Le Pape François sonne l’alarme sur le climat. Enfin.

Rédigé par Stephen Boucher, le 16 Jun 2015, à 14 h 30 min

Le Pape François lancera demain, mercredi 17 juin, un appel historique pour changer nos modes de vie et consommer moins d’énergie pour éviter la « destruction sans précédent des écosystèmes » avant la fin du siècle, selon une ébauche d’encyclique papale publiée en avance par le magazine italien L’Espresso.

Pape François : l’inaction aura de « graves conséquences pour nous tous »

Le Pape François a appelé à une nouvelle autorité politique mondiale chargée de “la lutte contre… la réduction de la pollution et le développement des pays et des régions pauvres ». Dans la version circulée par La Repubblica, son appel fait écho à celle de son prédécesseur, le pape Benoît XVI, qui, dans une encyclique de 2009 proposait une sorte de super-organisation des Nations Unies pour faire face aux problèmes et injustices économiques mondiales.

Pape François encyclique

Suite à la “fuite » en italien de lundi, une version en anglais sera publiée mercredi 17 juin et les autres versions suivront. Le texte n’est qu’une ébauche.

Une encyclique papale est une lettre envoyée par le Pape qui est adressée aux évêques du monde et à l’ensemble de la population catholique à travers le monde. Ceci est un moment crucial dans le mouvement de la religion et de l’écologie, cette encyclique étant la première dans l’histoire du Vatican répondant spécifiquement aux préoccupations environnementales.

Hans Joachim Schellnhuber, du PIK, un scientifique du climat allemand renommé, a contribué à la rédaction du texte. Il accompagnera le Pape dans son déplacement aux Etats-Unis.

Une force morale décisive

S’il était prévu que le pape François prononce le changement climatique et la protection de l’environnement comme des questions morales, sociales et écologiques liées, cette encyclique devrait tout de même agir comme une force de motivation supplémentaire pour le milliard de Catholiques dans le monde, et d’autres personnes sensibles à son message.

Selon le volumineux projet d’encyclique, le pape argentin va apporter son soutien et crédit au mouvement environnemental. Tout en acceptant le fait qu’il puisse y avoir des causes naturelles de réchauffement de la planète, le pape soulignera clairement que le changement climatique est principalement d’origine humaine.

L’ambition du Pape François : transformer le débat sur le changement climatique

« L’humanité est appelée à prendre note de la nécessité de changements dans ses modes de vie et dans les méthodes de production et de consommation pour lutter contre le réchauffement, ou au moins les causes humaines qui le produisent et l’accentuent », y écrit-il. “De nombreuses études scientifiques montrent que la plus grande partie du réchauffement de la planète au cours des dernières décennies est due à la grande concentration de gaz à effet de serre dégagée surtout en raison de l’activité humaine ».

Pape François encyclique planète terre création

Le projet d’encyclique ajoute (le Pape François serait-il donc lecteur de consoGlobe ?) :

Les attitudes qui se dressent sur la voie d’une solution, même parmi les croyants, vont de la négation du problème, à l’indifférence, à la résignation commode ou une foi aveugle dans des solutions techniques.

Impact espéré : la mobilisation des conservateurs catholiques américains hostiles à la lutte contre le changement climatique

La fuite, perçue comme malveillante au Vatican, a compliqué la diffusion prévue du texte à partir de jeudi 18 juin par le Vatican, initialement sous forme de lettre aux évêques, avant le prochain voyage papal aux Etats-Unis, où le Pape François doit parler devant une réunion conjointe du Congrès, ainsi qu’aux Nations Unies.

Le projet ne se veut pas une analyse scientifique détaillée de la crise du réchauffement climatique, mais une réflexion personnelle du pape de la responsabilité confiée par Dieu à l’humanité en tant que gardiens de la Terre.

