1900 microfibres plastiques polluent l’océan à chaque lavage

Rédigé par Jean-Baptiste B., le 21 Nov 2014, à 15 h 15 min

Les microfibres plastiques envahissent les eaux

Rubbish dumped on the tundra, Greenland  Les océans agonisent sous les déchets

Microplastiques, les cours d’eau douce aussi

Une étude réalisée sur deux ans par l’Ineris (Institut national de l’environnement et des risques) pour la première fois, apporte la preuve de la pollution des milieux aquatiques terrestres par des microplastiques  : 10 % des goujons contiennent des débris de plastiques de moins de 5 mm, autrement appelés « microplastiques ». t Cette pollution gagne la chaîne alimentaire via l’exposition des poissons à ces particules.

L’industrie pas prête à changer

Ainsi comme le dit Mark Browne, (photo ci-dessous) une partie de la solution est dans les mains des sociétés qui fabriquent les vêtements, l’industrie textile elle-même. Elle pourrait faire un effort pour utiliser des matériaux différents (plus chers, plus nobles) mais la plupart des dirigeants contactés par Mark Browne, y compris chez Patagonia, ont déclaré « ne pas être intéressés » ( !)

mark-browne-micro-plastiqueDonc, au vu de l’intensité concurrentielle du secteur qui doit proposer des vêtements toujours moins chers au consommateur, l’espoir se reporte sur les sociétés comme Véolia (par exemple).

C’est, à court terme, donc dans l’amélioration des technologies de filtration qu’on pourra placer nos espoirs. Elles seules pourront débarrasser les eaux usées du plastique invisible qui les contamine.

*

Je réagis

dernières-stats Déchets plastiques déversés dans les océans

 

  • La Méditerranée : mer dépotoir
  • (1)  étude publiée en 2011 (Accumulation of Microplastic on Shorelines Woldwide : Sources and Sinks)  : http://pubs.acs.org/doi/abs/10.1021/es201811s
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...



Etudiant à HEC Paris, je suis depuis longtemps sensible aux sujets d'économie et de consommation durable... exactement comme consoGlobe ! J'ai travaillé sur...

2 commentaires Donnez votre avis
  1. Bonjour
    Merci pour ces infos, il faut bien réflêchir avant de consommer tout regarder et évaluer!Et pour tout achat!

  2. Bonjour
    Merci pour cette info tout à fait importante et méconnue. Merci également d’avoir cité vos sources. Un chiffre intéressant serait le temps de dégradation des microfibres dans l’eau de mer, sachant que dégradation ne veut pas dire disparition mais aussi libération de molécules toxiques chlore etc.
    Patagonia représente assez bien le marketing greenwashisant (il n’est pas le seul !) : on laisse confondre sport et écologie avec des vêtements haut de gamme, techniquement très performants, des photos de sportifs en mer ou en montagne, une pub  » verte » mais des fabrications au Vietnam ou ailleurs, et un usage intensif de matériaux synthétiques. Aujourd’hui un voilier de compétition et son équipage (par exemple Volvo Ocean Race) n’a pas à bord un gramme de matériau naturel c’est à dire biodégradable. Oui, il faut revenir à des textiles d’origine végétale, biodégradables (coton, laine, lin etc.), il va falloir du temps…

Moi aussi je donne mon avis