Invraisemblable : une véritable mer de déchets en banlieue parisienne

Les maires et les habitants des trois communes de Triel-sur-Seine, Chanteloup-les-Vignes et Carrières-sous-Poissy, sont exaspérés par cette plaine de plus de 25 hectares envahie de déchets et par l’inaction des autorités publiques.

Rédigé par Maylis Choné, le 3 Apr 2018, à 9 h 50 min

Dans les Yvelines, une véritable mer de déchets a remplacé des terrains autrefois cultivés. Les maires des communes concernées n’ont pas encore trouvé de solutions concrètes.

Une mer de déchets d’environ 25 hectares à seulement 30 km de Pairs

Pour les habitants de Carrières-sous-Poissy, Triel-sur-Seine et Chanteloup-les-Vignes, cette plaine est devenue un cauchemar. Autrefois, le site était cultivé : de nombreux particuliers y faisaient pousser fruits et légumes, mais le sol ayant été déclaré pollué, ils ont du l’abandonner. Par la suite, plusieurs communautés de gens du voyage y ont installés leur camps et, depuis leur départ, le constat est alarmant : le lieu s’est transformé en décharge à ciel ouvert.

mer déchets yvelines

Des déchets qui s’accumulent à perte de vue – Capture d’écran Youtube

Après l’évacuation des lieux, les riverains ont découvert des tonnes de déchets les plus divers : appareils électroménagers, couches, bonbonnes de gaz, seringues, etc. À ces ordures se sont ajoutées celles de particuliers ou d’entrepreneurs peu scrupuleux qui souhaitant éviter de payer les taxes de la déchetterie pourtant toute proche, se livrent à des dépôts sauvages. Et, le va-et-vient de camions déchargeant tôles ondulées, matériel médical, parpaings et autres revêtements contenant de l’amiante, est incessant.

Les maires et les riverains sont mobilisés

Le résultat de ces comportements peu civiques est alarmant : les tas de déchets s’amoncellent sur près de 25 hectares. Pour nettoyer une telle zone, les maires, les riverains et les associations de défense de l’environnement sont mobilisés. Après une pétition, une chaîne humaine a été organisée pour dénoncer le phénomène qui a doublé entre juin et octobre 2017. Mais il faudra trouver des moyens considérables pour dégager la plaine et trier les déchets.

mer déchets yvelines

À seulement 30 km de Paris, une incroyable décharge sauvage à ciel ouvert – Capture d’écran Youtube

« Aujourd’hui, si on va voir l’État en lui demandant de nous donner de l’argent pour nettoyer la plaine de ses déchets, nous n’obtiendrons pas un centime », commente Christophe Delrieu, maire de Carrières-sous-Poissy et vice-président de la communauté urbaine Grand-Paris Seine et Oise. « Pourquoi ? Parce qu’il n’existe aucune ligne dans le budget de l’État qui le prévoit. La loi est claire, la responsabilité du nettoiement est à la charge des propriétaires des terrains. Pour le traitement, il faut compter entre 100 euros et 500 euros la tonne selon le type de déchets. »

Illustration bannière : Un riverain face à la mer de déchets dans les Yvelines – Capture d’écran Youtube
Pour vous c'est un clic, pour nous c'est beaucoup !
consoGlobe vous recommande aussi...




Aucun commentaire, soyez le premier à réagir ! Donnez votre avis

Moi aussi je donne mon avis