Pénurie de pellets : faire ses granulés de bois, est-ce aussi simple et économique ?

La hausse des prix de l’énergie n’épargne aucun secteur. Même le prix des granulés de bois a augmenté ces derniers mois. Une hausse des tarifs couplée à une difficulté de s’approvisionner, qui met toute une filière à mal et complique fortement l’approvisionnement en pellets pour les particuliers. Une question se pose alors : est-il possible de fabriquer ses propres granulés de bois ? Et, est-ce une solution économique ?

Rédigé par Cecile, le 20 Sep 2022, à 16 h 47 min
Pénurie de pellets : faire ses granulés de bois, est-ce aussi simple et économique ?
Précédent
Suivant

Pourquoi n’y a-t-il plus de pellets ?

L’inflation ne touche pas que les secteurs de l’électricité et du gaz, la filière du bois et notamment celle des granulés de bois est également fortement touchée. Pour quelles raisons ? En partie en raison du conflit en Ukraine et les problèmes d’approvisionnement qui en découle, mais également à cause de la forte demande des consommateurs. Une demande arrivée bien plus tôt dans l’année, les propriétaires de chaudières à granulés étant inquiets d’une possible pénurie.

Les producteurs de pellets ont ainsi été confrontés à une forte demande avant même que ne commence la production de 2022, alors que les commandes sont en général passées beaucoup plus tardivement. Sans compter des conditions climatiques peu favorables en 2021, avec des taux d’humidité élevés ayant impacté les productions forestières. Des productions déjà mises au ralenti par la crise sanitaire du Covid.

De plus, l’engouement pour ce type de chauffage ne cessant de gagner du terrain, de nouveaux consommateurs viennent chaque année renforcer la demande en granulés de bois. Résultat : les stocks se font trop rares, les prix s’envolent et les propriétaires de chaudière et poêle à granulés s’inquiètent.

Un poêle à granulés de bois.

Vers une longue pénurie de pellets ?

Pour autant, doit-on réellement craindre une pénurie de pellets ? Non, selon les professionnels du secteur. Bien que des difficultés d’approvisionnement persistent à l’approche de l’hiver, avec des délais de livraison bien plus longs et des hausses de prix significatives, la difficulté ne serait que temporaire.

D’ici 2023, toujours selon les professionnels du secteur, une hausse des capacités de production en Europe devrait permettre aux consommateurs de s’approvisionner avec moins de difficultés et au prix du pellet de se stabiliser. En attendant, certains consommateurs se demandent s’il est possible de fabriquer ses propres granulés de bois et surtout, si cela et simple et économique.

Lire aussi : Granulés de bois : alerte aux sites de vente frauduleux

Comment fabriquer ses propres granulés de bois ?

Fabriquer soi-même ses propres granulés de bois est bien possible, même si le procédé est encore peu connu. À la clé : des économies d’argent, surtout en pareil contexte, mais encore faut-il être équipé. Pour commencer, choisir la matière principale est primordial.

Quels bois pour les pellets ?

Les pellets se composent donc de bois, jusqu’ici rien de surprenant. Plus précisément de résidus de bois et autres déchets issus du bois qui sont broyés finement et compressés.

Trois familles de pellets existent : les granulés en feuillus, composés de bois d’arbres tels que le chêne, le teak, le châtaignier ou encore l’acacia. Les granulés en bois résineux comme le mélèze, l’épicéa, le sapin, le pin ou encore le cèdre. Et les pellets mixtes, qui se composent en majorité de bois résineux (en général 80 %), le reste étant des résidus de bois feuillus. Ou bien l’inverse.

Mieux vaut privilégier les pellets composés essentiellement de bois feuillus ou bien résineux, car leur cohésion sera meilleure que celle des granulés mixtes. En outre, les pellets en bois résineux, plus économiques, encrasseront moins les poêles en raison de leur excellent pouvoir de combustion. Mieux vaut donc opter pour des essences résineuses si vous souhaitez fabriquer vos propres granulés de bois.

Fabriquer ses pellets

Outre les bonnes essences de bois, vous aurez également besoin du matériel adéquat, à savoir :

  • Un broyeur à branches pour procéder au broyage des bois choisis.
  • Un hygromètre, pour vérifier le taux d’humidité du bois destiné à être transformé en pellets.
  • Le plus important : une presse à pellets.

Les étapes de la fabrication de pellets

  1. Le broyage du bois : pour fabriquer vos propres pellets, il vous faudra procéder à un premier broyage du bois à l’aide d’un broyeur à branches. Conseil : choisissez si possible une machine équipée d’une grille de calibrage, pour produire un broyat adapté à la presse à pellets. Broyez une seconde fois le bois avec le broyeur à branches, pour obtenir des dimensions d’autant plus adaptées.
  2. Le séchage du bois broyé : cette étape, importante, doit permettre d’obtenir un degré d’humidité optimal pour les futurs pellets, à savoir entre 10 et 14 %. Avec un hygromètre, vérifiez régulièrement ce taux d’humidité pour savoir quand le bois est suffisamment sec pour être compressé.
  3. Pour transformer les résidus de bois en granulésintroduisez-les dans la presse à pellets. Une machine à pellets coûte généralement de 1000 à 3000 euros, voire plus. Certains, très bricoleurs, parviennent à fabriquer leur propre presse à pellets.

Comment fabriquer ses granulés de bois ?

Vous l’aurez compris, s’il est possible de fabriquer soi-même ses granulés de bois, mieux vaut être correctement équipé. Reste à savoir si vous possédez suffisamment de place pour entreposer ces machines et vous en servir dans de bonnes conditions, ainsi qu’un approvisionnement en bois suffisant. Si toutes les conditions sont réunies, alors fabriquer ses propres pellets peut être une alternative économique dans le contexte actuel, en fonction du prix d’achat de la presse à pellets bien sûr. En outre, il s’agit d’une démarche écologique, qui permet de transformer en combustible les déchets verts de votre jardin en cas de fabrication de granulés mixtes !

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




4 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour Virgule
    Effectivement le point négatif du poêle a granulé est sa dépendance à l’électricité. Là ou le mien consomme le plus (selon mon installateur) c’est lors de l’allumage (bougie) même si cela ne dure pas longtemps et ensuite il a besoin d’un peu d’électricité pour le fonctionnement de la vis sans fin et de la ventilation. La consommation d’électricité est très faible au total mais il suffit d’une coupure et le poêle n’est plus opérationnel….
    Ton information indiquant qu’il existe un fabriquant de chaudiere à pelet non électrique m’intéresse beaucoup 🙂 : de qui s’agit-il ?
    Merci d’avance

    • Bonjour Laurent, Désolé de vous avoir donné une info erronée concernant l’éventuelle existence d’une chaudière non électrique. Les chaudières Laminox sont électriques, je viens de le vérifier sur leur site. Le site conseils-thermiques.org/contenu/chaudiere-granule-laminox.php est très précis si cela vous intéresse. Par contre, il fabrique bien des poêles à pelets non électriques et c’est bien cet appareil que je souhaitais faire installer. Impossible de trouver un chauffagiste qui connait ce système (Sud-Ouest) ! Mille excuses pour la mauvaise info

  2. Ce qui est un non sens c’est d’utiliser un engin qui pour brûler, se chauffer, a besoin d’électricité !
    Rien ne vaut la buche dans ce sens, car comment vous vous chaufferez si vous n’avez plus d’électricité ?

    • Personne ne sait, sauf peut-être du côté des Alpes, et les chauffagistes non plus, qu’il existe une marque italienne, européenne donc, qui fabrique des poêles et chaudières à pelets NON ELECTRIQUES. Le lobby du tout électrique semble très puissant malheureusement. Je précise que ce système non électrique tout simple (descente des pelets par gravité, donc de haut en bas) recueille de bons avis. Vous allez croire que j’ai un intérêt commercial à vanter ces poêles, et ben pas du tout, je suis simplement en colère de ne pas avoir pu m’en faire installer un…GRRRR

Moi aussi je donne mon avis