La résistance est tombée : Nestlé adopte l’étiquetage Nutri-Score

Après s’être opposé pendant des années à l’adoption d’un étiquetage nutritionnel transparent, Nestlé vient d’opérer un revirement. Le géant de l’agroalimentaire commencera à déployer, peu à peu, le logo nutritionnel Nutri-Score en Europe.

Rédigé par Anton Kunin, le 27 Jun 2019, à 11 h 40 min

Le déploiement du Nutri-Score sur l’ensemble des produits Nestlé devrait être effectif courant 2021. Le calendrier précis sera annoncé à la rentrée 2019.

Nutri-Score : Nestlé rejoint Danone, Bonduelle, Findus… et 50 autres producteurs

Nesquik, Ricoré, mais aussi Kit-Kat, Smarties, Les Recettes de l’Atelier, Herta et Maggi : toutes ces marques doivent revêtir, au cours des prochaines années, le logo nutritionnel Nutri-Score. Nestlé a annoncé que son déploiement sur l’ensemble de ses produits durerait deux ans(1). Les pays dont les gouvernements recommandent le Nutri-Score (la France, la Belgique et l’Espagne), ainsi que la Suisse, pays natal de Nestlé, seront les premiers à en bénéficier.

Rappelons que la raison d’être du logo nutritionnel Nutri-Score est de fournir une information lisible et facilement compréhensible sur la qualité nutritionnelle globale des produits alimentaires. Apposé sur la face visible des emballages, il se présente sous forme d’une échelle allant de A à E, avec un code couleur allant du vert au rouge pour chaque lettre.

À ce jour sur le marché français, 55 producteurs et distributeurs ont déjà adopté le Nutri-Score, dont Fleury Michon, Danone, McCain, Bonduelle, Findus, mais aussi Auchan, Leclerc et Intermarché pour leurs produits en marque distributeur. En mai dernier, des associations de consommateurs ont lancé une pétition pour réclamer à la Commission européenne de le rendre obligatoire dans l’UE.

L’adoption par Nestlé du Nutri-Score, une décision significative

La décision de Nestlé d’adopter le Nutri-Score en France est significative, dans la mesure où la firme a des positions fortes dans notre pays (portefeuille de marques très diversifié, forte pénétration du marché et 4,426 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2016). L’adoption du Nutri-Score par un acteur de cette taille a également des chances de faire un effet domino, entraînant d’autres producteurs alimentaires.

Un rayon de produits Nestlé pour les enfants © defotoberg / Shutterstock

L’adoption par Nestlé du Nutri-Score fait suite à l’abandon en novembre 2018 par cinq géants de l’agroalimentaire (Nestlé, Mondelez, PepsiCo, Coca-Cola et Unilever) de l’expérimentation d’un logo nutritionnel alternatif, l’ENL (Evolved Nutrition Nabel), où la teneur en gras, sucre et sel était mesurée non pas par 100 g de produit, mais par portion. Peu après l’annonce de Nestlé, l’ONG Foodwatch, très active sur ce dossier, s’est empressée d’évoquer une « victoire contre la désinformation ».

Illustration bannière : Siège de Nestlé aux Etas-unis – ©Jer123 / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pour manger mieux, il suffirait que les consommateurs se réveillent et commencent à distinguer dans leurs achats les meilleures marques et les pires…..dans tous les sens du mot, car continuer à acheter des marchandises qui détruisent les forêts tropicales en faisant mourir les orangs Outangs par milliers, qui profitent de la pauvreté des peuples pour mettre les poches pleines aux associés, qui continuent à produire des articles qui augmentent toujours plus les déchets plastiques et autres, ça devient vraiment lamentable !!!!

Moi aussi je donne mon avis