Au début du projet de déclaration, le pape écrit :

La Terre proteste pour le mal que nous lui faisons, à cause de l’utilisation irresponsable et de l’abus que nous faisons des biens que Dieu a placés sur elle. Nous avons grandi en pensant que nous étions ses propriétaires et dominateurs, autorisés à la piller. La violence qui existe dans le coeur humain, meurtri par le péché, est aussi visible dans les symptômes de la maladie que nous voyons dans la terre, l’eau, l’air et les êtres vivants “.

Il rend immédiatement clair, par ailleurs, que, contrairement aux encycliques précédents, celle-ci s’adresse à tout le monde, indépendamment de leur religion.

« Face à la dégradation globale de l’environnement, je veux m’adresser à chaque personne qui habite cette planète », écrit le Pape François. “Dans cette encyclique, je propose en particulier d’entrer en discussion avec tout le monde au sujet de notre maison commune ».

Le pape louera le mouvement écologique mondial, qui a « déjà parcouru un chemin long et riche et a donné lieu à de nombreux groupes de gens ordinaires qui ont inspiré la réflexion ».

Dans un passage étonnamment ferme et dépourvu d’ambiguïté, le projet rejette le système de “crédits carbone » comme il peut exister dans le système européen ETS comme n’étant pas une solution au problème, car « pouvant donner lieu à une nouvelle forme de spéculation et ne contribuant ainsi pas à réduire l’émission globale de gaz polluants ».

A lire aussi : L’Eglise d’Angleterre hésite à verdir ses finances

Photo de bannière : © giulio napolitano / Shutterstock.com
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Actuellement Directeur général de consoGlobe et plus spécifiquement Directeur de la rédaction, Stephen Boucher est anciennement directeur de programme à...

3 commentaires Donnez votre avis
  1. “Il rend immédiatement clair, par ailleurs, que, contrairement aux encycliques précédents, celle-ci s’adresse à tout le monde, indépendamment de leur religion”.

    Une encyclique catholique est une texte du Patriache de l’église latine (donc de Rome) visant a préciser un problème théologique donc rien d’étonnant a ce que cela s’adresse avant tout aux catholiques romains.

    Mais depuis le XX eme siècle, la réflexion et l’engagement chrétien (et nous sommes au XXI), depuis 1962, les Conciles s’adressent “urbi et orbi” aux chrétiens comme a tous les hommes de bonnes volontés, donc chrétiens, croyants ou non croyants.

    Donc rien d’extraordinaire et c’est une continuité désormais dans l’Eglise que le Patriarche de l’Eglise Latine, s’adresse à l’humanité toute entière pour défendre l’Humanité entière et non pas le petit troupeau de l’Eglise Catholique.

    C’est une parole libre, libre de toute croyance, libre de tout intérêt, libre de toutes chapelles dogmatique, laïque ou religieuse ( la laïcité étant elle aussi une Eglise avec elle aussi dogmes, ses mythes, ses tribunaux, sa pensée unique et ses ayatollah).

  2. Un appel ô combien important de la part du pape, merci à lui…

    Rappeller encore et encore l’importance cruciale de maintenir notre environnement en l’état pour pouvoir seulement y continuer d’exister , de ne pas devenir fou , d’y etre malade 24/24…

    Et que ferons nous dans quelques années quand le robinet de notre cuisine sera desesperement sec…

    Que la qualité de l’air sera si nefaste que chaque nouvelle inspiration condamnera nos poumons à un cancer rapide douleureux et inévitable

    Le pape a raison : la “resignation commode”, l’inaction meneront au chaos et à la guerre ; cela ne fera qu’empirer le probleme au lieu de le résoudre. ya vraiment pas besoin de ca.

    Il va falloir se bouger le cul rapidement et dans le bon sens: redonner du sens à nos vie, notre “continuum” , nos actions (vive les traders)

    A partager sans arret

  3. Mr STEPHEN BOUCHER
    tous nos encouragements pour vos engagements à la sauvegarde de l’environnement mondial. les politiques publiques de l’environnement doivent être revues partout dans le monde. merci au Pape d’avoir pris position en espérant que son appel sera entendu.

Moi aussi je donne mon avis