Quel est le mode de transport le plus efficace en ville ?

Rédigé par Jean-Marie, le 18 Nov 2014, à 8 h 39 min

Dans notre recherche d’une économie décarbonée, il est important d’y voir clair sur la place respective de chaque mode de transport sur l’échelle de l’efficacité énergétique.

Le transport le plus efficace en termes énergétiques

Quand on examine les résultats des études qui ont été faites en mettant en compétition différents mode de transport pour voir lequel va le plus vite d’un point à un autre en ville, on trouve généralement que le gagnant est le plus rapide. Plus rapide que la voiture et les transports en commun.

7 années de suite, une course comparative organisée à New-York a obtenu le même vainqueur : le vélo qui a parcouru le parcours imposé en 16.5 minutes, contre 22 minutes pour la voiture et ; au mieux 29 minutes pour le métro.

Transport le plus efficace : le vélo

Le secteur des transports est le deuxième plus gros consommateur d’énergie (32 %) et le premier émetteur de CO2 (34 % des émissions de gaz à effet de serre).

Le vélo est un mode de transport remarquablement efficace du point de vue énergétique. Comme le montre le schémaci-dessous, il est deux fois plus efficace que la marche si on considère la consommation d’énergie en kilojoules par kilomètre. Le vélo est d’ailleurs plus efficace que tout les autres transports, y compris la voiture ou transports publics.

transport le plus efficace

Certains objectent que la comparaison entre le vélo (et la marche) et les autres modes de transport, un taxi par exemple, est bancale ; en effet elle met en compétition des modes de déplacement consommant un effort humain consommateur de calories à d’autres qui n’en consomment pas. Or les calories utilisées par le marcheur ou le cyclistes, il faut bien les obtenir quelque part : dans la nourriture. Et alors, la nourriture peut alors être moins efficace qu’un carburant comme le diesel par exemple.

De plus, il faudrait tenir compte que les autres modes de transport peuvent transporter plusieurs personnes à la fois et on a tenu compte de leur performance avec des estimations de taux d’occupation : le tram et le bus occupés à 33 % par exemple.

transport le plus efficace bluebus-electrique

Les modes de transports les moins polluants 

L’étude d’où sont sortis ces chiffres a été menée par David Banister du London University College. Elle montre que les transports doivent réduire leur dépendance aux carburants non renouvelables pour préserver l’environnement mais aussi leur compétitivité économique. En réalité, les arguments les plus importants pour l’utilisation du vélo en ville sont sans doute plus personnels

Tout d’abord, la voiture tue de plusieurs manières, du fait des accidents de la route mais aussi et surout e du fait de la pollution :

Sans parler du fait que notre choix pour le « tout voiture » a favorisé, surtout aux Etats-Unis d’ailleurs, l’épidémie d’obésité et notre paresse à marcher.

Bref, le vélo c’est la santé et pas besoin d’études statistiques pour l’aimer. Mais, bon pouvoir argumenter avec des chiffres aussi frappants, c’est bien utile non ?

Le dossier écomobilité

Guide d’achat : Bien choisir un vélo électrique

guide-velo-electrique-

Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Jean-Marie Boucher est le fondateur de consoGlobe en 2005 avec le service de troc entre particuliers digitroc. Rapidement, il convertit ses proches et sa...

10 commentaires Donnez votre avis
  1. Le vélo n’est pas prêt d’être battu en terme d’efficacité énergétique, mais celle-ci ne représente qu’une partie des avantages du vélo !
    a) impact santé positif pour le pilote
    b) économies pour la collectivité en frais de santé (~1000€/an au delà de 500 km/an)
    c) économies de santé par réduction des nuisances causées à autrui (particules fines et autres gaz toxiques)
    d) réduction du nombre de morts et blessés de la circulation
    e) économies d’infrastructures (entretien des routes, ponts…)
    f) amélioration de l’attention donc meilleure productivité (étudiants, employés)
    g) réduction du déficit de la balance commerciale via les économies de carburants
    h) amélioration de la convivialité lors des déplacements, réduction du stress, de l’agressivité, impact positif sur le psychisme

    Il y a tellement d’avantages que l’on se demande encore pourquoi nous sommes si peu avancés sur le sujet en France…
    Fainéantise ? Lobbying de l’automobile ? des pétroliers ? Conditionnement de masse ? Image sociale non valorisante ? Peur du danger ? Manque de vision des responsables politiques ?
    Certainement un peu de tout ça et certainement d’autres raisons encore, mais il n’y a pas de raison que la raison ne triomphe !
    Bon courage à toutes et à tous !

  2. C’est bien parce que le vélo est le moyen de transport le plus économique que les collectivités et les départements consacrent des sommes considérables à aménager les route pour que l’on puisse arriver le plus vite possible dans les embouteillages!
    Pourquoi chez nous le vélo n’est toujours pas considéré par nos élus comme un moyen de déplacement quotidien?

  3. Réflexion : déplacer une personne dans une voiture fait dépenser d’abord de l’energie pour déplacer 800kg à 1 tonne environ.
    Un cycliste dépense de l’énergie pour son poids + celui du vélo
    Imaginons une taxe sur le rapport énergie utilisée sur masse transportée ….

  4. Un cycliste ne mange pas plus qu’un usager du bus ou du métro ou même qu’un conducteur de voiture. Le vélo est donc bien le plus économique et écologique !

    • bien dit ! voilà un faux argument qu’on entend un peu partout ! Je dirais même plus qu’un conducteur de bus est sûrement tenté de manger plus .. la sédentarité incite davantage aux dérives et excès alimentaires .. l’exercice physique en revanche aurait plutôt tendance à couper ou tout du moins régulariser la faim … donc encore un argument en faveur du vélo …

  5. Mais pour fabriquer un vélo il faut plus d’énergie et de matière première que pour fabriquer des chaussures !

    • tssss ! un vélo a une durée de vie plus importance qu’une paire de chaussure si on rapporte cela au kilométrage .. ce n’est pas comparable ! Je parcours 15 000 km par an en vélo et ne change mes pneus qu’une fois par an .. combien de paires de chaussures me faudrait il acheter pour la même distance parcourue , hein ?

  6. On ne parle toujours pas du gaz très peu polluant que ce soit en acheminement ou en émissions; un gaz qui issue du méthane de nos ordures ménagères, boues d’épuration, déchets vert… serait conçu proche des utilisateurs et qui en plus de diminuer notre dépendance énergétique extérieure réduirait encore plus son empreinte

    • Un vélo à gaz serait intéressant!?
      Je rigole.
      Ce que cette étude ne prend probablement pas en compte: l’ENERGIE GRISE nécessaire à la production des véhicules.
      Ceci alourdirait le bilan de chacun des modes présentés, à l’exception de la marche(si l’on considère que de toute façon, chacun porte des chaussures!)
      Je continuerai néanmoins à privilégier le vélo…

Moi aussi je donne mon avis