En automne plantez la pivoine, la reine des bouquets de printemps

Une fleur qui donne son nom à une émotion humaine, puisqu’on dit : ‘rougir comme une pivoine’, a bien sa place dans nos jardins. Les pivoines arbustives ou herbacées, sauront vous ravir de leurs couleurs marquées si tant est que vous sachiez comment les amadouer pour qu’elles fleurissent.

Rédigé par Julien Hoffmann, le 28 Aug 2020, à 15 h 00 min

Les pivoines présentent bien des couleurs différentes, mais toutes ont un port qui éblouit ! Un peu capricieuse à ses débuts, une pivoine saura cependant se faire une place et apporter une touche merveilleuse à votre jardin pendant plus de 30 ans.

Les différentes pivoines

Une pivoine peut être soit :

  • herbacée et mesurer entre 40 centimètres et 1,2 m
  • arbustive, c’est-à-dire formant du bois. Une pivoine arbustive peut atteindre entre 2 et 3 m

Pivoine herbacée ou arbustive, les deux formes se cultivent plus ou moins de la même façon à quelques nuances près, que nous vous livrons dans cet article.

pivoine

Une plantation pivoine arbustive qui ne tardera certainement pas à monter bien plus haut © Birute Vijeikiene

Pivoine – floraison

La pivoine fleurit d’avril/mai à juin ce qui fait une floraison très courte au regard d’autres plantes. Pensez donc à la coupler avec d’autres fleurs si votre objectif est de mettre de la couleur dans votre jardin.
-> Comment et pourquoi démarrer un jardin de fleurs ?

De la plantation à la multiplication en passant par taille, voici nos conseils pour avoir de belles pivoines.

Plantation de la pivoine

Pas de pivoine en pot ! Elle y survivrait mais n’y ferait guère plus et, dans tous les cas, ne donnerait pas de fleurs.

Vous pouvez planter la pivoine à partir de mi-septembre, qu’elle soit arbustive ou herbacée.

Il vous faudra lui trouver un endroit ensoleillé mais un peu d’ombre dans la journée ne lui fera pas de mal surtout si vous êtes dans une région chaude. Un lieu abrité des grands vents lui sera aussi nécessaire car, en grandissant, un mauvais coup de vent pourrait la faire plier.

Trouvez-lui un sol bien drainant car l’excès d’eau est tout simplement ce que la pivoine déteste le plus.

Préparez un trou en le réalisant deux fois plus grand que la motte de la pivoine que vous allez planter et mélangez un compost bien mûr avec la terre du fond. Si votre compost n’a pas passé un an d’âge, ne vous y essayez pas, les racines de la pivoine sont fragiles.

Il ne vous reste alors plus qu’à planter en remblayant la terre précédemment décaissée, en tassant le tout au pied et en paillant pour l’hiver à venir. Pensez à enlever la paille au printemps.

Fleurs de pivoine – Avertissement

Inutile de pester contre votre pivoine si elle ne fait pas de fleurs la première année… Ni la deuxième, ni la troisième année d’ailleurs. Non pas que la pivoine soit paresseuse, mais elle met un peu de temps à s’adapter à son nouveau milieu. Quand on est belle il faut aussi savoir se faire désirer !

Entretien d’une pivoine

Le plus important pour obtenir une pivoine aussi heureuse qu’autonome est de bichonner la plantation car une fois qu’elle a trouvé sa place elle ne sera guère exigeante avec vous.

Concernant l’arrosage il peut se faire de manière sporadique en période normale mais devra être abondant en période très chaude, la pivoine étant assez sensible aux excès de chaleur.

S’il est inutile de tailler la pivoine herbacée, une petite taille de formation à l’automne pourra enjoliver votre pivoine arbustive.

À l’automne et pour préparer la future saison, apportez du fumier au pied sans lésiner sur la quantité car la pivoine est une grande gourmande. Préférez un fumier de cheval vieux d’un an et/ou un compost du même âge et de bonne qualité.

pivoine

Stupéfiante pivoine de Chine rose (Paeonia lactiflora) et sa multitude de pistils © Elena Dijour

Lire aussi : La pivoine. Entre esthétique et qualités médicinales

Comment multiplier les pivoines ?

Les semis de pivoines sont plutôt réservés aux personnes à la fois connaisseuses en horticulture et patientes dans la mesure où la levée, dans de bonnes conditions, peut parfois prendre plusieurs années.

La multiplication de la pivoine se fait en fin de saison, à partir d’octobre et consiste en un prélèvement d’une partie de la touffe.

Attention, les pivoines n’aiment pas du tout être dérangées alors ne vous attaquez qu’à une pivoine déjà bien installée qui aurait entre 6 et 8 ans.

À l’aide d’une bêche prélevez une partie de la touffe de pivoine herbacée pour en sortir une motte de 15 centimètres de diamètre que vous transplanterez comme indiqué dans le paragraphe plus haut.

Pour ce qui est de la pivoine arbustive, prélevez une motte comprenant un ou plusieurs rejets comprenant de 5 à 8 yeux (départs de bourgeons) ainsi qu’un bon système racinaire. Taillez le système racinaire de manière à n’en couper que l’extrémité. Ne vous reste alors plus qu’à planter.

Et voilà, peu à peu, vous allez être volontairement envahi·e·s de pivoines !

Illustration bannière : Pivoine rouge de Chine, caractéristique du cultivar © S.O.E
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis