L’Europe assignée en justice pour ‘inaction climatique’ : la plainte des 10 familles recevable !

La plainte que dix familles avaient déposée en mai dernier contre les institutions européennes pour « inaction climatique » a été jugée recevable.

Rédigé par Paul Malo, le 16 Aug 2018, à 10 h 00 min

Que fait l’Europe pour, vraiment, réduire davantage les émissions de CO2 ? Pas assez pour les dix familles dont la plainte de  à ce sujet vient d’être déclarée recevable.

Une plainte pour « violation des droits humains »

Elles ne  demandent absolument pas de réparation financière, juste une action ambitieuse pour lutter contre le changement climatique. Dix familles avaient saisi en mai 2018 la justice européenne et, pour la première fois, leur demande a été jugée recevable le 13 août dernier par la Cour de Justice Européenne. Le Parlement et le Conseil européens ont maintenant deux mois pour présenter leur défense : font-ils vraiment de leur mieux pour défendre l’environnement, et donc leurs citoyens ?

Lire aussi : Réchauffement climatique : des citoyens attaquent l’UE en justice

Pour rappel, en mai 2018 dix familles originaires du Portugal, d’Allemagne, de France, d’Italie, du Kenya, de Roumanie, et des Fidji ont décidé de poursuivre le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne pour « objectif climatique inadéquat » et « violation des droits humains ».  L’Association suédoise des jeunes Samis (plus grand peuple autochtone d’Europe en Laponie) s’est jointe à la plainte. Le Français Maurice Freschet, producteur de lavande de Grignan (Drôme), fait partie des dix plaignants.

Obtenir une décision de principe à la Monsanto

Ces dix plaignants estiment que l’objectif fixé par l’Union européenne pour 2030, à savoir une baisse d’au moins 40 % de ses émissions de gaz à effet de serre par rapport au niveau de 1990, est insuffisant. Il ne garantirait pas les droits fondamentaux des citoyens à la vie, la santé, à l’activité et à la propriété. Cet objectif ne permettrait pas non plus d’atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris sur le climat.

L’espoir des plaignants, maintenant que leur recours a été jugé recevable : obtenir « une décision qui s’apparente à celle de Monsanto » il y a quelques jours. Une décision de principe soulignant que les droits des citoyens sont bafoués et que tous les efforts ne sont pas faits par les institutions européennes pour lutter contre le réchauffement climatique.

Illustration bannière : Des familles anxieuses pour leurs enfants – © Mostovyi Sergii Igorevich
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. Foutaise!!!!! 10 familles sur combien de millions.

    • 10 familles d’imbéciles, « inaction climatique » comme si la terre venait de naitre et connaissait ces premiers problémes climatique par la faute de l’homme.

Moi aussi je donne mon avis