Construisez une serre walipini pour cultiver toute l’année

Comment jardiner même en plein hiver ? C’est vrai qu’en cultivant sous une serre en verre, on pallie les rigueurs de la saison froide… En revanche, ce processus est coûteux pour le porte-monnaie et pour l’environnement. Mais avec une serre souterraine dite Walipini, on peut cultiver toute l’année, à moindre frais !

Rédigé par Annabelle, le 24 Aug 2018, à 14 h 50 min

Walipini est un mot aymara – langue parlée en Bolivie, au Pérou, en Argentine et au Chili – qui signifie « lieu chaleureux ». C’est ainsi qu’a été baptisé ce concept de serre souterraine mis en oeuvre il y a une vingtaine d’années dans les régions froides et montagneuses d’Amérique du Sud.

Walipini ou serre souterraine, pour jardiner par temps froid

On trouve des serres Walipini très variées dans leurs dimensions et leurs formes, mais toutes ont un point commun : elles sont systématiquement sous le niveau du sol. Une serre Walpini ressemble à une cave avec un toit transparent en film plastique, en plaque alvéolaire ou encore en verre.

walipini

L’intérieur d’une serre Walipini © Aerin Aichi www.treehugger.com / via Flickr

Principes de fonctionnement d’une serre Walipini

La serre Walipini est donc une serre souterraine. Son principe est d’emmagasiner la chaleur de la journée et de la restituer la nuit durant. On conserve ainsi une température constante de jour comme de nuit. Protégée des intempéries (pluie, vent et froid), une serre Waipini permet de cultiver des fruits et légumes tout au long de l’année.

Pour la mettre en oeuvre, il faut créer un trou rectangulaire d’au minimum 2,50 m de profondeur que l’on recouvre d’une bâche en plastique.

© Institut Benson

© Institut Benson

À ce niveau, l’inertie thermique permet de conserver une température relativement constante, entre 10 et 15°C, évitant de soumettre les plants à des écarts de température trop importants. On arrive à recréer de cette manière un effet de serre.

Bien entendu, pour construire une serre Walipini, il ne suffit pas de juste creuser un trou ! Il faut veiller à plusieurs points cruciaux comme la position par rapport au soleil, l’angle du toit, disposer d’un terrain dégagé, le système de ventilation

Vidéo décrivant ce principe simple et pourtant tellement ingénieux

Grâce à cette méthode alternative, on peut maintenir un potager productif toute l’année, même dans les climats les plus rudes, en n’utilisant que des énergies renouvelables, et pour un budget plus que raisonnable : 280 euros environ !

Et vous, êtes-vous convaincus par cette méthode ?

Article publié en septembre 2013
Illustration bannière : Plants poussant sous serre – © hurricanehank
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Passionnée de voyages et de rencontres en tout genre, j'adore prendre mon sac-à-dos et voir ce qui se passe ailleurs ! Consommer responsable est devenu une...

1 commentaire Donnez votre avis
  1. Pour ceux qui veulent réaliser la serre le lien sur l’explication en anglais du site Benson Institute bensoninstitute.org/Publication/Manuals/Walipini.pdf

Moi aussi je donne mon avis