Perturbateurs endocriniens : entre peur irrationnelle et prudence

Les perturbateurs endocriniens sont des particules présentes dans les produits du quotidien qui peuvent interférer avec le système endocrinien et créer des dysfonctionnements hormonaux. Parce que les PE sont de toute nature et potentiellement présents à divers niveaux de la vie quotidienne, il est difficile de mesurer leur impact. Au niveau européen, la position face aux perturbateurs endocriniens n’est toujours pas clairement définie.

Rédigé par Annabelle Kiéma, le 18 Apr 2014, à 10 h 34 min

Comment interviennent les perturbateurs endocriniens ?

Les perturbateurs endocriniens interviennent de façon insidieuse sur l’organisme. Comme leur nom l’indique, ils entraînent des perturbations dans l’organisme plutôt qu’une intoxication comme le ferait un poison.

bisphenol-inraIls interfèrent ainsi sur les glandes endocrines qui produisent les hormones de 3 façons :

  • Le perturbateur endocrinien peut mimer l’action d’une hormone naturelle et ainsi entraîner la réponse naturelle de l’organisme due à cette hormone ex. le fameux Bisphenol A (BPA) mime l’oestradiol, une hormone sexuelle féminine
  • Le perturbateur endocrinien peut empêcher une hormone de se fixer à son récepteur et ainsi empêcher la transmission du signal hormonal
  • Enfin le PE peut perturber la production ou la régulation des hormones ou de leurs récepteurs.

etoile, perturbateur endocrinienLes enfants et les femmes enceintes sont une population particulièrement vulnérable face à ces substances qui font l’objet de nombreuses études démontrant un impact sur le système endocrinien.

Où se cachent les perturbateurs endocriniens ?

On absorbe des perturbateurs endocriniens par le biais :

  • de l’alimentation avec les pesticides contenus dans les fruits et légumes, mais aussi les emballages qui en contiennent ou les récipients dans lesquels on transpose les aliments

conservation fruits legumes

  • de la respiration en absorbant les effluves de parfums, les émanations des produits d’entretiens, de bricolage comme la peinture, les vapeurs dégagées par certains matériaux 
  • et par contact avec la peau via les nombreux cosmétiques qui en contiennent mais aussi les résidus de lessive sur les vêtements par exemple

petite-fleche-consommation-durableCes substances perturbent le système endocrinien dans des fonctions comme la production, l’utilisation et le stockage de l’énergie, la régulation du métabolisme et le développement. Certaines de ces substances peuvent par ailleurs avoir d’autres effets toxiques, notamment sur la reproduction, et nuire à la fertilité ou perturber le développement du foetus.

Les perturbateurs endocriniens se trouvent parmi les filtres UV, les parabens, les phtalates, les hydrocarbures aromatiques ou encore les dérivés phénoliques comme le BPA.

Dans la plupart des cas, ces toxiques sont mélangés et utilisés de manière combinée, c’est-à-dire qu’un produit contient plusieurs de ces substances à risque. D’où le risque de l’effet cocktail… aux conséquences inconnues.

*

> suite : que dit la législation ?

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Je fais partie de ce qu’on appelle désormais les « slasheurs » : je suis rédactrice / sophrologue / et j’enseigne le français comme langue...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis