Des moutons à Paris ou l’éco-patûrage intra-muros

Rédigé par Alan, le 8 Apr 2013, à 15 h 54 min

L’idée peut faire sourire à première vue mais c’est très sérieusement que la mairie de Paris a proposé de tester l’éco-patûrage dans Paris.

Eco-patûrage : gestion écolo à Paris ?

© CC, Eponimm

© CC, Eponimm

A bas engins mécaniques bruyants et produits phytosanitaire, vive l’éco-patûrage ! C’est facile : d’un côté de beaux espaces verts, de l’autre des herbivores du type de votre choix (ânes ou moutons le plus souvent). Parfois les animaux n’y restent qu’une partie de l’année, parfois c’est un an complet selon les besoins.

Le résultat est en tout cas présent : les espaces verts sont entretenus tout en préservant la biodiversité du milieu. L’éco-patûrage est particulièrement employé dans des zones difficiles ou préservées, mais de plus en plus dans d’autres espaces, du fait des effets positifs sur les lieux où il est utilisé :

  • préserver la richesse biologique des espaces verts,
  • maintenir la vie sur des espaces vides,
  • un entretien non mécanisé,
  • pas d’émissions de polluants,
  • pas d’utilisation de produits phytosanitaires,
  • un gain de temps pour les équipes chargées de l’entretien.

L’éco-paturage est-il possible à Paris ?

© CC, Eponimm

© CC, Eponimm

Ici, pas d’espace vert désert, on envisage un espace urbain dense. La mairie de Paris étudie à l’heure actuellement la possibilité L’objectif de la mairie de Paris est d’évaluer si ce type de gestion écologique des espaces verts est applicable dans un milieu urbain dense comme Paris intra muros. La mairie de Paris a opté pour des moutons d’Ouessant, des animaux noirs robustes mais de petite taille afin de faciliter leur déplacement.

Dans un premier temps, quatre brebis ont été installées sur un terrain en friche dans le 19ème arrondissement : les 2000 msitués derrière les Archives de Paris. Le procédé est expérimental : les animaux resteront sur le terrain par périodes de deux à trois semaines entre avril et octobre.

> Suite : Adapter l’éco-patûrage aux besoins

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Ayant parmi ses passions la musique, la photographie, et les différentes cultures du monde, Alan est journaliste, webmestre et photographe, principalement...

7 commentaires Donnez votre avis
  1. Formidable! À imiter sans tarder partout dans le monde! Bravo!

  2. Le parc des Beaumonts est à Montreuil.

    • Alan

      Bonjour, c’est donc bien la banlieue est, mais je peux préciser :). Bien cordialement, Delphine.

    • Oui, c’est indiqué dans l’encadré coloré….

  3. on est obligé de les parquer avec des grillages très laids et en plus les pelouses seront souillées par les excréments et l’urine et donc plus accessibles………….

  4. très bonne idée mais j’espère que ces bêtes seront surveillées.
    à défaut, je crains que certains ne les considèrent que comme de la viande sur pattes !

    • c’est bien ce qui me fait peur aussi dans ce genre d’initiatives, belles sur le papier…

Moi aussi je donne mon avis