Mulliez textile – Des T-shirts Pimkie, Brice, Jules… bientôt made in France ?

Selon les informations du média spécialisé Fashion Network, les enseignes d’habillement de la famille Mulliez feront bientôt fabriquer leurs T-shirts sur le sol français.

Rédigé par Anton Kunin, le 21 Mar 2019, à 11 h 40 min

D’ici fin 2020, le groupe nordiste devrait construire et lancer la production dans sa propre usine, dans la métropole lilloise.

Branche textile de la galaxie Mulliez : se rapprocher au maximum des magasins

Pimkie, Jules, Brice, Bizzbee, Grain de Malice, RougeGorge, Orsay… Ces enseignes de vêtements que chacun connaît devraient prochainement localiser en France la production de l’ensemble de leurs T-shirts. Selon le site Fashion Network qui révèle l’information, le groupement Fashion3 (auquel appartiennent ces enseignes) compte faire construire une usine de production près de Lille, le berceau historique des activités de la famille Mulliez(1). À l’horizon 2023, cette usine devrait être en capacité de produire 3,7 millions de pièces par an.

À l’horizon 2023, la nouvelle usine devrait produire 3,7 millions de pièces par an © dima shiper

Selon les informations du quotidien Les Échos, dont l’une des journalistes s’est entretenue avec le directeur de Fashion3, Jean-Christophe Garbino, la raison d’être de cette relocalisation de la production tient aussi au fait de se rapprocher au maximum des magasins(2). Pour Fashion3, livrer ses magasins plus souvent, en quantités moins importantes, est la garantie de ne produire que ce que ses enseignes sont en mesure de vendre.

Fashion3 : une usine hyper automatisée pour réduire les coûts

Toujours selon Les Échos, cette nouvelle usine devrait être hyper automatisée, « pour avoir le même niveau de compétitivité qu’en Asie ». En d’autres mots, là où le Bangladesh, l’Inde et la Thaïlande s’en sortent grâce à une main d’oeuvre bon marché, Fashion3 mise sur la technologie pour être compétitif.

Le lancement de la production en France pourrait aussi être lié aux plans de restructuration actuellement en cours. Chez Pimkie, 33 emplois devraient prochainement être supprimés, tandis que la fusion des enseignes Brice et Jules devrait en détruire 466. Ces salariés pourraient donc se voir proposer une requalification en vue d’intégrer la nouvelle usine.

Illustration bannière : Un magasin Pimkie – © J2K / Shutterstock
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Journaliste de formation, Anton écrit des articles sur le changement climatique, la pollution, les énergies, les transports, ainsi que sur les animaux et la...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis