Le Comité d’éthique dénonce la mise à l’écart des personnes âgées

Les familles et le personnel soignant des Ehpad ont fait l’actualité de janvier à mars. C’est au tour du Comité national d’éthique de dénoncer la ghéttoïsation et les conditions de vie parfois déplorables des personnes âgées dépendantes placées en établissements spécialisés.

Rédigé par Maylis Choné, le 17 May 2018, à 11 h 40 min

Souvent placées en Ehpad contre leur gré, les personnes âgées dépendantes peuvent souffrir de cette situation. La Comité national d’éthique tire la sonnette d’alarme.

La société met à l’écart les personnes âgées

On voit de moins en moins de personnes très âgées dans nos rues, nos parcs et nos villes en général. En cause ? Le regroupement de toute une classe d’âge dans des lieux de vie, certes adaptés à leurs besoins et à leurs soins, mais en marge de la vie normale de la société. Maltraitances, dépressions, sentiment de solitude et d’abandon… Un grand malaise envahit nos aînés. C’est le constat dressé par le Conseil consultatif national d’éthique rendu public dans un rapport daté du 16 mai.

personnes âgées

Vieil homme seul et triste © Laurin Rinder

Les personnes âgées sont souvent placées contre leur gré dans des Ehpad. La famille n’a pas trouvé d’autres solutions, le conjoint est décédé, la vie en immeuble n’est plus possible, la maladie s’installe, les gestes du quotidien ne peuvent plus être assurés seul… Les raisons d’une entrée en établissement sont nombreuses et justifiées. Le problème réside plutôt dans cette vision du grand âge, cette mise à l’écart de la vieillesse, cette ghettoïsation des personnes âgées.

La création d’une branche de la sécurité sociale pour les aidants

Il faut donc repenser notre système d’accueil des personnes âgées. Comment ? Le CCNE donne plusieurs pistes pour trouver des alternatives aux maisons de retraite : « La France a le triste privilège d’avoir, au sein de la Communauté européenne, le taux le plus élevé de suicide des personnes âgées de plus de 75 ans », explique le rapport. Il faudrait tenter d’intégrer par exemple les Ehpad « dans les constructions nouvelles à usage d’habitation », (comme ce que l’on voit déjà pour les sociaux), développer l’habitat intergénérationnel et les résidences seniors.

personnes âgées

il faut valoriser le travail des aidants qui prennent soin des seniors pour lutter contre l’exclusion © 8th.creator

Ce n’est pas tout, car le CCNE va plus loin et souhaite créer une cinquième branche de la sécurité sociale pour offrir une meilleure formation aux soins et trente jours de répit aux aidants, pour éviter leur épuisement. Ils se sentiraient ainsi réellement soutenus dans leur travail auprès d’un proche âgé et dépendant, tout en lui permettant de rester à la maison.

Illustration bannière : Femme embrassant sa vieille maman – © De Visu
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




2 commentaires Donnez votre avis
  1. c’est la malheureusement la vérité donner aux riches ces pas nouveaux

  2. Ce n’est le président macron qui va changer, ni rénover le système, lui qui considère que les retraités ne sont que des parasites et plus bons à rien, à part leur faire les poches avec la CSG, mais surtout enrichir les riches et le super riches, cherchez l’erreur!!!!!!!!!!!!!!!!!

Moi aussi je donne mon avis