Monsanto jugé pour écocide à La Haye le 14 octobre

Si vous ne connaissiez pas ce mot, il existe bien pourtant, et depuis longtemps. L’écocide désigne un acte de destruction ou d’endommagement d’un écosystème. En l’occurrence, pour ceux qui font le procès (factice) de Monsanto, notre écosystème planétaire, ou tout du moins, les nombreux écosystèmes où les produits phytosanitaires de Monsanto sont utilisés, et en particulier, ses OGM.

Rédigé par Jean-Baptiste Giraud, le 7 Oct 2016, à 8 h 55 min

C’est à la Haye, où siège notamment la Cour Pénale Internationale, tout un symbole, que des associations écologistes ont décidé de faire le procès de Monsanto, alors que le groupe vient d’être racheté par le géant de la chimie allemand Bayer.

Procès symbolique de l’écocide

Pendant plusieurs jours, cinq juges à la retraite vont entendre les plaidoiries de scientifiques, d’agriculteurs, de militants écologistes, qui tenteront de les convaincre que Monsanto détériore l’environnement, en produisant et commercialisant des engrais, des semences OGM et des pesticides, qui polluent en fait les sols et rendent malades les plantes et les animaux, et en bout de chaîne, les humains.

La Haye : Pas de réaction de Monsanto

Monsanto, qui a été notifié par courrier de l’ouverture prochaine (à partir du 14 octobre) de ce « procès », n’a paraît-il pas réagi, du moins, officiellement. À voir si les dix jours d’audience prévus changeront la donne, notamment si les compte-rendus des débats sont médiatisés. À noter que cette opération originale a été rendue possible par une opération de crowdfunding. Sur les 400.000 euros nécessaires, près des 3/4 ont déjà été collectés avant même l’ouverture du « procès ».

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis