Palaos le premier archipel du Pacifique à bannir la crème solaire

L’État de Palaos, magnifique archipel dans le Pacifique, a décidé d’interdire, à compter de 2020, l’usage de crème solaire, toxique pour les récifs coralliens.

Rédigé par Paul Malo, le 2 Nov 2018, à 10 h 10 min

Sur les îles de Palaos, pionnière du tourisme vert, les substances toxiques pour les récifs coralliens seront désormais interdites.

La crème solaire tue les coraux de l’archipel de Palaos

Connaissez-vous Palaos, petite archipel d’îles idylliques du Pacifique, à mi-chemin entre Japon et Australie ? Maintenant, vous aurez peut-être encore plus envie d’y aller :  cet État a décidé de jouer la carte du tourisme vert pour sauvegarder son écosystème. Et vient de prendre, pour la première fois au monde, une initiative étonnante : bannir la crème solaire sur ses îles à compter de 2020.

archipel Palaos

Des paysages idylliques sortis tout droit d’une carte postale © howamo

Pourquoi une telle interdiction ? Parce que, sur cette île réputée aux yeux des plongeurs, c’est un des premiers polluants qui soient pour les récifs coralliens. Selon un porte-parole de la présidence de l’île, il existe des preuves scientifiques que les composants chimiques de ces crèmes sont toxiques pour les coraux, même à petite dose.

Retrouvez notre dossier complet sur les protections solaires

Confiscation et 1.000 euros d’amende

À raison de quatre bateaux chargés de touristes par heure débarquant sur l’île, « cela représente chaque jour des litres de crème solaire déversés dans l’océan, au coeur des plus beaux sites de plongée et de snorkelling de Palaos, explique-t-il. Nous cherchons juste ce que nous pouvons faire pour éviter que cette pollution n’atteigne l’environnement ». Toute personne amenant de la crème solaire sur l’île se verra donc infliger une facture de 1.000 dollars. Et tout tube de crème solaire sera irrémédiablement confisqué.

Archipel Palau

Sans crème solaire, finies les journées entières sur la plage © Hiromi Ito Ame

Palaos a toujours fait partie des pionniers de la protection des océans. Ainsi, en 2009, l’archipel avait été le première à créer un sanctuaire pour les requins. L’état d’Hawaï a également annoncé l’interdiction de la crème solaire en mai dernier, mais à compter de 2021.

Illustration bannière : N’est-il pas déjà trop tard pour préserver ce coin de paradis ? – © Stephan Langhans
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




3 commentaires Donnez votre avis
  1. Même les crèmes solaires minérales ?

  2. Si on connait les conséquences, pourquoi donc attendre 2020 ?
    Quand on sait, on agit de suite !!!

  3. très bonne idée que de sanctionner .

Moi aussi je donne mon avis