Conseils pour adopter et prendre soin d’un Octodon

Originaire du Chili, l’octodon est un drôle de petit rongeur entre la grosse gerbille, l’écureuil et le chinchilla… Longtemps utilisé dans les laboratoires, il fait récemment son apparition dans certains foyers… Qui est-il et que savoir de lui avant de craquer pour ce NAC ?

Rédigé par Julien Hoffmann, le 7 Oct 2020, à 8 h 00 min

Un Octodon est un petit animal de compagnie – il ne mesure qu’entre 12 et 20 cm de long pour un poids allant de 250 à 350 g – qui n’est pas des plus faciles à posséder chez soi : doté d’un caractère plutôt particulier, il est nécessaire de répondre à certaines contraintes et règles de base pour assurer son bien-être. Comment préparer leur arrivée chez vous et observer leur comportement pourra vous donner les clés de leur épanouissement.

Comment accueillir un Octodon

Les Octodons (Octodon degu) sont des animaux bien plus fascinants qu’il n’y paraît car leur comportement n’a pas perdu de son côté sauvage. En effet les Octodons ne sont pas des NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie) que l’on prend aisément dans les mains ou à qui vous allez pouvoir faire des câlins. Ils griffent et mordent assez facilement mais ont tout de même besoin que l’on passe du temps à jouer avec eux pour s’épanouir. Ils sont beaucoup plus actifs en matinée et en fin d’après-midi.

L’habitat de l’Octodon

Pour les Octodons, privilégiez une cage avec une belle surface au sol plutôt qu’une cage en hauteur, ce petits rongeurs préfèrent courir dans tous les sens pour jouer plutôt que de bondir d’un étage à l’autre.

Visez donc des dimensions au minimum de 150 x 110 x 100 cm pour trois Octodons – en effet, les trios fonctionnent plutôt bien (un mâle et deux femelles).

octodon

À plusieurs la vie est plus simple pour ces animaux grégaires © Tom Meaker

Évitez les bacs en plastique pour le fond, ils n’ont qu’une durée de vie limitée face aux dents de l’animal et optez pour des barreaux horizontaux espacés de 1,5 cm maximum afin qu’ils ne puissent pas se faufiler au travers.

À l’intérieur de la cage, faites en sorte que vos Octodons aient plusieurs endroits différents où se réfugier et se dissimuler que ce soit seul ou à plusieurs. Placez des planches horizontales à mi-hauteur pour qu’ils puissent voir le monde différemment selon leurs envies.

Branches, tunnel en bois et abris en bois ont une réelle importance pour les Octodons qui ont besoin de faire leurs griffes. Ces petits aménagements n’ont qu’une durée de vie courte, mais ils sont très importants comme l’est le bac de sable que vous devez leur proposer, comme pour les Chinchillas : ils s’y frotteront pour se débarrasser de leurs parasites.

L’octodon est curieux et a besoin d’explorer : on peut le laisser vagabonder hors de la cage sous surveillance stricte. Toutefois si vous possédez d’autres animaux de compagnie susceptibles de lui faire peur, il risque de devenir très agressif…

L’alimentation de l’Octodon

Le marché de l’alimentation animale est suffisamment bien développé pour que vous trouviez des mélanges de bonne composition pour vos Octodons. Mais il faut comprendre que cette alimentation impactera directement sur la santé et le bien-être de vos Octodons et qu’à ce titre elle pourrait être un peu plus réfléchie.

Les Octodons sont des herbivores stricts qui doivent être nourris avec parcimonie  : trop leur donner à manger serait vraiment mauvais pour leur santé et leur bien-être. Si vous avez la possibilité de leur donner leur ration quotidienne (selon l’aliment choisi, cela tournera aux alentours de 10 g pour 100 grammes d’Octodon) à midi, ils vous le rendront bien !

Dans le cas où votre Octodon commencerait à trop grossir, n’hésitez pas à aller voir un vétérinaire spécialisé Octodon et NAC pour vous conseiller.

Vos petites boules de poils auront également besoin de foin propre et de bonne qualité (certains foins sont très pauvres en protéines végétales) ainsi que de l’eau fraîche dans une écuelle suffisamment lourde pour qu’ils ne puissent pas la renverser lors de ses jeux ou, à défaut, un biberon.

Entretien de l’Octodon

Une cage à Octodons doit être propre, comme pour tous les NAC d’ailleurs. Il s’agit d’enlever quotidiennement les excréments et les petits paquets de litière agglomérée par l’urine. Cette opération peut être réitérée pendant plus ou moins longtemps avant de devoir changer l’intégralité de la litière et dépend à la fois du nombre d’animaux que vous avez et de la superficie de votre cage. On peut raisonnablement penser à un changement de litière toutes les 2 à 3 semaines.

octodon

Essentiel à la santé de vos Octodons : le sable © Robert Ruidl

L’eau est également à renouveler tous les jours que ce soit en biberon ou en écuelle et aucun reste d’aliment ne doit rester dans la cage une fois la journée finie.

Le bac plein de sable que vous mettez à sa disposition lui permet de se débarrasser du sébum de son poil dans lequel les parasites peuvent se loger. Pour cette raison vous devez le garder propre en le vérifiant et le changeant tous les jours si nécessaire.

Attention : Adopter un NAC n’est pas anodin, ne le faites pas si vous n’êtes pas prêt et bien renseigné. Les NAC ont des besoins particuliers, souvent inattendus, n’en offrez pas non plus « pour faire plaisir » car vous pourriez mettre en difficulté le futur propriétaire et par la même l’animal en question qui mérite pourtant d’être respecté.

Lire page suivante : Bien s’occuper de ses octodons

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis