Pénurie de médicament : des malades du cancer sans traitement

La Ligue contre le cancer vient de lancer un appel à témoignages auprès de patients souffrant de cancer, sur le sujet de pénurie de médicaments.

Rédigé par Anton Kunin, le 15 Sep 2020, à 11 h 40 min

La Ligue contre le cancer espère obtenir des témoignages de patients sur la pénurie de médicaments, alors que ces derniers en sont rarement informés et sont de ce fait incapables de témoigner.

Les patients ne sont pas les mieux placés pour témoigner sur les pénuries de médicaments

Après avoir réalisé un sondage auprès de professionnels de santé sur le sujet de pénurie de médicaments, la Ligue contre le cancer espère obtenir des informations sur ce sujet auprès de patients. Un formulaire en ligne « destiné aux personnes qui ont été confrontées à l’indisponibilité d’un médicament utilisé pour soigner leur cancer » vient d’être mis en ligne sur son site.

Dans les faits, il est plutôt rare que les patients soient au courant de la pénurie de médicaments, car les médecins, qui connaissent bien le degré de disponibilité de tel ou tel médicament, peuvent toujours en prescrire un autre, qui sera disponible, même s’il a un moins bon rapport bénéfice-risques.

Les médecins sont d’accord : l’indisponibilité d’un médicament constitue une perte de chances pour les malades

Changer de médicament n’est pas anodin – © Abo Photography

Les médecins et pharmaciens, quant à eux, connaissent très bien le problème. D’après une enquête réalisée par la Ligue contre le cancer, 75 % des professionnels soignants exerçant en cancérologie ont déjà été confrontés à une pénurie de médicaments utilisés dans le traitement du cancer. Presque 60 % des oncologues témoignent d’une augmentation des pénuries depuis dix ans. Les pharmaciens hospitaliers sont même 95 % à constater une augmentation du phénomène.

Les médecins sont également bien conscients des conséquences catastrophiques des pénuries de médicaments. 75 % des professionnels soignants sont d’accord pour dire que les pénuries de médicaments utilisés contre le cancer entraînent une perte de chances pour les malades. 45 % estiment qu’elles ont un impact sur la survie à 5 ans de leurs patients, un constat encore plus largement partagé par les oncologues médicaux (68 %).

Illustration bannière : Pénurie de médicaments cancer – © Photographee.eu
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. lamentable, attristant, mais pas étonnant ! Big Pharma existe juste pour engranger des bénéfices, guérir des malades est le cadet de ses soucis

Moi aussi je donne mon avis