Dès 2022, les oeufs de poules élevées en cage ne pourront plus être vendus

À compter de 2022, les seuls oeufs autorisés à la vente en France seront ceux pondus par des poules élevées en plein air.

Rédigé par Anton Kunin, le 19 Feb 2018, à 10 h 45 min

Dans moins de quatre ans, dans les magasins et sur les marchés vous ne trouverez plus d’oeufs de poules élevées en cage. Mais cela ne veut pas pour autant dire que la France va basculer vers un élevage 100 % en plein air.

Œufs de poules élevées en plein air : les enseignes se disent prêtes, le gouvernement réaffirme son engagement

C’était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron, Stéphane Travert, son ministre de l’Agriculture, vient de le confirmer : à l’horizon 2022, il ne se vendra plus en France d’oeufs de poules élevées en cage. Il faut dire que la prise de conscience sur le sujet du bien-être des poules est déjà en marche : avant même cette annonce des pouvoirs publics, différentes enseignes de supermarchés et hypermarchés ont fait connaître leur intention d’arrêter la commercialisation d’oeufs de poules élevées en batterie.

janon kas

En donnant des échéances différentes, Carrefour, Auchan, Monoprix, Aldi, Super U, ainsi que le groupe Les Mousquetaires (propriétaire des magasins Netto et Intermarché) avaient annoncé la disparition de leurs étals de ces produits, uniquement pour leurs marques distributeur ou pour l’ensemble des oeufs vendus, selon les enseignes.

Seuls 60 % des oeufs consommés par les Français le sont sous forme d’« oeufs coquilles »

L’annonce de Stéphane Travert ne signifie pas pour autant que la France dira adieu aux oeufs de poules élevées en cage ni que les Français cesseront d’en consommer. Selon les chiffres du ministère de l’Agriculture, sur les 230 oeufs consommés chaque année par les Français, 90 sont consommés en tant qu’ingrédients entrant dans la composition de produits finis (sandwichs, gâteaux…).

© Jonathan Densford

Cette réforme aura néanmoins un impact considérable sur la production française d’oeufs. Actuellement, 68 % des oeufs proviennent de poules élevées en cage, et seuls 12 % des oeufs sont issus de poules élevées en plein air. Pour le reste, 5 % sont des oeufs Label Rouge et 8 % sont bio.

Illustration bannière : A l’horizon 2022, il ne se vendra plus d’oeufs de poules élevées en cage ©  Vedaant Sethia
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Adieu les protéines pour pas cher, adieu le pack d’œuf à 1€. Pour les pauvres et les familles nombreuses modestes une omelette va coûter aussi cher qu’1 kg de viande hachée. Ca sera encore une excuse pour ramener des produits de Pologne et se gaver sur le dos du consommateur. Mais bon si c’est pour le bonheur et l’épanouissement de Gallinacés….

    • Donc, vous cautionnez la nourriture (soi-disant pas chère) pour les gens à faible revenu leur permettant de s’intoxiquer à moindre frais.
      Aucune bonne raison n’autorise l’être humain à faire subir de tels traitements aux animaux pour son profit !

  2. Certes, la démarche est louable du point de vue du confort animal. Mais comment les personnes ayant de faibles revenus feront-elles? A-t-on prévu de réduire les coûts et de vendre les œufs de plein air au même prix que ceux de batteries? J’en doute fort.

  3. Il ne faut pas dire qu’en France plus un œuf vendu ne viendra de poules élevées en cage si plus loin vous dites le contraire. Une fausse promesse quoi ! Du blabla.

  4. Oui et on importera des œufs provenant d’élevages en batteries des pays de l’est. Encore une hérésie de plus de nos gouvernants, cet à l’europe de réagir, mais en France on le dont de tout faire de travers.

    • Vous n’êtes pas obligé d’en acheter !
      Le code inscrit sur les oeufs permet de les identifier.

  5. bonjour
    ce sera les producteurs étrangers qui les produiront
    ou on n en mangera plus ,,,,

Moi aussi je donne mon avis