Pas très écolo, le muguet du 1er mai !

Symbole de la Fête du Travail, le muguet, que l’on offre traditionnellement au 1er mai, n’est pas une fleur très verte… Explications.

Rédigé par Pauline Petit, le 22 Apr 2019, à 15 h 15 min

Si l’on vous dit 1er mai, vous répondez ? Jour férié, pont, manifestations, et bien sûr… muguet ! Cette petite fleur blanche est traditionnellement associée à cette journée. Alors que la saison de la cueillette 2019 vient de commencer, zoom sur le muguet !

Pourquoi offre-t-on du muguet le 1er mai ?

Si le 1er mai est le jour des travailleurs, offrir du muguet n’est cependant pas un symbole de lutte sociale, puisque c’est le Maréchal Pétain qui a démocratisé cet usage : auparavant, on accrochait des églantines à sa boutonnière. Trop rouges, trop communistes, elles ont été remplacées par le muguet.

muguet

Une fleur magnifique au parfum délicat © Delpixel

La production de muguet n’est pas écologique

Si la tradition du muguet n’est pas très sociale, sa production n’est pas très écologique non plus : elle nécessite des dépenses énergétiques importantes pour que des millions de brins de muguet puissent envahir le même jour les étals des fleuristes et les échoppes des commerçants de rue.

En revanche, sa production reste en grande partie française : c’est dans la région nantaise que le muguet est principalement produit. La plante patiente pendant deux ans sous serre avant de fleurir la troisième année. Elle reçoit pendant cette période beaucoup d’engrais, et possède des besoins en eau importants. En été, elle doit être arrosée quotidiennement pour ne pas périr.

Pour qu’elle puisse éclore à la fin du mois d’avril, les plants sont maintenus artificiellement en phase d’hibernation à zéro degré jusqu’à la mi-mars. Les brins de muguet sont cueillis à la main, puis acheminés en camion frigorifique dans toute la France, pour que leurs fleurs délicates ne se fanent pas le jour J. Des dépenses en énergie importantes donc pour maintenir au frais le muguet, à la fois pendant la phase de culture et pendant le transport.

Récolte du muguet – Le saviez-vous ?

La cueillette saisonnière du muguet représente un travail assez pénible, et les lieux de production sont très mal desservis par les transports en commun, si bien que les producteurs ont du mal à recruter… Résultat, aux côtés de 7.000 saisonniers, cette année plus de 250 migrants, suivis par l’association nantaise Accompagnement Migrants Intégration (Ami), vont s’affairer pour que la tradition soit respectée.

En Loire-Atlantique, les demandeurs d’asile peuvent obtenir des dérogations pour participer aux récoles du muguet, des pommes et pour les vendanges(1).

Peut-on cueillir le muguet en forêt ?

Une alternative au muguet « industriel » peut être la cueillette de muguet en forêt : en effet, cette fleur pousse un peu partout en France, sauf dans le bassin méditerranéen. La plante n’est pas en danger : il est donc autorisé de cueillir les brins de muguet qui poussent dans la forêt, avec modération toutefois.

muguet foret

Le muguet, c’est mieux en forêt © Roman Mikhailiuk

L’Office National des Forêts avertit :  « la cueillette doit être raisonnée. Seul le ramassage des tiges en fleur est toléré mais en quantité limitée : « ce que la main peut contenir », soit 10 à 15 tiges par personne ». L’ONF conseille en outre de ne cueillir que les brins et de ne pas arracher les bulbes pour que la plante puisse se renouveler d’année en année.

Attention si vous cueillez du muguet, surtout avec vos enfants, puisque cette plante est très toxique : veillez à bien vous laver les mains après la cueillette.

Peut-on vendre le muguet sauvage ?

En France, toute vente sur la voie publique sans autorisation ou déclaration régulière est interdite. Toutefois, conformément à une « longue » tradition, la vente du muguet dans la rue est tolérée à titre exceptionnel, mais uniquement ce jour-là !

Dans les faits, il est donc théoriquement possible de vendre le produit de sa cueillette le 1er mai, mais cela dépend de la commune : la DGCCRF recommande donc de se rapprocher de la mairie afin de connaître la réglementation applicable.

En règle générale, les arrêtés municipaux concernant la vente de muguet (sauvage et sans emballage) par les particuliers ne l’autorisent que le 1er mai, sans installation fixe sur la voie publique, à une distance minimale des boutiques des fleuristes, et sans interpeller les passants.

Le 1er mai, évitez donc d’acheter du muguet, dont la culture n’est pas très écologique, sans parler des tonnes de plastique utilisées pour l’emballer. Si vous souhaitez offrir du muguet, allez le cueillir  (avec modération) en forêt !

Et si vous voulez défiler avec une fleur lors des manifestations du 1er mai, renouez avec la tradition de l’églantine ! C’est plus écologique et le rouge, c’est tellement plus joli…

Illustration bannière : Des pots de muguet au 1er mai – © Ekaterina Pokrovsky
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



J'ai travaillé dans différents organismes, tous liés de près ou de loin aux questions qui me passionnent : la consommation durable et l'alimentation. J'ai...

Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis