenir l’intertie ?
      Si tu en as plus à raconter, je suis preneur !

    • Je me pose la question d’installation d’un plancher solaire direct dans une salle troglo de 80m2(Maine et Loire).
      Merci de me faire part de l’évolution de votre projet ?

  5. Sur de la terre battue, quel isolant doit-je utiliser et quelle épaisseur. Merci

  6. Bonjour,
    De quel isolant mince parlez-vous ? J’ai personnellement effctué une recherche sur ce type de matériaux, mais aucun ne semble correspondre aux exigences normatives de résistance thermique et d’imcompréssibilité requises… Si vous en connaissez, je serai bien heureux de les connaître.
    Merci d’avance,
    Cordialement
    François Beaupère

Moi aussi je donne mon avis